Tags Posts tagged with "thailand"

thailand

Intéressons-nous quelque-peu à la faune et à la flore choisies pour ce projet d’aquarium. Nous l’avons appelé « Sombre Rivière » en référence à la faune et à la flore aquatiques de la Thaïlande. Sombre, श्याम śyāma en sanskrit, est le terme utilisé par les Khmers  pour nommer le Royaume du Siam, la Thaïlande actuelle, en raison de la couleur de peau de ses habitants.

Voilà près de deux mois qu’un groupe de Betta Imbellis, nommé parfois Combattant pacifique du Siam, a élu domicile dans ce bac, imaginé et réalisé spécialement pour eux. Ils en sont les principaux occupants.

En plus du choix du milieu géographique du bac et de celui des plantes, nous avons, pour briser la solitude des betta Imbellis qui sont assez timorés, décidé d’ajouter un groupe de Rasbora urophthalma brigittae .Par ailleurs, nous avons commencé à diversifier l’alimentation. Le passage de la nourriture vivante à une nourriture sèche s’est fait sans aucun problème .Au contraire, depuis que nous diversifions en alternance leur alimentation,leur comportement est devenu vraiment intéressant à observer. Nous reviendrons très bientôt sur cette étude  avec des images plus précises.

Lors de la mise en eau de ce bac nous avions rasé et recouvert la plupart des plantes qui était dans la version précédente. Le plus naturellement du monde, la Rotala rotundifolia (sp green)  , la Rotala indica, la Myriophyllum mattogrossense, Nymphaea lotus tigre rouge. ont recolonisé le bac. Quand aux Cryptocoryne balansae, crispatula, petchii, legroi, x willisii, wendtii c406 et brown se portent à merveille.

En attendant voici une première séquence vidéo de ce projet:

Sombre Rivière | Séquence from Floraquatic on Vimeo.

 

2 544

Données techniques :

Cuve 90x45x45, Eclairage Easy Life Paradiso SunnDimm, Verrerie Cal Aqua Lab 13mm, Filtration: Tetra Ex600 , Chgt d’eau 15% / 2 semaines.

Fertilisation :
Pack Easy Life

Hardscape : Racine savane 

Plantes :

CryptocorynebalansaecrispatulaWendtii GreenpygmaeaX willisii, Wendtii tropica, albida

Eleocharis parvulaVesicularia montagnei  (X moss)Nymphaea  Lotus tigre rougeRotala indicaMicrosorum pteropus windelov

Animaux :

Betta Imbellis,   Caridina Multidentata.

Sombre Riviere

Données techniques :

Cuve 90x45x45, Eclairage Easy Life Paradiso SunnDimm, Verrerie Cal Aqua Lab 13mm, Filtration: Tetra Ex600 , Chgt d’eau 15% / 2 semaines.

Fertilisation :
Pack Easy Life

Hardscape : Racine savane 

Plantes :

CryptocorynebalansaecrispatulaWendtii GreenpygmaeaX willisii, Wendtii tropica, albida

Eleocharis parvulaVesicularia montagnei  (X moss), Nymphaea  Lotus tigre rougeRotala indica, Microsorum pteropus windelov

Animaux :

Betta Imbellis,  Caridina Multidentata.

1 433

Sombre Rivière vient de passer le cap du premier mois. Même si le sol et l’eau sont riches d’une année passée avec Halloween sur l’Amazone, le remue ménage fait durant la transition à tout de même perturber l’équilibre. Nous avons entièrement repensé la plantation en tenant compte uniquement de l’esprit du projet qui se veut être tourné vers la population. C’est donc avec des plantes qui se retrouvent dans les biotopes des Betta Imbellis que nous avons décidé de travailler.

Les zones où l’on trouve les Imbellis sont aujourd’hui assez vaste, une des iles originelles est l’île de Koh Samui. Mais actuellement Betta Imbellis qui se dit en langue Thaï: Pla Kat est un poisson que l’on trouve un peu partout aujourd’hui dans la région: Malaisie, en passant par Singapour et le Vietnam, également dans la région de la mer de Chine. De par la proximité avec la mer, il n’est pas rare de trouver des Imbellis dans des petites portions de rivières, peu profonde et avec une abondance de cryptocoryne, parfois même on les retrouve très proche des plages en eau légèrement saumâtres. Il peut également se retrouver dans les rizières et les zones agricoles. Cette adaptabilité incroyable a participé au succès de ce poisson robuste .

Ce poisson robuste certes, mais de réputation très timide a donc retenu notre attention. Avec l’aide de nos racines dites de savane et la plantation nous créons un environnement propice à son bien-être et ainsi nous allons essayer de l’observer différemment.

Pour attirer les habitants au premier plan nous avons donc mis les racines au plus proche de la vitre, le fait de les avoir juste posés, sans les enterrer nous permettra de les brosser en cas d’invasion d’algues. Détails importants qui nous ont déjà été très utiles lors du redémarrage du bac.

Dans les coins de l’aquarium, toujours avec l’idée de créer des zones préservées du regard et sécurisées , des Cryptocorynes  balansae, crispatula ont été disposées de l’avant plan à l’arrière-plan. Avec le temps, les longues feuilles devraient également recouvrir une partie de la surface de l’eau et accroître encore la sensation de sécurité pour les poissons.

Plusieurs types de Cryptocoryne ont également été dissiminés un peu partout dans l’aquarium, en essayant d’inverser, une fois de plus les règles, les plus petites ont été planté au fond. La liste est assez vaste et nous ferons un point plus précis dès que toutes les plantes auront pris leurs formes immergées définitives. Mais nous avons mis de la cryptocoryne Wendtii Green au centre de l’aquarium, nous avons laissé les Cryptocoryne qui étaient déjà présentes dans le premier projet Halloween sur l’Amazone, à savoir des Cryptocoryne pygmaea. Jouxtant les pieds de Cryptocoryne crispatula, balansae, nous avons mis des Cryptocoryne X willisii, Cryptocoryne Wendtii tropica, Cryptocryne albida.

Nous avions conservé l’Eleocharis parvula, sa présence illumine l’avant-plan de l’aquarium et est une zone adéquate pour que les animaux se réfugient au premier plan.

La partie technique a également été adaptée aux besoins des habitants, pour cela nous avons décidé de changer notre système de filtration, en prenant un filtre Tetra Ex-600 aux dimensions tout à fait raisonnables et au débit plus doux, ce qui, dans le cas d’une population de Betta sauvage est plus adéquat. Une diffusion modérée du CO2 pour un enracinement plus rapide, une fertilisation classique sur une base Easy Life. Après un mois qui a vu une poussée de filamenteuse verte, une bonne série de changements d’eau et d’utilisation d’Algexit et aujourd’hui elles ont disparu. Nous venons d’installer un pied mère de microsorum Pteropus Windelov sur divers supports.

2 448

Depuis plusieurs semaines nous avons débuté l’installation de l’aquarium « Sombre Rivière« ,  projet particulier conçu comme un échantillon  de nature dans le but d’y maintenir un groupe de bettas sauvages.Il est en effet possible de réaliser des bacs » paysagés » pour maintenir dans les meilleures conditions de vie des poissons extraordinaires. Elever les Bettas de souche sauvage est un challenge que nous avions en tête depuis longtemps .

Ces bettas qui fascinent tant d’amateurs et d’éleveurs passionnés, nous sont parvenus il y a quelques semaines déjà.

S’agissant d’un premier essai ,nous avons sélectionné des très beaux Betta Imbellis, appelés « combattants pacifiques » ou  » Plakat » chez  les habitants de l’île de Kho Samui en Thaïlande. Ces bettas sont moins fragiles et moins rares que bon nombre d’espèces parfois en danger lorsqu’ils sont à l’état sauvage. Nos poissons sont tous nés en élevage et proviennent d’une animalerie avec laquelle nous avons établi une relation de confiance. Le responsable est un passionné qui partage notre intérêt pour ce type de Betta au comportement très intéressant. La réalisation d’un paysage environnemental qui ne le perturberait pas a été notre principal soucis  et  nous a permis de l’observer sans le déranger.

Plus fréquemment élevés par des aquariophiles soucieux avant toute chose de la reproduction, ces animaux sont souvent préservés dans des conditions où l’on privilégie la maintenance au détriment de l’aspect naturel de leur espace environnemental.

C’est en remplaçant les traditionnelles noix de coco fréquemment utilisées dans les bacs, par des racines possédant des excavations et c’est en pensant à la disposition du décor en fonction des besoins des poissons que nous avons créé ce premier bac « Sombre Rivière ». Nous avons constaté que les poissons ont très rapidement pris possession des lieux. Cependant,contrairement aux bettas splendens que nous trouvons en animalerie, ces poissons un peu timorés se sont un peu retrouvé à l’étroit dans cet espace clos. La promiscuité générant un stress, le groupe passait la plupart du temps tapis dans la pénombre ce qui rendait toute observation impossible. Nous avons alors pris la décision de déplacer donner à ce projet des dimensions adéquates en essayant de conjuguer maintenance et observation.


C’est avec des éléments rarement  proposés dans les bacs des paysagistes aquatiques que nous avons décidé de concevoir cet aquarium, entre lowtech et biotope. L’usage  du substrat récupéré de notre bac « Halloween sur l’Amazone« , recouvert d’une couche d’Aquasoil Africana powder, d’ une grande gamme de Cryptocoryne ainsi que des racines Savane vont parfaitement convenir à ce type de projet.

Les racines Savane contrairement  à celles qui ressemblent à des branches d’arbres tombant dans l’eau, sont rondes, épaisses et présentes de nombreuses cavités. Utilisées seules, elles sont pratiques mais peu esthétiques. Par contre en les combinant nous pouvons aisément créer des formes intéressantes  et construire  notre projet . Leurs cavités  deviennent également de véritables cachettes pour nos protégés.

Pour ce projet nous avons tenu simplement compte des besoins de nos bettas. Les racines se sont révélées très utiles pour eux. En les disposant au premier plan, nous avons créé un véritable paravent, préservant des espaces de grottes et de passages, à l’abri de nos regards, permettant ainsi aux poissons de nager , de se faufiler et de se réfugier dans ces abris sans être vus.

La taille du bac nous autorisant  à générer de véritables zones indépendantes, nous créons ainsi deux territoires distincts séparés par le centre du bac, qui devient  une aire de nage libre. Nos choix de plantes  vont également  au fil des jours, donner plus de  sens à nos choix. Ce sujet sera le propos de notre prochain article.

Siam, terme bien connu des aquariophiles, vient du sanskrit :श्याम śyāma  et signifie « sombre », en référence à la couleur de la peau de ses habitants. Ce terme est utilisé aujourd’hui pour nommer certains poissons provenant de la Thaïlande, anciennement appelé Le Royaume du Siam. 

Réaliser des bacs paysagés pour maintenir dans les meilleures conditions possibles et tenter de reproduire par la suite, des poissons extraordinaires et endémiques: les Bettas de souche sauvage est un challenge que nous avions en tête avant même de commencer à peindre les murs de l’atelier. Ces bettas qui fascinent tant d’amateurs et d’éleveurs passionnés…

Ils vont enfin pouvoir être photographiés et filmés autrement. Le décor va être constitué avec les racines qui ont servi à La Petite Rivière, ainsi il est simple de recréer un véritable bout de nature, pour le plus grand plaisir des habitants de ce type de bac et pour nous également.

Avant de lancer nos séries de maintenance de betta de selection  dans des Nano-aquariums  qui essaieront d’égaler la beauté de leur habitants solitaires.   Nous commencons tout d’abord avec un aquarium minimaliste et simple à mettre en oeuvre. Un bac intermédiaire, qui va tenter d’être au plus proche d’un biotope afin peut être, si nous y arrivons, pouvoir filmer et partager avec vous un type de maintenance de poisson sauvage dans un aquarium à l’esthétique  sauvage, obscure…et si possible pouvoir observer leur reproduction.  

Un vrai bout de rivière , un morceau de nature imaginaire, la jungle du  Siam dans votre salon, c’est possible. C’est pour cela que nous décidons de lancer ce projet dès le printemps et que nous allons essayer de suivre les saisons …

Pour le lancement nous rajoutons dans l’eau de la Vesicularia dubyana (mousse de Java) ainsi que de la Bolbitis heudelotii sur racine. Nous rajouterons plus tard des Cryptocorynes. Nous allons essayer de recréer une géographie et des paramètres assez proches de la nature. La plupart des bettas vivent dans des eaux dites noires, avec une acidité extrême et dans la pénombre. Pour cela certaines plantes , qui peuvent se passer de substrat, commes Hygrophila pinnatifida et Hydrocotyle leucocephala vont être disposées à la surface de l’eau, bloquées par les racines, elles vont ainsi permettre de rassurer les poissons. Comme vous pouvez le constater sur la photo ci-dessus, le niveau d’eau va rester assez bas, les racines, feuilles et Limnobium laevigatum devront être omniprésente pour que les bettas ne sautent pas en dehors de l’aquarium, en cela nous ne commencerons certainement pas avec les bettas les plus agiles. Si les poissons ne sont pas encore dans l’aquarium, nous commençons toutefois à regarder quel type de sauvage pourrait convenir. L’Ile de Koh Samui a retenu notre attention…

Voici donc la réalisation, étape par étape de ce premier bac on ne peut plus minimaliste et simple à mettre en place. Les éléments sont pensés pour que les animaux soient au mieux dans l’aquarium. Le sol, un aquasoil New Amazonia, va aider à stabiliser les paramètres, de plus par sa couleur sombre il va mettre les poissons en confiance. Quatre racines Red Moor Roots feront le décor et fourniront la géographie nécessaire pour créer les zones de cachette, de repos visuel et de cachette naturelle pour les poissons, sans cela cette maintenance serait impossible. Pour la lumière nous allons utiliser la rampe qui est à l’atelier, mais pour ce type de projet, n’importe quel spot  fera parfaitement l’affaire. Pour la filtration nous utilisons un de nos filtres Fluval, extrêmement fiable et pratique qui a un grand volume de filtration mais nous allons brider le flux avec une mousse au niveau de la canne d’aspiration et nous allons également diriger et brider le rejet sur une racine afin de ne pas créer de remous dans le bac. Un bon volume de filtration mais avec un débit rédutest ce qu’il y a de mieux.

 

Rejoignez-nous