Revenir sans cesse sur ses pas en reprenant le même chemin, observer, et contempler l’évolution de la nature au fil des saisons, voici  peut-être la manière la  plus intéressante, lorsque nous avons loisir de le faire, de découvrir la nature. Ainsi nous comprenons mieux comment les éléments rentrent en interaction.

L’été, lorsque le niveau de l’eau baisse, nous  pouvons découvrir dans le cours d’eau les cachettes des poissons ainsi que d’autres habitants, normalement invisibles comme les escargots aquatiques, les moules d’eau douce, les alevins ou  parfois même les gobiidés, la vase et le sable étant pour certains le dernier endroit où trouver un peu d’humidité.

Le niveau d’eau baissant, nous pouvons traverser la rivière à pied ; un décor surréaliste apparaît  alors. Une « forêt » a poussé à même la roche granitique provenant du dernier contrefort  du massif armoricain.

Le mot Nature peut se rapprocher de son sens premier latin: Natura : « ce qui existe depuis la naissance, l’ordre naturel des choses ». En découvrant ce paysage au cœur de l’été nous avons le sentiment d’être dans une  forêt qui a pris ses racines au milieu des roches de la rivière.

Cette nature, telle que nous la découvrons en cet période de l’année, nous invite à nous pencher sur son évolution au fil des saisons.

Elle subit des temps de repos, d’évolution et de changements cycliques. Ces variations sont une source inépuisable d’inspiration pour notre propos et un beau sujet d’étude.

Articles similaires

Pas de commentaire

Laisser un commentaire