Tags Posts tagged with "traitement"

traitement

4 3568

Plus d’un mois après le lancement de notre aquarium, même si nous parvenons à contenir la progression des algues vertes filamenteuses et de la cyanobactérie, nous avons décidé par soucis d’efficacité, de procéder à un Black-out. Cette méthode, de prime abord surprenante, est bien connue des habitués; c’est sans doute la procédure la plus efficace et la moins onéreuse.

 

Afin d’optimiser cette pratique, vous devez tout d’abord procéder à un grand nettoyage de votre aquarium. Il convient en un premier temps de siphonner toutes les traces visibles de cyanobactéries.

 

 

Vous pouvez ensuite ôter les algues vertes filamenteuses accrochées aux plantes et aux éléments du décor. Pince, brosse et doigts sont alors mis à contribution.

Une fois la majorité des algues retirées, nous vous conseillons d’effectuer un important changement d’eau, de 30 à 50% du volume.

Ceci étant fait , vous pouvez , suivant ce protocole, nourrir vos poissons, couper le CO2e et ensuite occulter, comme vous le voyez sur la photo, entièrement votre aquarium afin de stopper toute possibilité de photosynthèse. Cette technique peut être effectuée en plusieurs étapes. Nous testons ici un black-out total de 10 jours. Cette méthode permet de stresser les plantes ,sans toutefois perturber leur croissance; les algues, quant-à elles, disparaitront .

 

Ici, nous avons recouvert l’aquarium avec des sacs-poubelles en double épaisseur.

 

 

 

10 jours plus tard, nous retirons les sacs et nous effectuons un changement d’eau. Nous réactivons le Co2 et nous commençons immédiatement la fertilisation sur une base nouvelle avecle pack Easy Life:  Easylife Nitro, Easylife Fosfo et Easylife Kalium.

 

 

L’eau est parfaitement limpide. Il n’y a absolument plus trace d’algues vertes ni de cyanobactériesToutefois, durant quelques jours, nousrestons vigilantsEn cas de réapparition des algues, nous baisserons légèrement l’éclairage, avant d’effectuer un black-out d’une durée plus courte,trois jours devraient suffire, si leur retour est trop prononcé .

0 410

Une dizaine de jours après notre nouvelle installation, prenons le temps d’observer attentivement notre jardin aquatique. Les Cryptocorynes qui sont des plantes robustes, peu exigeantes et capables de survivre dans des conditions extrêmes, ont cependant quelques fragilités: d’un jour à l’autre,elles peuvent souffrir de ce que nous appelons la vitrification.

Lorsque les paramètres de l’eau où la pression atmosphérique varient brutalement, une maladie qui est propre à cette espèce peut apparaître. Nous pouvons constater que le transfert qui fut le nôtre a quelque peu perturbé nos aquariums et a provoqué l’apparition de cette maladie. La méthode pour l’enrayer  est simple et très efficace si elle est réalisée dans de bonnes conditions et ceci dès l’apparition des symptomes. Il est important d’agir le plus rapidement possible afin de ne pas accentuer les dérèglements qui peuvent découler des changements des paramètres et provoquer, en dernier lieu la disparition totale de la plante.

Très rapidement visible, la décomposition où vitrification des Cryptocorynes, se traduit par une désagrégation des feuilles qui se rétractent et tombent en lambeaux. Nous ne parlerons pas ici des causes bactériennes où des variations qui ont provoqué cette maladie; il nous suffit de procéder au seul traitement vraiment efficace à notre connaissance.

S’il n’est pas trop tard pour l’employer, la méthode pour enrayer ce mal est fort simple et chirurgicale . A l’aide d’une paire de ciseaux fine et à longues lames que nous avons dans notre atelier, nous coupons à sa base  la tige malade et la retirons  de l’eau. Dans le pire des cas il faudrait raser entièrement la plante; elle devrait alors repartir.

En procédant ainsi, la maladie peut être enrayée très rapidement. Nos observations à l’atelier nous portent à croire  que la plante se trouvera renforcée par cette taille et se développera de façon plus dense .

 

 

Une fois ce » tour de jardin » aquatique effectué et le bac nettoyé de ses plantes malades, nous pouvons reprendre notre appareil photo et vidéo pour enregistrer à nouveau quelques prises de vues.

Rejoignez-nous