Sombre rivière

0 394

Il est possible d’utiliser plusieurs fois un sol complet comme l’Aquasoil Ada New Amazonia. Un substrat que l’on manipule le moins possible peut en effet être conservé plusieurs années. Nous avons décidé d’expérimenter avec vous cette pratique en créant un nouveau paysage d’aquarium sur les fondations de nos bacs  » Halloween sur l’Amazone » et « Sombre rivière« . Voici le troisième paysage et le choix de plantation que nous allons effectuer avec le même substrat.

Le tapis d’Eleocharis parvula a maintenant 15 mois. Après de multiples tailles il est devenu trop dense et commence à se décoller le  long de la vitre. Il nous faut sans plus tarder entreprendre une véritable réfection du bac.

La dernière séance de photographies est  assez succincte, car les plantes poussent au ralenti, sans aucune fertilisation et peu de changements d’eau, depuis plus de 3 mois.

De cette lenteur, il résulte un équilibre parfait, dû précisément à la richesse du sol et à la population que nous nourrissons généreusement.

Les Cryptocorynes ont toutes survécu à la vitrification mais  leur reprise, sans fertilisation est toutefois vraiment très lente.

Nous choisissons de les déplacer dans un autre aquarium.

Étape par étape,nous devons retirer du décor, les éléments  et les plantes, en faisant très attention à ne pas trop remuer le sol.

Afin de couper les racines sans créer de remous,nous isolons le tapis qui se décolle à l’aide d’ un cutter.

Après avoir découpé le tapis, nous commençons à siphonner celui-ci à l’aide un tuyau de gros diamètre.

Après avoir effectué la découpe et, grâce au siphonnage, avoir bien entamé le décollage, nous soulevons le tapis. Cette étape doit être faite avec délicatesse car, comme vous pouvez le constater ci-dessous, le sol est  vraiment usé;  il faut faire très attention à ne pas relaisser tomber le tapis, afin de ne pas troubler l’eau .

Nous procédons suivant le même protocole pour traiter les Cryptocorynes car leurs racines sont extrêmement envahissantes; mais cette manipulation n’est effectuée que lorsque les poissons, le décor et l’eau sont entièrement retirés du bac. Il nous faut cependant noter qu’en ne retournant pas complètement le sol, nous prenons le risque de voir des feuilles ressurgir dans l’aquarium d’ici quelques temps.

  En dernière étape, nous recouvrons le vieux sol laissé en place  avec le contenu d’un sac d’Aquasoil ADA New amazonia neuf; cela augmente le dénivelé et nous permet de commencer notre installation sur de bonnes bases  de tout en bénéficiant de l’incroyable richesse en bactéries du sol usé.

 

Ci dessus, vous pouvez voir un nouveau projet dans lequel la végétation et la taille des plantes seront la base du paysage. Les racines, 4 Desert Wood XL et L ,disposées dans le sens de la longueur, n’auront d’autre utilité quede souligner le schéma de plantation et créer des zones d’ombres.

1 334

Observer le monde sauvage en contemplant chez soi un aquarium est  un plaisir unique et un privilège que l’aquarium Naturel peut nous offrir.

Le décor a été choisi  afin que les habitants du bac se sentent en sécurité. Grâce à une disposition particulière des éléments, nous avons pu créer des zones d’ombre, des cachettes et des passages naturels qui ont offert un environnement agréable aux poissons. Cette disposition nous permet, jour après jour, d’observer les comportements fascinants de ces animaux sauvages. Les grandes feuilles des Cryptocorynes cryspatula et balansae plantés au premier plan et sur les parties latérales du bac, ont fini par créer un rideau qui rassure les poissons qui sont en général  de nature craintive.

 Il est par ailleurs intéressant de noter que, techniquement, ce bac ne nous demande quasiment aucun entretien.

Une première vidéo nous permet de partager avec vous au fil des jours l’évolution de ce projet.

Données techniques :

Cuve 90x45x45, Eclairage Easy Life Paradiso SunnDimm, Verrerie Cal Aqua Lab 13mm, Filtration: Tetra Ex600 , Chgt d’eau 10% tous les mois. (nous comblons l’évaporation avec de l’eau osmosée

Fertilisation :
Flourish potassium

Hardscape : Racine savane 

Plantes :

CryptocorynebalansaecrispatulaWendtii GreenpygmaeaX willisii, Wendtii tropica, albida

Eleocharis parvulaVesicularia montagnei  (X moss)Nymphaea  Lotus tigre rougeRotala indica,Microsorum pteropus windelov

Animaux :

Betta Imbellis, Betta coccina, Caridina Multidentata.

0 410

Une dizaine de jours après notre nouvelle installation, prenons le temps d’observer attentivement notre jardin aquatique. Les Cryptocorynes qui sont des plantes robustes, peu exigeantes et capables de survivre dans des conditions extrêmes, ont cependant quelques fragilités: d’un jour à l’autre,elles peuvent souffrir de ce que nous appelons la vitrification.

Lorsque les paramètres de l’eau où la pression atmosphérique varient brutalement, une maladie qui est propre à cette espèce peut apparaître. Nous pouvons constater que le transfert qui fut le nôtre a quelque peu perturbé nos aquariums et a provoqué l’apparition de cette maladie. La méthode pour l’enrayer  est simple et très efficace si elle est réalisée dans de bonnes conditions et ceci dès l’apparition des symptomes. Il est important d’agir le plus rapidement possible afin de ne pas accentuer les dérèglements qui peuvent découler des changements des paramètres et provoquer, en dernier lieu la disparition totale de la plante.

Très rapidement visible, la décomposition où vitrification des Cryptocorynes, se traduit par une désagrégation des feuilles qui se rétractent et tombent en lambeaux. Nous ne parlerons pas ici des causes bactériennes où des variations qui ont provoqué cette maladie; il nous suffit de procéder au seul traitement vraiment efficace à notre connaissance.

S’il n’est pas trop tard pour l’employer, la méthode pour enrayer ce mal est fort simple et chirurgicale . A l’aide d’une paire de ciseaux fine et à longues lames que nous avons dans notre atelier, nous coupons à sa base  la tige malade et la retirons  de l’eau. Dans le pire des cas il faudrait raser entièrement la plante; elle devrait alors repartir.

En procédant ainsi, la maladie peut être enrayée très rapidement. Nos observations à l’atelier nous portent à croire  que la plante se trouvera renforcée par cette taille et se développera de façon plus dense .

 

 

Une fois ce » tour de jardin » aquatique effectué et le bac nettoyé de ses plantes malades, nous pouvons reprendre notre appareil photo et vidéo pour enregistrer à nouveau quelques prises de vues.

0 462

Déménager est pour tout aquariophile un évènement qui demande réflexion et organisation. Transférer un aquarium planté, sans toucher au sol et aux plantes qu’il contient demande quelques manipulations; nous partageons ici avec vous ces étapes.

Nous avons décidé de conserver ce bac pour plusieurs raisons, la première étant de pouvoir bénéficier dans notre nouvel atelier d’un aquarium déjà planté .

La première étape est le retrait des éléments qui ne sont pas enfoncés dans le sol; ainsi nous retirons et stockons toutes les racines dans un bac de transition.

Une fois les racines ôtées, nous transférons l’eau du bac dans l’aquarium temporaire et déplaçons le filtre; ainsi nous pouvons récupérer les habitants et les protéger. Nous donnons les bettas Imbellis à un amateur afin d’éviter toute perte provoquée par le stress. Une fois le bac en eau  et en fonction des disponibilités, nous établirons un choix d’ habitants que nous réintroduirons dans ce bac .

Après avoir isolé le « vivant », nous vidons entièrement le bac. Les cryptocorynes étant particulièrement sensibles aux changements d’eau et appréciant les eaux dans lesquelles elles se sont développées, nous décidons de conserver les deux tiers de leur l’eau dans des bidons. La maladie des cryptocorynes est très fréquente; lorsque la plante est seule parmi d’autres, les dégâts sont minimes et temporaires; mais  dans un bac comme le notre, ou elles représentent plus de 70% de la végétation, les risques de maladies sont plus grands. Nous serons très attentifs à ce problème.

 

 

 

Le bac va pouvoir rester ainsi pendant 48 heures sans poser problème. Nous le recouvrons de papier absorbant que nous humidifions généreusement avant de déménager l’aquarium, ce qui ne sera pas chose aisée étant donné le poids de son sol gorgé d’eau.

 

À peine le bac déposé dans notre nouvel atelier et après avoir vérifié avec un niveau à bulle qu’il était bien placé horizontalement, nous versons au plus vite l’eau que nous avions récupérée dans des bidons. Le « vivant » et le filtre ne sont pas encore remis en place, mais nous allons le faire sans tarder.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Nous profitons de cette opportunité pour réorganiser un peu le décor.

 

 

 

 

 

Après avoir rempli le bac d’eau, nous mettons le filtre en marche et ajoutons une bonne dose de filtre liquide Easy Life.

Huit jours plus tard, nous sommes heureux de partager avec vous les photos de ce bac .Ce transfert nous aura donné la possibilité de bénéficier tout de suite d’un aquarium planté et en eau.

Il ne nous  reste plus qu’à remettre les Boraras brigittae dans l’aquarium, et à leur adjoindre un petit groupe de Betta Coccina ainsi qu’un trio de betta Imbellis.

Intéressons-nous quelque-peu à la faune et à la flore choisies pour ce projet d’aquarium. Nous l’avons appelé « Sombre Rivière » en référence à la faune et à la flore aquatiques de la Thaïlande. Sombre, श्याम śyāma en sanskrit, est le terme utilisé par les Khmers  pour nommer le Royaume du Siam, la Thaïlande actuelle, en raison de la couleur de peau de ses habitants.

Voilà près de deux mois qu’un groupe de Betta Imbellis, nommé parfois Combattant pacifique du Siam, a élu domicile dans ce bac, imaginé et réalisé spécialement pour eux. Ils en sont les principaux occupants.

En plus du choix du milieu géographique du bac et de celui des plantes, nous avons, pour briser la solitude des betta Imbellis qui sont assez timorés, décidé d’ajouter un groupe de Rasbora urophthalma brigittae .Par ailleurs, nous avons commencé à diversifier l’alimentation. Le passage de la nourriture vivante à une nourriture sèche s’est fait sans aucun problème .Au contraire, depuis que nous diversifions en alternance leur alimentation,leur comportement est devenu vraiment intéressant à observer. Nous reviendrons très bientôt sur cette étude  avec des images plus précises.

Lors de la mise en eau de ce bac nous avions rasé et recouvert la plupart des plantes qui était dans la version précédente. Le plus naturellement du monde, la Rotala rotundifolia (sp green)  , la Rotala indica, la Myriophyllum mattogrossense, Nymphaea lotus tigre rouge. ont recolonisé le bac. Quand aux Cryptocoryne balansae, crispatula, petchii, legroi, x willisii, wendtii c406 et brown se portent à merveille.

En attendant voici une première séquence vidéo de ce projet:

Sombre Rivière | Séquence from Floraquatic on Vimeo.

 

2 347

Données techniques :

Cuve 90x45x45, Eclairage Easy Life Paradiso SunnDimm, Verrerie Cal Aqua Lab 13mm, Filtration: Tetra Ex600 , Chgt d’eau 15% / 2 semaines.

Fertilisation :
Pack Easy Life

Hardscape : Racine savane 

Plantes :

CryptocorynebalansaecrispatulaWendtii GreenpygmaeaX willisii, Wendtii tropica, albida

Eleocharis parvulaVesicularia montagnei  (X moss)Nymphaea  Lotus tigre rougeRotala indicaMicrosorum pteropus windelov

Animaux :

Betta Imbellis,   Caridina Multidentata.

2 186

L’atelier est en pleine reconfiguration et dans les semaines à venir, nous pourrons vous proposer de nouveaux projets.

Les concepts vont s’entrecroiser: paysages aquatiques, ou biotopes, à destination de ceux pour lesquels mettre les mains dans l’eau est un plaisir, ou ceux pour lesquels « aquarium naturel » rime avec contemplation. Nous essaierons de rythmer les temps forts de l’atelier avec des projets variés mais qui tous auront un point commun: y préserver le bien-être des éléments vivants des bacs.

Ces derniers temps, avec les publications des concours comme l’IAPLC, nous avons observé une évolution qui, si elle plaît à un public averti, féru de paysages figuratifs, pousse les aquariophiles passionnés à opposer » l’aquascaping » à l’aquariophilie orthodoxe. C’est cela que nous essaierons de partager à l’atelier avec tous nos bacs.

« La petite rivière » a vu naître des Inpaicthys kerri, « Halloween sur l’Amazone » des dizaines de petits Nannacara anomala et quelques Nematobrycon palmeri, « MAD in Taïwan » est devenu une nurserie pour nos Caridinas cantonensis var Taïwan bee quant-à « Sombre Rivière« , sa reproduction d’un tronçon de rivière Thaïlandaise parle à notre imaginaire  comme si nous étions des voyageurs privilégiés, en pleine immersion dans un ruisseau de l’ïle de Koh Samui.

Il est donc tout à fait possible de concilier la réalisation d’un paysage aquatique et celle d’un aquarium pensé pour les poissons. « Sombre Rivière « en est la démonstration. C’est un bac planté avec des choix au plus près de l’esprit des biotopes: une géographie agréable à l’œil. Il est  créé en tenant compte de  la population, avec un système de  filtration et une fertilisation simple. Cela aboutit à un aquarium pour bettas sauvages. Il présente un aspect tout-à-fait naturel.

En résumé voici un aquarium régulier qui ne demande que très peu d’entretiens et d’une simplicité qui ravira les débutants et qui comblera les passionnés d’aquariophilie.

Sombre Riviere

Données techniques :

Cuve 90x45x45, Eclairage Easy Life Paradiso SunnDimm, Verrerie Cal Aqua Lab 13mm, Filtration: Tetra Ex600 , Chgt d’eau 15% / 2 semaines.

Fertilisation :
Pack Easy Life

Hardscape : Racine savane 

Plantes :

CryptocorynebalansaecrispatulaWendtii GreenpygmaeaX willisii, Wendtii tropica, albida

Eleocharis parvulaVesicularia montagnei  (X moss), Nymphaea  Lotus tigre rougeRotala indica, Microsorum pteropus windelov

Animaux :

Betta Imbellis,  Caridina Multidentata.

1 270

Sombre Rivière vient de passer le cap du premier mois. Même si le sol et l’eau sont riches d’une année passée avec Halloween sur l’Amazone, le remue ménage fait durant la transition à tout de même perturber l’équilibre. Nous avons entièrement repensé la plantation en tenant compte uniquement de l’esprit du projet qui se veut être tourné vers la population. C’est donc avec des plantes qui se retrouvent dans les biotopes des Betta Imbellis que nous avons décidé de travailler.

Les zones où l’on trouve les Imbellis sont aujourd’hui assez vaste, une des iles originelles est l’île de Koh Samui. Mais actuellement Betta Imbellis qui se dit en langue Thaï: Pla Kat est un poisson que l’on trouve un peu partout aujourd’hui dans la région: Malaisie, en passant par Singapour et le Vietnam, également dans la région de la mer de Chine. De par la proximité avec la mer, il n’est pas rare de trouver des Imbellis dans des petites portions de rivières, peu profonde et avec une abondance de cryptocoryne, parfois même on les retrouve très proche des plages en eau légèrement saumâtres. Il peut également se retrouver dans les rizières et les zones agricoles. Cette adaptabilité incroyable a participé au succès de ce poisson robuste .

Ce poisson robuste certes, mais de réputation très timide a donc retenu notre attention. Avec l’aide de nos racines dites de savane et la plantation nous créons un environnement propice à son bien-être et ainsi nous allons essayer de l’observer différemment.

Pour attirer les habitants au premier plan nous avons donc mis les racines au plus proche de la vitre, le fait de les avoir juste posés, sans les enterrer nous permettra de les brosser en cas d’invasion d’algues. Détails importants qui nous ont déjà été très utiles lors du redémarrage du bac.

Dans les coins de l’aquarium, toujours avec l’idée de créer des zones préservées du regard et sécurisées , des Cryptocorynes  balansae, crispatula ont été disposées de l’avant plan à l’arrière-plan. Avec le temps, les longues feuilles devraient également recouvrir une partie de la surface de l’eau et accroître encore la sensation de sécurité pour les poissons.

Plusieurs types de Cryptocoryne ont également été dissiminés un peu partout dans l’aquarium, en essayant d’inverser, une fois de plus les règles, les plus petites ont été planté au fond. La liste est assez vaste et nous ferons un point plus précis dès que toutes les plantes auront pris leurs formes immergées définitives. Mais nous avons mis de la cryptocoryne Wendtii Green au centre de l’aquarium, nous avons laissé les Cryptocoryne qui étaient déjà présentes dans le premier projet Halloween sur l’Amazone, à savoir des Cryptocoryne pygmaea. Jouxtant les pieds de Cryptocoryne crispatula, balansae, nous avons mis des Cryptocoryne X willisii, Cryptocoryne Wendtii tropica, Cryptocryne albida.

Nous avions conservé l’Eleocharis parvula, sa présence illumine l’avant-plan de l’aquarium et est une zone adéquate pour que les animaux se réfugient au premier plan.

La partie technique a également été adaptée aux besoins des habitants, pour cela nous avons décidé de changer notre système de filtration, en prenant un filtre Tetra Ex-600 aux dimensions tout à fait raisonnables et au débit plus doux, ce qui, dans le cas d’une population de Betta sauvage est plus adéquat. Une diffusion modérée du CO2 pour un enracinement plus rapide, une fertilisation classique sur une base Easy Life. Après un mois qui a vu une poussée de filamenteuse verte, une bonne série de changements d’eau et d’utilisation d’Algexit et aujourd’hui elles ont disparu. Nous venons d’installer un pied mère de microsorum Pteropus Windelov sur divers supports.

2 293

Depuis plusieurs semaines nous avons débuté l’installation de l’aquarium « Sombre Rivière« ,  projet particulier conçu comme un échantillon  de nature dans le but d’y maintenir un groupe de bettas sauvages.Il est en effet possible de réaliser des bacs » paysagés » pour maintenir dans les meilleures conditions de vie des poissons extraordinaires. Elever les Bettas de souche sauvage est un challenge que nous avions en tête depuis longtemps .

Ces bettas qui fascinent tant d’amateurs et d’éleveurs passionnés, nous sont parvenus il y a quelques semaines déjà.

S’agissant d’un premier essai ,nous avons sélectionné des très beaux Betta Imbellis, appelés « combattants pacifiques » ou  » Plakat » chez  les habitants de l’île de Kho Samui en Thaïlande. Ces bettas sont moins fragiles et moins rares que bon nombre d’espèces parfois en danger lorsqu’ils sont à l’état sauvage. Nos poissons sont tous nés en élevage et proviennent d’une animalerie avec laquelle nous avons établi une relation de confiance. Le responsable est un passionné qui partage notre intérêt pour ce type de Betta au comportement très intéressant. La réalisation d’un paysage environnemental qui ne le perturberait pas a été notre principal soucis  et  nous a permis de l’observer sans le déranger.

Plus fréquemment élevés par des aquariophiles soucieux avant toute chose de la reproduction, ces animaux sont souvent préservés dans des conditions où l’on privilégie la maintenance au détriment de l’aspect naturel de leur espace environnemental.

C’est en remplaçant les traditionnelles noix de coco fréquemment utilisées dans les bacs, par des racines possédant des excavations et c’est en pensant à la disposition du décor en fonction des besoins des poissons que nous avons créé ce premier bac « Sombre Rivière ». Nous avons constaté que les poissons ont très rapidement pris possession des lieux. Cependant,contrairement aux bettas splendens que nous trouvons en animalerie, ces poissons un peu timorés se sont un peu retrouvé à l’étroit dans cet espace clos. La promiscuité générant un stress, le groupe passait la plupart du temps tapis dans la pénombre ce qui rendait toute observation impossible. Nous avons alors pris la décision de déplacer donner à ce projet des dimensions adéquates en essayant de conjuguer maintenance et observation.


C’est avec des éléments rarement  proposés dans les bacs des paysagistes aquatiques que nous avons décidé de concevoir cet aquarium, entre lowtech et biotope. L’usage  du substrat récupéré de notre bac « Halloween sur l’Amazone« , recouvert d’une couche d’Aquasoil Africana powder, d’ une grande gamme de Cryptocoryne ainsi que des racines Savane vont parfaitement convenir à ce type de projet.

Les racines Savane contrairement  à celles qui ressemblent à des branches d’arbres tombant dans l’eau, sont rondes, épaisses et présentes de nombreuses cavités. Utilisées seules, elles sont pratiques mais peu esthétiques. Par contre en les combinant nous pouvons aisément créer des formes intéressantes  et construire  notre projet . Leurs cavités  deviennent également de véritables cachettes pour nos protégés.

Pour ce projet nous avons tenu simplement compte des besoins de nos bettas. Les racines se sont révélées très utiles pour eux. En les disposant au premier plan, nous avons créé un véritable paravent, préservant des espaces de grottes et de passages, à l’abri de nos regards, permettant ainsi aux poissons de nager , de se faufiler et de se réfugier dans ces abris sans être vus.

La taille du bac nous autorisant  à générer de véritables zones indépendantes, nous créons ainsi deux territoires distincts séparés par le centre du bac, qui devient  une aire de nage libre. Nos choix de plantes  vont également  au fil des jours, donner plus de  sens à nos choix. Ce sujet sera le propos de notre prochain article.

Siam, terme bien connu des aquariophiles, vient du sanskrit :श्याम śyāma  et signifie « sombre », en référence à la couleur de la peau de ses habitants. Ce terme est utilisé aujourd’hui pour nommer certains poissons provenant de la Thaïlande, anciennement appelé Le Royaume du Siam. 

Réaliser des bacs paysagés pour maintenir dans les meilleures conditions possibles et tenter de reproduire par la suite, des poissons extraordinaires et endémiques: les Bettas de souche sauvage est un challenge que nous avions en tête avant même de commencer à peindre les murs de l’atelier. Ces bettas qui fascinent tant d’amateurs et d’éleveurs passionnés…

Ils vont enfin pouvoir être photographiés et filmés autrement. Le décor va être constitué avec les racines qui ont servi à La Petite Rivière, ainsi il est simple de recréer un véritable bout de nature, pour le plus grand plaisir des habitants de ce type de bac et pour nous également.

Avant de lancer nos séries de maintenance de betta de selection  dans des Nano-aquariums  qui essaieront d’égaler la beauté de leur habitants solitaires.   Nous commencons tout d’abord avec un aquarium minimaliste et simple à mettre en oeuvre. Un bac intermédiaire, qui va tenter d’être au plus proche d’un biotope afin peut être, si nous y arrivons, pouvoir filmer et partager avec vous un type de maintenance de poisson sauvage dans un aquarium à l’esthétique  sauvage, obscure…et si possible pouvoir observer leur reproduction.  

Un vrai bout de rivière , un morceau de nature imaginaire, la jungle du  Siam dans votre salon, c’est possible. C’est pour cela que nous décidons de lancer ce projet dès le printemps et que nous allons essayer de suivre les saisons …

Pour le lancement nous rajoutons dans l’eau de la Vesicularia dubyana (mousse de Java) ainsi que de la Bolbitis heudelotii sur racine. Nous rajouterons plus tard des Cryptocorynes. Nous allons essayer de recréer une géographie et des paramètres assez proches de la nature. La plupart des bettas vivent dans des eaux dites noires, avec une acidité extrême et dans la pénombre. Pour cela certaines plantes , qui peuvent se passer de substrat, commes Hygrophila pinnatifida et Hydrocotyle leucocephala vont être disposées à la surface de l’eau, bloquées par les racines, elles vont ainsi permettre de rassurer les poissons. Comme vous pouvez le constater sur la photo ci-dessus, le niveau d’eau va rester assez bas, les racines, feuilles et Limnobium laevigatum devront être omniprésente pour que les bettas ne sautent pas en dehors de l’aquarium, en cela nous ne commencerons certainement pas avec les bettas les plus agiles. Si les poissons ne sont pas encore dans l’aquarium, nous commençons toutefois à regarder quel type de sauvage pourrait convenir. L’Ile de Koh Samui a retenu notre attention…

Voici donc la réalisation, étape par étape de ce premier bac on ne peut plus minimaliste et simple à mettre en place. Les éléments sont pensés pour que les animaux soient au mieux dans l’aquarium. Le sol, un aquasoil New Amazonia, va aider à stabiliser les paramètres, de plus par sa couleur sombre il va mettre les poissons en confiance. Quatre racines Red Moor Roots feront le décor et fourniront la géographie nécessaire pour créer les zones de cachette, de repos visuel et de cachette naturelle pour les poissons, sans cela cette maintenance serait impossible. Pour la lumière nous allons utiliser la rampe qui est à l’atelier, mais pour ce type de projet, n’importe quel spot  fera parfaitement l’affaire. Pour la filtration nous utilisons un de nos filtres Fluval, extrêmement fiable et pratique qui a un grand volume de filtration mais nous allons brider le flux avec une mousse au niveau de la canne d’aspiration et nous allons également diriger et brider le rejet sur une racine afin de ne pas créer de remous dans le bac. Un bon volume de filtration mais avec un débit rédutest ce qu’il y a de mieux.

 

0 263

Sombre Riviere

 

Données techniques :

Aquarium optiwhite Floraquatic  60x40x40

Fertilisation :

Easy Life Catappa-X , Terminalia Catappa,  Se Fulvin Black Water

Hardscape :  Red Moor Roots.  Aquasoil  New amazonia , tube argile 

Plantes :
Bolbitis heudolotii, Hydrocotyle sp,  Hydrocotyle sibthorpioidesAnubias var petiteVesicularia montagnei, Rotala sp, Ludwigia Glandulosa perennis,

Animaux :
Betta Imbellis, Betta Splendens  type Sauvage type Plakat , Neretina

Rejoignez-nous