Afin de répondre aux questions que vous nous posez très régulièrement voici un premier article pratique qui vous aidera à constituer simplement et rapidement un aquarium du type biotope.

Les aquariums demandent une étude rigoureuse de la faune, de la flore et un respect des paramètres de l’eau, du courant et de l’éclairage. Ces biotopes, appelés“authentiques”, ne sont pas les plus faciles à mettre en œuvre Maintenir de tels écosystèmes demande en effet une certaine expérience et quelques connaissances.  C’est souvent le fruit de nombreuses recherches, parfois longues mais qui apportent une très grande satisfaction. Nous essaierons, en nous rapprochant le plus possible du biotope naturel, de vous proposer quelques projets de ce type, dans la veine de nos bacs “Sombre Rivière“, ” Petite Rivière” où de “Déraciné que nous installons actuellement à l’atelier.

La méthode la plus simple pour obtenir un aquarium à l’aspect naturel est de tenir compte de l’origine des plantes et des poissons.Les besoins de la flore et de la faune étant les mêmes, vous éviterez ainsi certaines erreurs.En effet, prendre comme référence un aquarium de type biotope donnera à vos bacs un aspect plus facilement naturel.

Commençons cette série en nous intéressant à l’Amérique du sud et au”biotope amazonien” .
L’Amazonie est une région riche de part par sa vaste étendue géographique et les variations de son climat.Elle est connue pour la richesse de sa flore et pour la diversité de sa faune. Elle est baignée par l’Amazone;fort de ses sept mille kilomètres,ce fleuveest le plusgrand cours d’eau  de notre planète et ses affluents sont pléthoriques. Ces cours d’eau ont parfois des eaux blanches au PH élevé, des eaux Noires au PH très acide 3/5 et des eaux claires au PH très variable.

 Nous vous proposons aujourd’hui, defaire le choix d’un biotope modèle de cette région  .

Prenons la région du Mato Grosso et du Mato Grosso del Sul, destinations célèbres pourl’écotourisme et la richesse de la flore et de la fauneterrestres et aquatiques. La richesse de leurs petits cours d’eau, à l’eau souvent transparente et dont la faune aquatique aintéressé tous les explorateurs.

 Nous établissons une première fiche type,très proche du biotope “authentique”. Localisons nous autour du Rio da Prata , un affluent de la rive droite du Rio Taquari, lieu magique aux eaux translucides et à la végétation aquatique d’une richesse incomparable.

©Fernando B. Francischelli

Nous réaliserons dans un aquarium, un véritable jardin aquatique qui ravira les amateurs de bacs plantés désirant retranscrire un échantillon de rivière cohérent et au plus proche d’un biotope.

©Fernando B. Francischelli

Les eaux du Rio da Prata ayant un phentre 5,8 dans certains endroits des cours d’eau à 7,8 et la température oscillant en permanence, entre 15/19°c l’hiver à 24/28°c l’été, nous avons une base extrêmement large pour concevoir notre premier biotope.

Les poissons qui sont à l’aise  avecce type de paramètres sont nombreux.La plupart descharacins, des otocinclus, des Moenkhausia et descorydoras seront tout à fait bien choisis pour occuper un premier aquarium de taille raisonnable.
Vous pourrez utiliser un aquasoil ADA new Amazonia qui permettra à votre bac de rester de manière stable et sans extrêmes (ni eau très acide , ni eau très dure) dans une moyenne raisonnable.

©Fernando B. Francischelli

Pour créer votre bac, commencez par séparerle sol en deux parties: La première faite de sable clair comme du La Plata Sand ADAmettra en valeur les poissons “de fond”, grâce au sol lumineux, comme l’est celui du le rio da Prata.  La seconde partie sera crée avec de l’Aqua Soil Ada new Amazonia; c’est un sol complet qui aide à stabiliser les paramètres des bacs, favorise l’enracinement et participe à la croissance des plantes. Vous pouvez créer une séparation naturelle avec des racines qui, comme sur l’image ci-dessus, apporteront  du bien être aux poissons et donnera un aspect très naturel à votre projet.

La liste végétale  est elle aussi très vaste 

Arrière plan:

AlthernenteraHeteranthera ZosterifoliaCabomba, Valisneria spiralis , Echinodorus bleheri Echinodorus parviflorus Polygonum sao pauloCyperus sp, Hygrophila rubela , Hydrocotyle leucocephalaLudwigia repens rubin , Ludwigia arcuata,  Myriophillum, Nymphaea sp, Bacopa Australis

Zone médiane:

Echinodorus cordifolius, Echinodorus bolivianus, Echinodorus angustifolius

Avant plan:

Echinodorus tenellus, Hydrocotyle verticilata

Nous tenons à remercier notre ami Fernando B. Francischelli  du team Brésilien Aquabase Aquapaisagismo pour ses photographies.

 

Articles similaires

5 commentaires

  1. Belle sélection :)

    Est ce que la première photo est une “Polygonum Sao Paulo” ?
    Cette plante est magnifique, elle faisait partie de ma dernière commande, malheureusement mes escargot l’on intégralement mangé en 2 semaines Oo

    Je me demande si j’ai raté quelque chose…?

  2. Bonjour Éric, c’est vrai que la plupart des Hygrophilas sont asiatiques, mais il y a quelques espèces d’Hygrophila qui sont propres à l’Amérique du sud. Nous en avons deux à notre catalogue, la Rubella et la Guianenis; elles conviendraient tout à fait pour un biotope type Amazonien ( nous avions mis un lien sur toutes la famille des Hygrophila en effet ce qui pouvait prêter à confusion :)

  3. Bonjour Tony, Oui il s’agit en effet d’une Polygonum São Paulo. Les escargots ne mangent que les plantes qui sont mortes, vous devez avoir eu un souci car cette plante s’adapte très facilement normalement. Une plante peut ne pas se plaire et disparaître entièrement, cela nous arrive aussi à l’atelier et nous réessayons 3 mois plus tard, le bac est stabilisé, à changé et cela fonctionne. Est-ce la seule plante qui a disparu?

Laisser un commentaire