Tags Posts tagged with "crevette"

crevette

0 2270

C’est avec une curiosité « macro-photographique » que nous abordons à nouveau l’observation de notre bac « L’Arbre Noir » . Les racines araignées, gracieuses et dynamiques que vous voyez ici, attirent irrésistiblement le regard.Après avoir subi quelques déplacements, La végétation  accrochée à la sphaigne, reprend forme et vie; à l’ombre de cet arbre reconstitué, elle acquiert, au fil des jours de plus en plus de nuances de couleurs.

arbrenoir-4Voici des  juvéniles aux robes d’une grande diversité

arbrenoir-50Nous commençons notre séquence en vous présentant une somptueuse hybrid Tiger x Taïwan bee entièrement rouge. Nous avons obtenu plusieurs crevettes de différentes portées avec cette particularité d’uniformité de couleur.

arbrenoir-96C’est pourquoi nous isolons cette souche pour mieux observer les futures naissances.

arbrenoir-55

Voici une autre crevette issue d’une hybridation Tibee X PBL et qui a  grandi dans ce  bac expérimental.

arbrenoir-64

Vous pouvez voir ci-dessus une femelle PRL Benibachi  pleine d’oeufs.

0 2030

Notre nouvelle gamme d’aliments pour invertébrés se révèle,test après test ,être réellementintéressante. Dans le domaine de la nutrition, la diversité des substances et des composants des produits  est un paramètre considérable à ne pas négliger. Elever et reproduire des crevettes pour la sélection, demande simplementde la régularité. Un rythme et une méthode stables suffisent souvent à conserver de belles souches

Si la stabilité des paramètres, clef principale du succès, est toujours respectée, l’importance  de l’alimentation est, elle, en revanche, souvent sous-estimée.  La marque ShrimpHouse – Kachiku shiryo a parfaitement répondu à nos attentes en ce domaine.Dans cette gamme d’aliments, la nourriture, appelée Hayai, a la  forme d’un bâtonnet. Ici nous le  disposons sur une feuille afin d’observer avec vous ce qui va se passer.

Nous plaçons la nourriture a un endroit précis; nous choisissons ici une feuille de catappa Tantora.Pour l’amateur de crevettes,l’instant du repas est le moment le plus propice à l’observation de la population de l’aquarium.Il permet de faire le point sur son état de santé et son développement.Mais  la nourriture disposée localement  a un inconvénient ; les plus petits juvéniles n’ont quasiment aucune chance de pouvoir participer au repas, alors qu’avec les bâtonnets de la marque ShrimpHouse – Kachiku shiryonous ne rencontrons  pas ce problème.

En effet, à notre grande surprise, le bâtonnet de ShrimpHouse – Kachiku shiryo – Hayaise  se décompose rapidement dès que les premiers adultes viennent s’y nourrir . Comme le montre la photo ci-dessus, les pattes des adultes laissent une bonne partie du bâtonnet de nourriture se briser et se disperserdans l’aquarium. Cela  permettra  aux juvéniles, même les plus jeunes de trouver  par la suite leur nourriture.

 

Nos crevettes sont de plus en plus belles et leur taux de survie est étonnamment élevé. La diversité et la qualité des aliments y étant certainement  pour beaucoup.C’est pourquoi nous avons pris plaisir à filmer ce repas  pour vous en faire partager les images.

 

ShrimpHouse – Kachiku shiryo – Hayai from Floraquatic on Vimeo.

Crevette Tibee Floraquatic

Il est facile de transporter les invertébrés par voie postale et, même si lors du premier envoi nous nous sommes posé la question de leur sécurité, nous avons pu constater au fil de nos expéditions, que les pertes ne sont heureusement que très rares. Les crevettes étant toutefois des animaux très sensibles aux variations du milieu dans lequel ils évoluent, l’acclimatation à leur nouvel environnement est une étape essentielle.

Colis Floraquatic

Nous ne parlerons pas de l’adaptation des crevettes dans vos propres aquariums, car si la température et les paramètres de vos bacs sont  proches de ceux auxquels elles étaient habituées, elle n’auront sans doute pas besoin de période d’acclimatation. Combien de fois  avons-nous pu découvrir des juvéniles arrivés en bonne forme lors d’un transfert de racines recouvertes de mousse.

Nous parlons ici d’une introduction de crevettes livrées  par transporteur et qui ont grandi dans un environnement différent. Il est important de noter que les juvéniles voyagent mieux et sont plus résistants aux variations du milieu ambiant que leurs aînés.

Aquarium Crevettes Atelier Journal Aqua

Nous ouvrons le colis et le laissons une demi-heure à l’air libre, sans lumière directe pour que l’eau qui est dans les sacs de transport se mette doucement à  température ambiante, ceci afin de ne pas stresser les nouveaux arrivants.

aquascapeNous partons du fait que les animaux ont voyagé plus de douze heures et ont pollué l’eau contenue dans leur sac de transport. Nous n’allons alors pas mélanger cette eau à celle du bac. Nous laissons le sac flotter pendant 30 minutes à la surface du bac mettant tout doucement l’eau des deux récipients à la même température. Nous limitons ainsi le risque de choc thermique.

Acclimatation des crevettes d'eau douce

Pendant ce temps de trempage, observons  attentivement les crevettes qui évoluent dans le sac encore fermé. Nous pouvons de cette manière, si le transport est assuré et que nous constatons une perte, faire une photo du sac afin de justifier votre réclamation. Ici nous n’avons fort heureusement pas ce problème.

Acclimatation des invertébrés

Ceci fait, nous employons la méthode du goutte-à-goutte pour introduire nos crevettes. Le sac étant petit, nous n’allons pas utiliser de tuyau à air mais ajouter doucement de l’eau dans le sac. Nous effectuons cette étape assez rapidement afin de conserver la même température. Nous remplissons le sac en doublant la quantité d’eau, puis nous vidons la moitié du volume d’eau obtenu . Nous effectuons cette opération plusieurs fois.

Envoi d'invertébrés par FloraquaticNous laissons doucement  les crevettes glisser d’elles-mêmes dans l’aquarium, leur évitant ainsi un stress supplémentaire et le risque de blessure ou d’infection que pourrait occasionner l’usage d’une épuisette.

Quelques minutes après  les avoir introduites dans leur nouvel environnement nous constatons que nos crevettes sont en pleine forme et superbes. Elles vont enrichir la souche de l’atelier et nous espérons qu’elles nous ferons de nombreux petits.Crevette Red Bolt

Voici les crevettes que nos avons ajoutées pour diversifier la faune de notre bac: une  Taïwan Bee Red Bolt, une Taïwan Bee Blue Bolt, une Taïwan Bee Red Wine, une  Caridina cf- cantonensis SSSS smiley  et une  Caridina cf- cantonensis  Red Crystal SSSS smiley .

1 597

 C’est avec un certain plaisir « macro-photographique » que nous abordons à nouveau l’observation de notre bac  » l’Arbre Noir« .
Ces dernières semaines, de nombreux juvéniles aux robes d’une grande diversité ont commencé à déambuler allègrement devant notre objectif.

Voici une femelle Caridina cf.cantonensis-Taïwan Bee Panda  pleine d’oeufs.

…ou encore un de nos juvéniles Tibee les plus intéressants…

Une Tibee Black Shadow se promène avec une bulle d’air accrochée aux antennes

Cette autre Tibee Black Shadow, aux  reflets bleus est d’une singulière  beauté.

Voici un juvénile né de nos croisements successifs qui s’avèrent être très encourageants.

Un mâle Taïwan Bee Panda et un juvénile Taïwan Bee King Kong se régalent avec notre nouvelle nourriture pour invertébrés Shrimp House -Kachiku Shiryo-Kihon

0 2020
Caridina multidentata
Caridina multidentata

Très présente dans les aquariums contemporains, la crevette  que vous pouvez voir ci dessus,  transparente ornée de jolies taches noires a longtemps porté le nom de « Crevette d’Amano ». Fondateur du mouvement Aquarium Naturel, Takashi Amano  a été le premier à introduire cette espèce dans tous ses aquariums. Elle est maintenant très prisée d’un bon nombre d’aquariophiles et connue sous le nom de Cardina Multidentata.

D’abord pêchée au Japon dans le fleuve Yamato , il en a été découvert depuis dans plusieurs autres fleuves et rivières de la région de Shiba et Shimane, ainsi qu’ à Taïwan et en Corée.

Connue pour être une redoutable mangeuse d’algues, cette crevette est grégaire; à l’état sauvage  elle vit en banc avec plusieurs centaines d’individus. En effet peu farouche , elle a besoin de vivre avec ses congénères. Il faut toutefois veiller à ne pas la mettre dans un aquarium peuplé de poissons prédateurs qui pourraient l’effrayer et la contraindre à se cacher à longueur de journée.

Cette crevette très connue des aquariophiles, passe la plupart du temps à parcourir le sol et les plantes et à se nourrir de déchets organiques ou d’algues. Il est important de préciser que pour lui donner la possibilité d’évoluer pleinement, il faut que son instinct grégaire soit respecté. Takashi Amano reconnaît en introduire une pour 10 cm² de surface d’aquarium. En procédant ainsi elle vit bien et demeure très active.

Cela correspond, pour un bac de 60 cm de long  par 30 cm de large, à 6x 3 = 18 crevettes minimum  à 36 maximum. Si nous respectons ce ratioelle rempliera  son rôle de mangeuse d’algues et de déchets organiques avec une grande efficacité . En effet elle est aussi un véritable charognard ; il n’est pas rare dela voir tourner autour d’un poisson affaibli ou malade. Ce comportement d’animalfriand de déchets organiques alors qu’elle est aussi alguivore, un allié de poids pour l’équilibre de votre aquarium. Cependant,  si votre bac ne contient pas assez d’algues et de déchets il ne faut pas négliger son alimentation. Pour le reste la maintenance de cette crevette est des plus aisées, elle s’adapte sans problème à presque toutes les conditions. Il faut toutefois veiller à ce que son eau soit assez minéralisée;les bacs avec de KH et GH nul sont donc à proscrire.

Cette Cardina Multidentata cohabite très bien avec d’autres espèces de crevettes. Il faut toutefois éviter d’introduire dans le bac des Macrobrachium qui ont des tendances agressives lorsqu’une femelle libère ses phéromones. Dans ce cas les mâlestrès excités traversent précipitamment l’aquarium en tous sens, en se heurtant aux vitres et aux éléments du décor.

 
Cette crevette est un des premiers habitants que nous introduisons dans bon nombre de nos aquariums à l’atelier, car son activité est devenue un des facteurs de réussite de la plupart de nos projets. Dans chacun de nos grands bacs, qu’il s’agisse de « Mille et un Jardin », de « Mémoire » ou de  « Déraciné », nous avons une trentaine de Caridina Multidentata. [mwi_product sku= »FQINV043″ title= »false » desc= »false » img= »true » img_width= »200″ price= »false » type= »add » btn_color= »white » btn_link= »button » cols= »1″/]

0 976

Si cet aquarium ne nous demande quasiment aucune intervention depuis le début, en grande partie grâce à l’aide des Neritina Pulligera Black Racing, les changements d’eau, sont eux régulièrement effectués. Ainsi on évite simplement toute montée incontrôlé de certaines substances nocives comme les nitrates, nitrites où l’ammoniaque et la dureté carbonatée (KH) et la dureté totale (°dgh) restent sous notre contrôle.

S’agissant d’un aquarium spécifique pour crevettes du type Caridinas cf. cantonensis et plus particulièrement d’une souche contenant des gênes de caridinas cf. cantonensis var Taïwan Bee, nous avons donc décidé de garder constant les paramètres suivants : KH= 0 / GH = 5-6 / PH < 6.5 / conductivité < 315 ms

SaltyShrimp – Softwater Mineral GH+

Voici presque un an que nous testons donc ce produit pour reminéraliser notre eau osmosée. Nous en sommes plus que satisfait, les contenances disponibles, les capacités d’ajustement avec d’autres poudres de la même marque et sa simplicité d’utilisation nous permet aujourd’hui de faire des changements d’eau les yeux fermés. La cuillère doseuse fournie avec la boîte est notre meilleur allié. Une dose à ras pour notre bidon de 20 L et nous obtenons un GH de 5-6 et un kh à 0. Le New amazonia se chargeant de tamponner et stabiliser ces paramètres.

 

 

Nous vous conseillons bien entendu de tester votre eau lors du démarrage. Une fois les doses trouvées, nous vous conseillons de ne tester votre eau d’aquarium et osmosé que lorsque vous pensez avoir un souci dans votre bac. Une augmentation de la mortalité, des juvéniles peu présents ou immobiles, ce genre d’observation doit  vous alerter, mais si tout va bien, surtout ne faites rien , le « non agir » , quand tout va bien, est une vertu en aquariophilie 🙂

 

 

 

 

Une fois vos tests effectués vous pouvez faire votre changement d’eau en une seule fois, une différence de températures de quelques degrés est tout à fait souhaitable, elle va simuler une forte chute de pluie et donc stimuler la reproduction de vos crevettes . En procédant ainsi notre aquarium est une vraie nurserie depuis son lancement.

0 1434

Notre bac MAD in Taïwan a connu une période de baisse de régime, mais depuis que nous avons décidé de nettoyer en profondeur les zones mortes du bac, fort de crevettes nées sur place le groupe est en train de se multiplier de manière étonnante. Comme ce bac semble vraiment stabilisé, nous avons décidé de tester et d’utiliser les produits que nous avions choisi de représenter.

Que ce soit les poudres Shirakura, les nouveaux produits phares de chez Easy Life Catappa-X, où la nourriture « Made in France », Diabolic Shrimp Food et NAVnous voulions constater par nous mêmes dans nos bacs les effets de ces produits nouveaux de notre catalogue.   

Nous commencons cette série de test avec la nourriture pour juvéniles  » made in France »

NAV – Crevettes Juvéniles

De plus en plus d’éleveurs soucieux du bien-être de leurs crevettes mais également de l’environnement, décident de fabriquer à base de produits naturels leurs propres nourritures. Comme il n’est pas donné à tous le monde de faire blanchir et de hacher menu des tonnes d’épinard, de faire sécher et broyer des fruits ou autres plantes dont nos crevettes raffolent et ce en toute saison, nous avons décidé d’étoffer notre offre de nourriture pour crevettes. 

 

 

 

 

Les crevettes juvéniles vont pouvoir  manger tranquillement cet aliment préparé sous forme de poudre. Nous répandons chaque jour une petite quantité de nourriture à la surface, les remous provoqués par la canne de rejet vont petit à petit disséminer les aliments partout dans le bac.


NAV est la première marque française après Diabolic Shrimp Food, à être vendue sur notre site.

Nous avons tout de suite testé l’appétence et l’efficacité de cette nourriture sur notre bac de sélection. Comme nous testons actuellement d’autres produits dont nous vous parlerons dans les prochaines semaines, nous ne pouvons pas dire que NAV est à l’origine de l’explosion de notre population de juvéniles, mais, disons qu’ils grandissent, grandissent…

2 1508

Les feuilles du Terminalia Catappa sont bien connues des aquariophiles. Easy Life nous offre ici un concentré unique qui ne conserve que les vertus  de ces feuilles.

Nous n’allons pas reprendre la fiche Easy Life CATAPPA-X même si un petit rappel semble assez pertinent car les feuilles du Badamier  (Terminalia catappa) sont connues pour leurs effets bénéfiques sur les poissons et crevettes. 

Elles réduisent la teneur en germes, préviennent les infections fongiques, favorisent l’élevage, évitent les problèmes de mucus et stimulent la vitalité et les couleurs des crevettes et des poissons.

En ce qui nous concerne, à l’atelier nous avons utilisé, ce dès le lancement du bac, des feuilles de Catappa dans notre bac MAD in Taïwan et si la coloration ne nous a jamais dérangés, bien au contraire, l’eau ambrée étant très proche de l’esprit d’un biotope, nous n’avions jamais imaginé ce qui allait se passer.

Les feuilles fournissent de la nourriture pour les juvéniles, ce qui nous a conduit à commettre une faute avant notre départ pour le Japon. Nous absentant  quinze jours nous avons pensé bien faire en laissant une certaine quantité de feuilles dans l’aquarium. À notre retour, au lieu de fournir une base de nourriture pour nos crevettes juvéniles, les feuilles c’étaient simplement accumulé dans le fond, avec de la Pellia et avait créé une zone complètement opaque, une zone morte, empêchant toute circulation de l’eau sur le sol et créant une pollution organique supplémentaire, fatale pour la plupart de nos juvéniles et de certaines de nos plus belles Taïwan bee. Nous avons donc décidé de tout nettoyer et de reprendre le bac en main.

 

L’arrivée sur le marché de ce produit vraiment novateur:  Easy Life CATAPPA-Xnous a immédiatement conquis et permis d’avoir les bienfaits de la Catappa en permanence sans les inconvénients.  Nous l’utilisons désormais chaque semaine, même si en guise de nourriture naturelle, nous continuons à laisser trainer une où deux feuilles, sous surveillance.  En procédant ainsi, nous avons éradiqué toute  la pollution organique des feuilles.

CATAPPA-X nous apportant seulement les bienfaits des feuilles. Nous  ne pouvons donc que valider ce concentré unique sur le marché, puisque additionné à des poudres minérales et à de la nourriture pour juvéniles, notre population est tout simplement en pleine croissance exponentielle…

Sans parler de l’eau, qui reste d’une transparence incroyable, ce qui ravira les aquariophiles où les paysagistes aquatiques qui justement n’utilisaient pas de Catappa en raison de la coloration jaune de l’eau, désormais pour ceux qui désirent obtenir également une coloration de l’eau, sans pour autant risquer une pollution organique il y a la poudre type Black Water  qui en plus apporte des bienfaits complémentaires.

0 372

Dans notre série « nourriture Made in France » pour crevettes et crustacés, nous continuons avec notre produit vedette Diabolic Shrimp Food, pour lequel grands éleveurs outre Rhin, dévalisent les réserves de nourriture pour crevettes… Une recette simple, des produits naturels, ici pas d’hormone de croissance , un emballage adéquat en sachet et un succès avant tout chez les principaux intéressés.

Ce que l’on demande à une nourriture pour crevettes, n’est pas de satisfaire l’acheteur avec un emballage aux allures flatteuses, voir japonisantes, où en imitant quelques marques qui reprennet les titres de certains grades de crevettes, photos à l’appui. Ce que l’on demande à une nourriture, qui doit être complémentaire d’une nourriture fraîche et variée, comme des feuilles d’épinards bio blanchies, des feuilles de cattappa et bien autres, c’est d’être saine et appréciée par les consommateurs eux-mêmes…

 

La nourriture Diabolic Shrimp Food, qui est sous forme de petite tablette concassée à la main, vous permettra de gâter vos crevettes, ou autres crustacés avec un aliment complet et extrêmement appétant. Vous constaterez le succès quasi immédiat vous permettra également de pouvoir jeter un coup d’oeil chez votre population.  En effet, très très rares seront les habitants de vos aquariums qui ignoreront cette nourriture.

 

 

Ici notre selection de caridina cantonensis Black en pleine séance de dégustation. L’avantage des tablettes est leur capacité à tomber directement et donc vous pouvez décider  de l’endroit où vos crevettes viendront manger. Une coupelle en verre fera l’affaire, où plus naturellement un très léger siphonnage vous permetteront de retirer les restes, si reste il y a…

0 333

En lançant le premier projet destiné à des crevettes, nous avons cherché à démontrer qu’il existait des façons diverses  de profiter de l’observation des caridinas cantonensis. Cet aquarium nous a permis de comprendre qu’il était possible d’allier esthétique et reproduction.

Partager avec vous  les premières naissances de juvéniles et notre étonnement lors des séances d’observations a été une source d’apprentissage enrichissante.

Au fil des jours,nous avons affiné notre observation en notant les résultats de nos actions  sur un tel équilibre, ou la vie, si fragile, est liée à un tout.

Observer les premiers pas d’un juvénile sur une brindille de Vallisneria nana, nous plonge dans l’infiniment petit.

Ce rapport entre la vie et le fait que la moindre action de notre part peut avoir des répercussions sur l’équilibre de l’aquarium  est une façon de prendre conscience de l’importance de la biodiversité.

Le décor va être repensé dans les jours qui viennent, toujours avec le même concept. Nous  avons profité de cette opportunité pour réaliser quelques images finales de cet aquarium Lowtech.

La fiche technique figure dans la galerie d’images.

Quant à la fiche d’entretien, elle est très simple:

– Un changement d’eau 100% osmosé reminéralisé avec Saltyshrimp  Bee Shrimp GH+, chaque semaine de 15% , l’ajout de poudres minérales Shirakura White Mineral Powder de Easylife Catappa-X .

L’atelier n’étant pas le lieu où nous élevons les crevettes que nous vendons, mais notre laboratoire de recherche et d’essai, nous avons décidé d’y continuer notre projet en sélectionnant les crevettes noires et blanches issue de croisement de Taïwan bee var Panda et de Black Impact venues du Japon.

 

 

 

 

 

 

 

 

0 653

Shinji Fujieda notre contact, ne pouvait pas nous laisser quitter Tokyo sans nous présenter maître Minoru Yamagishi, son père spirituel.

Si Mr Minoru Yamagishi est appelé « Sensei » ( Maître) au Japon c’est pour une raison  bien particulière. Nous pouvons, grâce à cette rencontre, découvrir les liens étroits qui unissent  paysages aquatiques et sélection des crevettes.

Nous allons rencontrer la personne qui a, grâce à quelques photographies, changé radicalement certaines pratiques aquariophiles et généré par la suite la passion que nous connaissons pour les crevettes. Fort de ses soixante seize ans, âge qui inspire le respect et nous fait voyager dans l’histoire de l’aquariophilie, Mr Minoru Yamagishi a élevé les plus belles carpes Koi du Japon pendant plus de quarante cinq ans à Niigata.

Il a tenu une boutique devenue célèbre dans le monde entier « Aqua Shop Negishi » jusqu’en 2011 et est l’un des plus grands aquascapers japonais, remportant régulièrement et ce depuis le début, les meilleures places à l’IAPLC. Mais c’est pour un tout autre sujet que nous avons décidé de partir à sa rencontre .

Pour la plupart des Occidentaux l’histoire de Caridinas Cantonensis commence au début des années 90 avec Monsieur Hisayasu Suzuki.Or, lorsque l’on fait des recherches au Japon, on trouve quelques indices assez pertinents.

Un article de Monsieur Takashi Amano dans le fameux magazine japonais Aqua Life nous décrit les premières crevettes abeilles rouges et blanches comme étant apparues en 1989 dans les aquariums d’un certain Minoru Yamagishi.

L’histoire commence en 1989. Alors éleveur de carpe Koi, monsieur Minoru Yamagishi commande 200 crevettes à Hong Kong; 100 ont une couleur orange et blanche translucide, 100 sont noires et présentent  également  des traces de blanc translucide. Très minutieux dans la sélection des fameuses carpes Koi au Japon, monsieur Minoru Yamagishi va commencer à sélectionner les plus belles crevettes, une par une. Il va lui falloir dix années de sélection pour obtenir les CRS et CBS que nous connaissons aujourd’hui. Le pourcentage de sélection est incroyable: une crevette sur un million est retenue, un travail de titan!

 

 

 

 

 

En 2001,cette photographie de Monsieur Minoru Yamagishi, publiée et projetée lors du fameux concours IAPLC va faire le tour du monde.

La clarté de l’image, la beauté du paysage et la présence des premières CRS en photographie va  accélérer  la diffusion de ces nouvelles espèces. Ces crevettes qui jusque là, n’intéressaient qu’une poignée de passionnés Japonais, vont grâce à ces images devenir très en vogue.

En 2003 Monsieur Minoru Yamagishi vendra même une crevette 1 million de Yen Japonais. Cette première vente record fût donc le point de départ de la folie des amateurs aquariophiles et du succès que nous connaissons aujourd’hui.

Créateur de la première Hinomaru, il nous a livré quelques-uns de ses secrets. Héritage de son expérience de  l’élevage de Carpes Koi, ses crevettes sont maintenues dans des bacs relativement grands, disposant tous d’une très grande filtration. En procédant ainsi, les changements d’eau sont rarissimes et lorsqu’ils sont effectués, ils sont très importants. Le volume de filtration garantissant la pérennité de l’équilibre.

En règle générale, Monsieur Minoru Yamagishi ne touche à rien; tous ses bacs sont très plantés et il participe d’ailleurs avec ceux-ci aux prestigieux IAPLC. Il a recours au CO2 et aux engrais, le volume d’eau et la filtration  réduisant considérablement les risques. La seule attention quotidienne qu’il apporte à ses aquariums consiste en l’observation.

Si jamais les juvéniles commencent à disparaître et que les femelles « grainent »moins, alors il syphonne la première couche du sol et ajoute directement sur celui- ci de l’Aqua Soil New Amazonia powder neuf. Le powder reste son sol de prédilection, pour sa stabilité dans le temps et pour la finesse de ses grains; ceux-ci protègent les juvéniles qui pourraient rester coincées dans un aquasoil plus grossier. Il ajoute également dans tous ses bacs des pierres minérales type Shirakura Mineral Stone.

Yutaka Kanno, célèbre aquascaper, ici avec madame Yamagishi, fait partie des disciples de Maître Minoru Yamagishi et participe à la conservation de la souche originelle des crevettes.

Ces disciples, réunis en un petit groupe, à l’initiative de Maître Yamagishi avaient pris l’habitude de se réunir dans sa propre boutique pour y partager expériences et critiques. Il a créé, avec cette émulation, au fil des jours, le groupe de paysagistes le plus connu au Japon, sous le nom d’ Aquatic Layout Freaks. Nous reviendrons bien évidemment sur ce sujet ultérieurement.

Les  variations de température étant plutôt un stimulateur de croissance et de reproduction pour les crevettes, c’est avec grande surprise que nous découvrons chez  monsieur Minoru Yamagishi un aquarium en extérieur.

 Il est aussi intéressant de spécifier que depuis le début , aucune de ses crevettes n’a été mêlée  à d’autres souches. Nous sommes de toute évidence  ici face à la souche pure et originelle, mère de ce que nous appelons aujourd’hui Caridina cantonensis var Crystal red.

1 1129

L’entretien des mousses dans notre aquarium spécifique Mad in Taïwan est la seule manipulation au cours de laquelle nous devons mettre les mains dans l’eau. Nous avons une certaine fascination à observer ces mousses tant la façon dont elles s’accrochent et poussent avec le temps, sans engrais et sans co2 confère à notre décor un aspect presque immuable. C’est un plaisir que de les contempler et nous notons plus prosaïquement qu’elles sont  lieu de prédilection pour nos crevettes.

Cependant malgré l’activité incessante des crevettes sur celles-ci, il est important, afin d’éviter une invasion d’algues où la création de zones mortes, d’entretenir nos Vesicularia montagnei ( christmass moss) , Vesicularia dubyana (mousse de java), et Riccardia chamedryfolia. En observant le développement somptueux d’une mousse, nous pouvons nous demander s’il nest pas dommageable de la tailler. Cependant, si elle devient trop épaisse, elle ne va plus laisser passer la lumière. Les rameaux  ne pourront pas s’accrocher et, même s’ils l’étaient déjà, ils vont pourrir et finir par se détacher, créant ainsi très certainement une pollution organique. C’est donc pour des raisons d’ordre esthétique, pratique et pour préserver l’équilibre de tout l’aquarium qu’il nous faut au moins une fois tous les trois mois, entretenir ces mousses.

La meilleure technique est simple: il suffit de retirer le surplus  de mousse et des algues à la main, avec une pince, ou une brosse en plastique dur. En procédant ainsi les mousses vont être encore plus vigoureuses et avec le temps donner un aspect vraiment naturel au paysage. 

Pour les zones précises ou difficiles d’accès, l’utilisation d’une petite brosse en plastique dur sera très efficace. Ne craignez pas avoir saccagé votre Vesicularia. Dans les jours qui vont suivre, de jeunes rameaux, encore plus beaux  et vigoureux vont apparaitre . 

 

C’est en suivant ces conseils  que  vous confèrerez à votre aquarium  l’aspect le plus naturel. Comme une étrille qui retire la bourre des poils d’un chien, la brosse en plastique va capter les algues filamenteuses et épargner les brins de mousses sains et solides.Cela aura le même effet qu’un bon brossage, ou un dés-épaississement et  va redonner vigueur à vos mousses.

0 376

Depuis quelques semaines le bac semble avoir trouvé son rythme de croisière et nous commençons à imaginer l’aspect final de ce décor constitué de Desert Wood Des racines agencées naturellement servent de terrain de jeu à de superbes crevettes, toutes nées dans notre atelier. Nous voulons vous faire comprendre et vous démontrer qu’on peut tout à fait maintenir et reproduire des caridinas cantonensis var Taïwan bee dans un aquarium paysagé.

Voici un aquarium simple qui nous permet de contempler un véritable tronçon de rivière dans notre atelier et d’observer la reproduction ainsi que la selection par la même occasion. Voici un véritable bac Low Tech, ne demandant que très peu d’entretien et qui se gère quasiment tout seul. Ce qui est un rêve pour beaucoup d’aquariophiles et aquascapers.

Comme nous vous l’avons déjà précisé la population augmente de façon importante et nous avons la joie de découvrir des juvéniles, parfois hors normes, presque sur chaque grain de sable… Nous reviendrons d’ici deux à trois mois, lorsque nous devrons sélectionner notre souche, sur ce que nous avons fait et introduit dans ce bac expérimental. Nous sommes sur la bonne voie pour pouvoir d’ici quelques moisprétendre avoir notre propre souche de CRS/CBS de selection et peut-être partager avec vous ces crevettes qui, si tout va bien, devraient, pour certaines, passer de l’Atelier à la Shrimp Room

C’est avec plaisir que nous partageons avec vous ce nouveau portfolio, accompagné de la fiche technique du bac afin de vous rappeler les détails matériels qui nous permettent de mener à bien ce projet. 

0 573

shrimpproject-113

Mad In Taïwan

Aquarium Floraquatic 90x45x45

Filtration Fluval G6 

Rampe Paradiso Easy Life graduable +  6 T5 14 w Philips HE865

Sans Co2 et sans engrais

Décor:

Lot de 10 Racines Desert Wood + 2 sac 9 L ADA Aquasoil New Amazonia + 1 Sac de Sable ADA Mekong Sand S 8kg  + ADA La Plata Sand  2 kg

Plantes: Crinum calamistratum, Vallisneria nanaCryptocorne crispatula, Riccardia chamedryfoliaVesicularia MontagneiTaxiphyllum sp. – Spiky Moss

Invertébrés: caridina cantonensis var Taïwan Bee + cardina cantonensis black crystal grade A à SS 

Clithon sp Black antenna et Pulligera Black Racing

Produits utilisés:  Shirakura Mineral StoneShirakura White Mineral PowderMironekuton Pulver

Paramêtres :  PH 6 KH 0 GH 5 conductivité:  +- 300 ms

Cette galerie est présente dans l’article suivant : Mad in Taïwan / Journal

1 765

Le substrat pour un bac ce Caridina cf-cantonensis var « Taïwan Bee » est un des paramètres les plus importants. Le concept de cet aquarium ayant été longuement réfléchi nous avons donc décidé, plutôt que de choisir un substrat peu épais tel que de l’Akadama, que nous aurions dû changer au bout d’une année, et qui a une couleur très particulière, nous avons décidé d’utiliser la méthode dite « japonaise ».Certes elle peut paraître plus onéreuse au départ, mais qu’en est-il du prix d’un sac de 9 litres comparé à celui d’une crevette de sélection. Certains bacs au Japon conservent le même sol pendant plusieurs années, ce qui est là garantie d’une vie bactériologique unique et sur le long terme finalement plus économique.

Cette méthode prône la stabilité et surtout la préservation d’un sol, qui avec le temps devient l’allié principal pour le maintien des crevettes. Son épaisseur permettra ainsi de traiter le bac contre la présence des planaires, sans pour autant perturber l’équilibre général de l’aquarium. Les traitements tomberont naturellement dans le fond et l’importante épaisseur garantira une isolation totale. Cette méthode, utilisé depuis des années au Japon a prouvé son efficacité et sa stabilité. Nous reviendrons sur le traitement lorsque nous l’utiliserons dans notre aquarium, il faut à peu près une année à un planaire pour devenir un prédateur potentiel.


Le Substrat:

La première des choses que nous faisons et de répandre du Bacter 100 ADA afin de fournir par le fond un environnement optimum au développement des bactéries.

Une bonne couche de pouzzolane dans le fond va garantir un drainage optimum, protégeant ainsi les crevettes de zone anaérobique qui pourraient être fatale.

Nous commençons à recouvrir le sol avec de l’Aquasoil New Amazonia. Ce sol a la particularité, lorsque l’on utilise une eau osmosée reminéralisée de stabiliser le GH de manière très efficace, de conserver un KH à 0 et de stabiliser le PH entre 5.8 et 6. À cela se rajoute une fabrication très particulière, qui en plus de l’argile utilisé contient des minéraux et de la matière organique riche qui contribueront aux bons développements des crevettes juvéniles et à obtenir des adultes en pleine forme.

Comme cet aquarium doit aussi être un véritable paysage aquatique avec un aspect biotope, nous décidons de rajouter une partie de sable. Pour cela nous utilisons du Mekong Sand de deux granulométries pour renforcer le coté naturel et aussi faciliter l’entretien du premier plan une épaisseur plus fine.

Lors du lancement de cet aquarium spécifique nous avions décidé de chercher une solution pour pouvoir sortir et nettoyer les éléments du décor sans toucher au sol. Un lot de racine Desert Wood avait été sélectionné par rapport à la taille de l’aquarium, chaque racine se positionnant naturellement les unes avec les autres. Après plus de six mois sans aucun souci au niveau de l’entretien, nous pouvons dire que nous avons trouvé un système de maintenance pour crevette Caridinas Cantonensis de sélection vraiment sympathique. Car même si en effet ce projet n’est pas un bac de sélection pure et dure, d’ici trois à quatre mois nous procéderons à un tri de nos plus belles petites afin de repartir sur un autre hardscape et continuer notre travail de sélection.

MAD in Taïwan est une alternative à la maintenance classique de crevette dans des bacs à la sobriété proche de l’austérité et basée uniquement sur l’efficacité. Vous dire que ce bac est l’aquarium de l’atelier où nous passons le plus de temps assis, à observer la vie et l’infiniment petit dans ce grand décor, sans rien avoir à faire… serait assez proche de la réalité… Avoir un bout de nature, avec un décor présent et naturel ne demandant aucun travail est une chose possible. En effet nous misons sur le long terme et de nombreuses générations de crevettes dûment sélectionnées.

Comme nous l’avions constaté, des zones dans le fond étaient devenues une véritable jungle impénétrable et la Lomariopsis avait envahi le sol, si le rendu était des plus naturels, cette zone morte  a été fatale à plusieurs de nos crevettes qui allaient s’y réfugier pour muer ou pour se cacher. Nous avons donc décidé de tout sortir en quelques minutes, prendre doucement à la main la Lomariopsis et de siphonner très délicatement les zones mortes avec le nettoyeur de gravier Easy Clean qui permet de siphonner un sol sans remuer et polluer tout le bac.

Nous retirons donc une à une les racines, et nous allons arracher toutes les mousses en ne laissant que ce qui reste accroché. En procédant ainsi nous allons nous seulement retirer toutes traces de mousses mortes et créer un aspect vraiment naturel. 

 

Le décor est constitué de 3 racines L qui sont naturellement disposées. Les retirer en secouant légèrement, afin d’éviter que des juvéniles ne restes prisonniers dans les mousses. 

La dernière partie est constituée de deux racines XL qui sont attachées l’une à l’autre à l’aide de fixation en plastique d’électricien. Une fois retiré nous avons accès à toutes les parties du bac et nous pouvons intervenir sans aucun souci et faire le point…

À notre grande surprise la souche de crevette sur laquelle nous travaillons semblés en pleine forme et des dizaines de juvénile gambadons allègrement. Nous allons siphonner les zones les plus sales, à l’aide du nettoyeur Easy Clean de Marina, qui utilisé avec un débit très précis et doux permet de siphonner en profondeur sans perturber l’équilibre ni aspirer de juvénile.

Nous replaçons, tel un mecano,  les racines et quelques minutes après un changement d’eau assez rapide, et donc d’une baisse de la température de plus ou moins un degré Celsius, l’activité des crevettes reprend de plus belle…à suivre..

.

0 332

Petite séquence inédite d’un des bacs de l’atelier, un aquarium assez particulier, hors du temps, puisque dédié au maintien et à la reproduction de  Caridina cf.cantonensis var. »Taïwan Bee ».

C’est donc avant la présentation du bac même et de toutes les données techniques depuis le premier jour et du concept qui a poussé à la réalisation d’un tel aquarium que nous partageons avec vous les premières images des crevettes nées dans notre atelier. Nous reviendrons dès le mois de novembre en montrant toutes les étapes qui ont constitué la création de ce bac à part. Avec comme d’habitude désormais la tenue d’un vrai journal, entre paysage aquatique et bac de reproduction pour Taïwan Bee il n’y a finalement pas grand-chose…

Les premières crevettes nés dans notre aquarium ont maintenant 6 mois et les derniers juvénils, comme celui ci-dessus, ont à peine quelques jours.


Portfolio:

0 347

Si le principe de ne toucher à rien, de ne jamais tailler, de ne rajouter ni engrais ni CO2 semble fonctionner pour ce genre de projet…

shrimpproject-48

 

Mad In Taïwan

90x45x45

Filtration Fluval G6

Rampe Paradiso Easy Life graduable +  6 T5 14 w Philips HE865

Sans Co2 et sans engrais

Décor:

Lot de 10 Racines Deser Wood + 2 sac 9 L ADA Aquasoil New Amazonia + 1 Sac de Sable ADA Mekong Sand S 8kg  + ADA La Plata Sand  2 kg

Invertébrés:

caridina cantonensis var Taïwan Bee + mix Taïwan Bee

Clithons Diadema Sowerbyana Sp Black antenna et Pulligera Black Racing

Paramêtres :  PH 6.5 KH 0 GH 6 conductivité:  +- 300ms

Rejoignez-nous