Sombre Rivière vient de passer le cap du premier mois. Même si le sol et l’eau sont riches d’une année passée avec Halloween sur l’Amazone, le remue ménage fait durant la transition à tout de même perturber l’équilibre. Nous avons entièrement repensé la plantation en tenant compte uniquement de l’esprit du projet qui se veut être tourné vers la population. C’est donc avec des plantes qui se retrouvent dans les biotopes des Betta Imbellis que nous avons décidé de travailler.

Les zones où l’on trouve les Imbellis sont aujourd’hui assez vaste, une des iles originelles est l’île de Koh Samui. Mais actuellement Betta Imbellis qui se dit en langue Thaï: Pla Kat est un poisson que l’on trouve un peu partout aujourd’hui dans la région: Malaisie, en passant par Singapour et le Vietnam, également dans la région de la mer de Chine. De par la proximité avec la mer, il n’est pas rare de trouver des Imbellis dans des petites portions de rivières, peu profonde et avec une abondance de cryptocoryne, parfois même on les retrouve très proche des plages en eau légèrement saumâtres. Il peut également se retrouver dans les rizières et les zones agricoles. Cette adaptabilité incroyable a participé au succès de ce poisson robuste .

Ce poisson robuste certes, mais de réputation très timide a donc retenu notre attention. Avec l’aide de nos racines dites de savane et la plantation nous créons un environnement propice à son bien-être et ainsi nous allons essayer de l’observer différemment.

Pour attirer les habitants au premier plan nous avons donc mis les racines au plus proche de la vitre, le fait de les avoir juste posés, sans les enterrer nous permettra de les brosser en cas d’invasion d’algues. Détails importants qui nous ont déjà été très utiles lors du redémarrage du bac.

Dans les coins de l’aquarium, toujours avec l’idée de créer des zones préservées du regard et sécurisées , des Cryptocorynes  balansae, crispatula ont été disposées de l’avant plan à l’arrière-plan. Avec le temps, les longues feuilles devraient également recouvrir une partie de la surface de l’eau et accroître encore la sensation de sécurité pour les poissons.

Plusieurs types de Cryptocoryne ont également été dissiminés un peu partout dans l’aquarium, en essayant d’inverser, une fois de plus les règles, les plus petites ont été planté au fond. La liste est assez vaste et nous ferons un point plus précis dès que toutes les plantes auront pris leurs formes immergées définitives. Mais nous avons mis de la cryptocoryne Wendtii Green au centre de l’aquarium, nous avons laissé les Cryptocoryne qui étaient déjà présentes dans le premier projet Halloween sur l’Amazone, à savoir des Cryptocoryne pygmaea. Jouxtant les pieds de Cryptocoryne crispatula, balansae, nous avons mis des Cryptocoryne X willisii, Cryptocoryne Wendtii tropica, Cryptocryne albida.

Nous avions conservé l’Eleocharis parvula, sa présence illumine l’avant-plan de l’aquarium et est une zone adéquate pour que les animaux se réfugient au premier plan.

La partie technique a également été adaptée aux besoins des habitants, pour cela nous avons décidé de changer notre système de filtration, en prenant un filtre Tetra Ex-600 aux dimensions tout à fait raisonnables et au débit plus doux, ce qui, dans le cas d’une population de Betta sauvage est plus adéquat. Une diffusion modérée du CO2 pour un enracinement plus rapide, une fertilisation classique sur une base Easy Life. Après un mois qui a vu une poussée de filamenteuse verte, une bonne série de changements d’eau et d’utilisation d’Algexit et aujourd’hui elles ont disparu. Nous venons d’installer un pied mère de microsorum Pteropus Windelov sur divers supports.

Articles similaires

1 commentaire

Laisser un commentaire