Vidéos

1 2524

Nous avions déjà publié plusieurs reportages concernant notre visite au Sumida Aquarium situé en plein coeur de Tokyo à la Skytree Tower lors de notre voyage en 2012. Ce monument d’architecture moderne est, en l’espace de quelques mois, devenu un lieu de pèlerinage pour les paysagistes aquatiques du monde entier. _MG_1240 copy

Takashi Amano y a réalisé les deux plus grands aquariums plantés au monde: la Forêt primitive et Grassland.

_MG_1181Se retrouver face à  ces aquariums naturels, est une fabuleuse  expérience. Le spectacle, lié au volume de ces paysages est tel que nous  avons enregistrer avec tous les supports dont nous disposions . Après les avoir photographiés, nous avons décidé de filmer quelques brèves séquences animées.

Le premier de la séquence est celui qui montre le bac situé juste en haut des escaliers qui mènent au Sumida Aquarium:

Sumida Aquarium

Primeval Forest par Takashi Amano

L 414  x P 164 x H 170

Sumida aquarium Tokyo Sky Tree tower, novembre 2012.

La partie décorative et végétale est composée de grandes racines récupérées au bord de l’Amazone, de la Manten stone dans le bas de l’aquarium et de sable décoratif composé d’un mélange de Plata Sand et Colorado Sand. La clareté du sable aide à renforcer l’impression de profondeur et contribue à ajouter de la luminosité. L’aquarium étant d’une hauteur d’1m70, la réflexion de la lumière est extrêmement importante. Sur les racines sont fixés des Microsorum Narrow leaf et des Bolbitis Heudelotii. En arrière plan, des Cryptocorynes Balansae et des Vallisneria donnent vraiment une impression de paysage aquatique. Sous les racines, Takashi Amano a disposé des Anubias barteri nana, des Cryptocoryne Wendtii green ainsi que de la Vesicularia dubyana.

Nous reviendrons prochainement sur un des aquariums que vous allez découvrir dans la vidéo qui nous a le plus captés avec un usage magnifique de Nymphaea lotus tigre rouge….

0 1353

Notre nouvelle gamme d’aliments pour invertébrés se révèle,test après test ,être réellementintéressante. Dans le domaine de la nutrition, la diversité des substances et des composants des produits  est un paramètre considérable à ne pas négliger. Elever et reproduire des crevettes pour la sélection, demande simplementde la régularité. Un rythme et une méthode stables suffisent souvent à conserver de belles souches

Si la stabilité des paramètres, clef principale du succès, est toujours respectée, l’importance  de l’alimentation est, elle, en revanche, souvent sous-estimée.  La marque ShrimpHouse – Kachiku shiryo a parfaitement répondu à nos attentes en ce domaine.Dans cette gamme d’aliments, la nourriture, appelée Hayai, a la  forme d’un bâtonnet. Ici nous le  disposons sur une feuille afin d’observer avec vous ce qui va se passer.

Nous plaçons la nourriture a un endroit précis; nous choisissons ici une feuille de catappa Tantora.Pour l’amateur de crevettes,l’instant du repas est le moment le plus propice à l’observation de la population de l’aquarium.Il permet de faire le point sur son état de santé et son développement.Mais  la nourriture disposée localement  a un inconvénient ; les plus petits juvéniles n’ont quasiment aucune chance de pouvoir participer au repas, alors qu’avec les bâtonnets de la marque ShrimpHouse – Kachiku shiryonous ne rencontrons  pas ce problème.

En effet, à notre grande surprise, le bâtonnet de ShrimpHouse – Kachiku shiryo – Hayaise  se décompose rapidement dès que les premiers adultes viennent s’y nourrir . Comme le montre la photo ci-dessus, les pattes des adultes laissent une bonne partie du bâtonnet de nourriture se briser et se disperserdans l’aquarium. Cela  permettra  aux juvéniles, même les plus jeunes de trouver  par la suite leur nourriture.

 

Nos crevettes sont de plus en plus belles et leur taux de survie est étonnamment élevé. La diversité et la qualité des aliments y étant certainement  pour beaucoup.C’est pourquoi nous avons pris plaisir à filmer ce repas  pour vous en faire partager les images.

 

ShrimpHouse – Kachiku shiryo – Hayai from Floraquatic on Vimeo.

5 547

La Nature Aquarium Gallery 

Créé par Takashi Amano

Il est 10h05 du matin, contre champ de l’image suivante, au travers du plus célèbre et ancien Iwagumi de la galerie, une silhouette  vient de s’approcher pour nous ouvrir les portes de la Nature aquarium Gallery.

Désormais les heures qui vont défiler à la vitesse d’un rêve éveillé resteront à tous jamais gravées dans nos mémoires, la photographie, image instantanée et immobile va être la trace de ce passage dans ce lieu mythique. Nous allons également avoir le temps de filmer  quelques  séquences  pour partager avec vous plus qu’un souvenir photographique.

S’il y a plus de trente années déjà, Takashi Amano a subjugé ses compatriotes aquariophiles de la province de Niigata en ouvrant sa petite boutique et en vendant ses plantes d’aquarium, c’est ici, à la galerie qu’est né le mythe de Nature Aquarium.

Il est gravé ceci à l’entrée de la Nature aquarium Gallery, un message universel et fort :

« ceux qui aiment vraiment la petite vie sont les profonds amoureux de la Mère Nature. » que l’on pourrait traduire par « ceux qui, sincèrement, aiment la vie, la plus petite vie qui soit, sont les vrais amoureux de la Mère Nature. »

Après avoir partagé avec vous quelques séquences immortalisant un public captivé regardant les aquariums et avant de revenir avec des portfolios d’images  très détailés, voici un condensé en mouvement de notre journée là-bas à Niigata.

 

NAGALLERY from Floraquatic on Vimeo.

0 161

En marge des articles et des reportages spécifiquement liés à l’aquascaping, de nombreux moments n’ont jamais été partagés avec nos lecteurs, car ne rentrant pas dans nos thématiques. Ils trouventdésormais place ici, dans cette rubrique « Snapshots »

Cette série est née d’une envie de répondre à vos messages émaillés de questions quant à l’avancée de nos projets. Aujourd’hui nous vous présentons des images vidéos, un peu hors cadre, de l’atelier.

 

La photographie est liée à cette idée d’instantanéité et de réel, mais elle a également une autre spécificité, celle de réduire la perception à deux dimensions. Elle est  trompeuse car nous la prenons souvent à tort, pour le miroir fidèle de la réalité. 

Aussi,pour pallier à cet inconvénient, enrichirons-nous cette série debrèves séquences vidéos de l’ atelier.

Voici, au cœur de la période estivale, la première du genre. 

Snapshots I Séquence from Floraquatic on Vimeo.

0 541

Au fil des jours, cet aquarium prend un caractère vraiment particulier et offre un bonheur contemplatif croissant. Le naturel est accentué par les derniers ajouts de plantes. La Taxiphyllum alternans Mini Taïwan moss que nous avons  intercalé entre les Aku stone du premier plan, renforce considérablement cette impression .Sans aller jusqu’à dire que l’entretien est inexistant, le minéral et le végétal ne demandant absolument aucune interventionnous pouvons apprécier ce paysage en prenant principalement soin des vitres et de la verrerie.Seul le sol ADA, systématiquement rapporté sur le sable La Plata par notre horde de crevettes Multidentata Japonica, perturbe légèrement le décor. Actuellement nous laissons faire la nature. La liberté avec laquelle Echinodorus tenellus se développe nous encourage en ce sens. Eleocharis acicularis,  ne faisant quant à elle absolument aucune distinction de saisons, continue à croitre.Ci-dessus vous pouvez découvrir et observer le développement d’une nouvelle mousse que nous testons. Cette belle Taxiphyllum alternans Mini Taïwan moss  est une nouveauté dans nos aquariums. Comme vous pouvez le constater, elle reste courte, dense et s’accroche très naturellement à son support.À hauteur d’enfant, le paysage se dévoile avec grâce, les plantes accompagnant l’élan des pierres et adoucissant leurs formes anguleuses.À hauteur d’homme, nous pouvons observer les différentes nuances de vert des plantes et envisager un léger éclaircissement de certaines  zones. La densité des plantes nous donne la possibilité d’une première séance photographique .

Aucune autre intervention n’a été nécessaire depuis plus d’un mois en dehors du nettoyage de la verrerie et de changements d’eau réduite à 10% chaque  semaine . Pour ce qui est du nettoyage des pierres, trois escargots Neretina Leopardi s’en chargent efficacement.


Nous vous proposons de découvrir la taille en temps réel et en vidéo.

Mémoire I La taille from Floraquatic on Vimeo.

Réussir à élever et reproduire des crevettes pour la sélection, demande simplement de la régularité. Un rythme et une méthode stable suffisent souvent  à conserver et élever de belles souches. Si la stabilité des paramètres, clef principale du succès est respectée, l’importance  de l’alimentation est, elle, en revanche souvent sous-estimée.En effet, celle-ci passe souvent au second plan. Or avec le temps, nous nous sommes rendu compte de son importance. Dans le domaine de la nutrition, la diversité des  substances et des composants est un paramètre considérable.

Donner régulièrement à ces crevettesdes aliments frais est très important. Orties ou épinard bio, tout justeblanchis,sontpar exemple des végétaux à privilégier .

Mais ces aliments ne contiennent pas tous les nutriments nécessaires à la bonne croissance de ces invertébrés. Leur offrirdes aliments complets et également variés est  la clef de leur bon développement

Dès la création de notre ShrimpRoom, nous avons décidé de travailler avec les meilleurs éleveurs. Lorsque nos plus belles souches sont arrivées, les éleveurs, soucieux de la santé des juvéniles nous ont conseillé certains aliments. La marque ShrimpHouse – Kachiku shiryo a parfaitement répondu à nos attentes

Nous pourrions continuer à publier une photo de chacune de nos crevettes, certaines à peine plus grosses que celle-ci dégustant  une boulette de Kihon, premier aliment complet de la gamme. L’activité que génère chez les crevettes l’introduction d’une pincée de cette nourriture dans les bacs est surprenante .

Mais nous préférons vous présenter une séquence vidéo.

ShrimpHouse – Kachiku shiryo – Kihon from Floraquatic on Vimeo.

0 3216

Acquérir un système de Canne (Lily Pipe) en verre est souvent un choix important, parce qu’il s’agît d’un investissement puis parce qu’il s’agît d’un choix réellement esthétique, qui tend à rendre pratiquement invisible le matériel, donnant toute sa présence aux paysages. C’est sur ce point que nous allons nous attarder: conserver la transparence du verre…

Choisir de la verrerie est donc un véritable parti pris, le verre symbole de pureté, de limpidité. Il se fait oublier au profit du décor de l’aquarium, d’un ensemble qui associé à un bac ouvert, aérien, laisse parfois dépasser des plantes ou des morceaux de racines. Un Iwagumi épuré à l’extrême ne laisse que la clarté apparaître. Ce verre qui ne vieillit pas, allège nos installations, transforme en objet de décoration des outils qui auparavant prenaient de la place et encombraient nos salons…

 

Cependant, ce verre qui a tant d’atouts, se salit; c’est avec le plus grand soin que nous devons le nettoyer afin de conserver sa transparence. Voici la méthode la plus simple pour nettoyer en quelques minutes et sans aucun risque son système de Lily Pipe en les désolidarisant facilement des tuyaux.  Nous avions déjà vu comment nettoyer avec l’aide d’un sable fin les systèmes d’aspiration des systèmes nano gush, ici nous allons aussi voir comment délicatement désolidariser les tuyaux des cannes.

 

 

Il est important de noter que seuls des tuyaux spécifiques à l’aquariophilie sont recommandés, la qualité du verre et de la fabrication étant également à prendre en compte. Les tuyaux de jardinage transparents devenant extrêmement rigides avec le temps et donc cassants. Il est important de noter que sur les modèles de canne d’aspiration ADA et Cal Aqua Labs, un orifice,  situé à l’extrêmité, permet avec  le kit de nettoyage ADA Tube Brush 3p Set de  limitertrès facilement l’entretien. Fait mensuellement, cela ne vous prendra que quelques minutes, le temps d’un changement d’eau…

 

Voici donc une vidéo qui vous montre comment procéder:

 

Entretien et nettoyage des Lily Pipe (canne en verre) from Floraquatic on Vimeo.

2 1581

Black Water signifie Eau Noire, lorsque l’on parle d’eau noire, blanche où claire, on parle en réalité plus des paramètres physico chimique de l’eau que de la couleur à part entière.

C’est en cela que nous avons décidé de tester les produits tel que le La poudre Black Water qui est un mélange d’oligoéléments, d’acides humiques et fulviques avec une multitude d’effets positifs sur votre aquarium et ses habitants. Permettant ainsi l’aquariophile d’obtenir facilement les paramètres souhaités sans pour autant colorer votre eau en permanence.  Nous testerons également bientôt un autre produit similaire que nous venons de rentrer sur notre site afin de pouvoir comparer.

 Dans la nature on parle d‘Eau Noire principalement pour certains biotope Amazonien. Des rivières comme le Rio Negro où la décomposition des feuilles et des branches d’arbres chargent l’eau d’acides humiques  et de tanins. L’eau est souvent fortement déminéralisé et comme elle reçoit peu de lumière, la végétation y est rare, le ph souvent très bas entre 3 et 6 , mais cette eau est transparente, la couleur thé étant le resultat  de tanins mais surtout de par la diffusion du sol qui est de couleur marron et des racines qui bordent les cours d’eau et qui servent de refuge aux poissons. Une Eau Noire existe également dans de nombreux autres biotopes, comme en ceux en Asie  de certains Betta sauvage , crevettes Cantonensis et autres Sundadanio Axelrodi. Nous reviendrons ultérieuremen sur la maintenance de ces poissons très particulier dans des aquariums de l’atelier.

 

Si autrefois nous pensions tous qu’une eau couleur « thé » était la garantie d’une maintenance de poisson dits d’eau noire, depuis peu d’autres facteurs, tout aussi, voir plus important encore comme la géographie, le courant et les variations que nous  trouvons dans la nature sont autant de paramètres qui peuvent garantir le succès de maintenance et des reproductions parfois délicate.

 

Nous n’allons pas reprendre la fiche technique de ce produit et en décomposer les bienfaits, mais après l’avoir testé sur la plupart de nos aquariums, que ce soit nos bacs de sélection de crevette Cantonensis, où la reproduction a repris de plus belle, notre nouveau projet de biotope qui fait suite à La Petite Rivière et notre bac Halloween sur l’Amazone, nous partageons avec vous l’introduction de cette poudre aux allures presque magique. Magique car en effet le comportement des habitants est, bien qu’ils soient déja chez eux  dans nos aquariums, vraiment stimulé, alors que les algues par contre ne semblent pas apprécier  du tout , quant à la coloration jaune, qui n’est pas désagréable soit dit en passant, disparais en quelques jours, laissant place à une eau extrêmement cristalline…  Eau Noire qui va par contre conserver plusieurs jours tous les bienfaits contenus dans la poudre Black Water. Si toutefois on souhaite conserver cette couleur, qui dans certains cas de biotope bien précis peut être d’une beauté incroyable, on peut rajouter à chaque changement d’eau une dose proportionnelle de poudre  noire.

Les bases de ce paysage ont été posées avant notre déménagement. C’est partant de cette idée que nous avons décidé de reprendre ce projet et de préparer sa mise en eau sans plus tarder.

C’est un bac de type biotope Africain, dont le continent est souvent oublié en aquariophilie, en dehors des fameux aquariums de Cichlidés, qui sera mis à l’honneur ici. Comme à notre habitude, nous avons fait le choix de la population avant la mise en eau, ceci afin d’avoir une cohérence entre les éléments du décor, la plantation et la population.

Cette méthode permet d’apporter aux poissons un milieu géographique naturel et adapté et nous fait totalement oublier que nous sommes devant un aquarium. La population sera composée de petits groupes d’Epiplatys annulatus, de Lepidarchus adonis et Ladigesia roloffi. Si nous n’arrivons pas à en trouver ,le classique Poropanchax normani conviendra parfaitement. Certaines expéditions ont localisé ces poissons dansles lits de petites rivières situéesau creux de collines de roche volcanique et au cœur de forêts humides, à la végétation d’arbre à feuilles semi-caduques et persistantes. La végétation aquatique africaine étant assez restreinte nous avons décidé de partir d’un choix minimaliste composé de : Anubias,Vesicularia sp, Vesicularia montagnei et Crinum calamistratum ont été choisies.  Ce projet de type biotope Africain a tout d’un bac Lowtech; les apports en fertilisant seront uniquement appliqués en cas de nécessité et nous n’ajouterons pas de Co2 .Anubias et vesicularia sp n’ont pas de besoins spécifiques, par contre la belle crinum calamistrum, si elle aussi se passe de Co2,demande un sol épais et riche.  Pour cela nous répendons, directement sur la vitre du sol et à l’endroit où seront plantés les pieds des végétaux, tous les produits nécessaires à l’obtention d’un substrat riche.Nous mettons en place Bacter 100Clear SuperTourmaline BC, Penac W pour aquarium . Une couche épaisse de 10 cm d’Aquasoil sera  nécessaire au bon développement du système radiculaire de la crinum calamistatum.

Pour des raisons d’esthétique nous utilisons un sable fin et lumineux La Plata Sand ADA est sans doute un des mélanges les plus réussis, sa beauté illuminera les parties sombres du décor.

Nous lestons la racine la plus importante, bien qu’elle ait trempé plusieurs jours ,à l’aide une pierrececinous permet de la stabiliser. Nous  fixons simplement cette dernière avec un fil d’inox recouvert de plastique vert ( fil de jardinage). Cette partie sera occultée par le décor.

 Une fois la racine positionnée nous  pouvons intégrer une par une, les pierresque nous avons sélectionnées: ce sont des Black Lava stone ADA. Cette pierre légère et e friable va contribuer, de part sa teinte noire unique, à donner un aspect brut au paysage aquatique.

Nous en cassons une avec un marteau pour obtenir des débris de lave que nous disposons entre les grosses pierres, à la jonction du sable et de l’Aquasoil, ceci afin de créer une barrière et d’éviter un mélange qui nous donnerait trop d’entretien.

Les petites racines Redmoor, qui trempent actuellement seront recouvertes de Vesicularia au moment de la plantation. Mais cette phase feral’objet d’un article spécifique.    En attendant voici le montage qui a été photographié dans son intégralité. Comme à notre habitude  lorsque nous lançons un nouvel aquarium, nous nous donnons quelques jours de réflexion pour la disposition finale des pierres.  Déraciné I La réalisation from Floraquatic on Vimeo.

Rejoignez-nous