L'arbre noir

0 2218

C’est avec une curiosité « macro-photographique » que nous abordons à nouveau l’observation de notre bac « L’Arbre Noir » . Les racines araignées, gracieuses et dynamiques que vous voyez ici, attirent irrésistiblement le regard.Après avoir subi quelques déplacements, La végétation  accrochée à la sphaigne, reprend forme et vie; à l’ombre de cet arbre reconstitué, elle acquiert, au fil des jours de plus en plus de nuances de couleurs.

arbrenoir-4Voici des  juvéniles aux robes d’une grande diversité

arbrenoir-50Nous commençons notre séquence en vous présentant une somptueuse hybrid Tiger x Taïwan bee entièrement rouge. Nous avons obtenu plusieurs crevettes de différentes portées avec cette particularité d’uniformité de couleur.

arbrenoir-96C’est pourquoi nous isolons cette souche pour mieux observer les futures naissances.

arbrenoir-55

Voici une autre crevette issue d’une hybridation Tibee X PBL et qui a  grandi dans ce  bac expérimental.

arbrenoir-64

Vous pouvez voir ci-dessus une femelle PRL Benibachi  pleine d’oeufs.

0 1959

Notre nouvelle gamme d’aliments pour invertébrés se révèle,test après test ,être réellementintéressante. Dans le domaine de la nutrition, la diversité des substances et des composants des produits  est un paramètre considérable à ne pas négliger. Elever et reproduire des crevettes pour la sélection, demande simplementde la régularité. Un rythme et une méthode stables suffisent souvent à conserver de belles souches

Si la stabilité des paramètres, clef principale du succès, est toujours respectée, l’importance  de l’alimentation est, elle, en revanche, souvent sous-estimée.  La marque ShrimpHouse – Kachiku shiryo a parfaitement répondu à nos attentes en ce domaine.Dans cette gamme d’aliments, la nourriture, appelée Hayai, a la  forme d’un bâtonnet. Ici nous le  disposons sur une feuille afin d’observer avec vous ce qui va se passer.

Nous plaçons la nourriture a un endroit précis; nous choisissons ici une feuille de catappa Tantora.Pour l’amateur de crevettes,l’instant du repas est le moment le plus propice à l’observation de la population de l’aquarium.Il permet de faire le point sur son état de santé et son développement.Mais  la nourriture disposée localement  a un inconvénient ; les plus petits juvéniles n’ont quasiment aucune chance de pouvoir participer au repas, alors qu’avec les bâtonnets de la marque ShrimpHouse – Kachiku shiryonous ne rencontrons  pas ce problème.

En effet, à notre grande surprise, le bâtonnet de ShrimpHouse – Kachiku shiryo – Hayaise  se décompose rapidement dès que les premiers adultes viennent s’y nourrir . Comme le montre la photo ci-dessus, les pattes des adultes laissent une bonne partie du bâtonnet de nourriture se briser et se disperserdans l’aquarium. Cela  permettra  aux juvéniles, même les plus jeunes de trouver  par la suite leur nourriture.

 

Nos crevettes sont de plus en plus belles et leur taux de survie est étonnamment élevé. La diversité et la qualité des aliments y étant certainement  pour beaucoup.C’est pourquoi nous avons pris plaisir à filmer ce repas  pour vous en faire partager les images.

 

ShrimpHouse – Kachiku shiryo – Hayai from Floraquatic on Vimeo.

Réussir à élever et reproduire des crevettes pour la sélection, demande simplement de la régularité. Un rythme et une méthode stable suffisent souvent  à conserver et élever de belles souches. Si la stabilité des paramètres, clef principale du succès est respectée, l’importance  de l’alimentation est, elle, en revanche souvent sous-estimée.En effet, celle-ci passe souvent au second plan. Or avec le temps, nous nous sommes rendu compte de son importance. Dans le domaine de la nutrition, la diversité des  substances et des composants est un paramètre considérable.

Donner régulièrement à ces crevettesdes aliments frais est très important. Orties ou épinard bio, tout justeblanchis,sontpar exemple des végétaux à privilégier .

Mais ces aliments ne contiennent pas tous les nutriments nécessaires à la bonne croissance de ces invertébrés. Leur offrirdes aliments complets et également variés est  la clef de leur bon développement

Dès la création de notre ShrimpRoom, nous avons décidé de travailler avec les meilleurs éleveurs. Lorsque nos plus belles souches sont arrivées, les éleveurs, soucieux de la santé des juvéniles nous ont conseillé certains aliments. La marque ShrimpHouse – Kachiku shiryo a parfaitement répondu à nos attentes

Nous pourrions continuer à publier une photo de chacune de nos crevettes, certaines à peine plus grosses que celle-ci dégustant  une boulette de Kihon, premier aliment complet de la gamme. L’activité que génère chez les crevettes l’introduction d’une pincée de cette nourriture dans les bacs est surprenante .

Mais nous préférons vous présenter une séquence vidéo.

ShrimpHouse – Kachiku shiryo – Kihon from Floraquatic on Vimeo.

Crevette Tibee Floraquatic

Il est facile de transporter les invertébrés par voie postale et, même si lors du premier envoi nous nous sommes posé la question de leur sécurité, nous avons pu constater au fil de nos expéditions, que les pertes ne sont heureusement que très rares. Les crevettes étant toutefois des animaux très sensibles aux variations du milieu dans lequel ils évoluent, l’acclimatation à leur nouvel environnement est une étape essentielle.

Colis Floraquatic

Nous ne parlerons pas de l’adaptation des crevettes dans vos propres aquariums, car si la température et les paramètres de vos bacs sont  proches de ceux auxquels elles étaient habituées, elle n’auront sans doute pas besoin de période d’acclimatation. Combien de fois  avons-nous pu découvrir des juvéniles arrivés en bonne forme lors d’un transfert de racines recouvertes de mousse.

Nous parlons ici d’une introduction de crevettes livrées  par transporteur et qui ont grandi dans un environnement différent. Il est important de noter que les juvéniles voyagent mieux et sont plus résistants aux variations du milieu ambiant que leurs aînés.

Aquarium Crevettes Atelier Journal Aqua

Nous ouvrons le colis et le laissons une demi-heure à l’air libre, sans lumière directe pour que l’eau qui est dans les sacs de transport se mette doucement à  température ambiante, ceci afin de ne pas stresser les nouveaux arrivants.

aquascapeNous partons du fait que les animaux ont voyagé plus de douze heures et ont pollué l’eau contenue dans leur sac de transport. Nous n’allons alors pas mélanger cette eau à celle du bac. Nous laissons le sac flotter pendant 30 minutes à la surface du bac mettant tout doucement l’eau des deux récipients à la même température. Nous limitons ainsi le risque de choc thermique.

Acclimatation des crevettes d'eau douce

Pendant ce temps de trempage, observons  attentivement les crevettes qui évoluent dans le sac encore fermé. Nous pouvons de cette manière, si le transport est assuré et que nous constatons une perte, faire une photo du sac afin de justifier votre réclamation. Ici nous n’avons fort heureusement pas ce problème.

Acclimatation des invertébrés

Ceci fait, nous employons la méthode du goutte-à-goutte pour introduire nos crevettes. Le sac étant petit, nous n’allons pas utiliser de tuyau à air mais ajouter doucement de l’eau dans le sac. Nous effectuons cette étape assez rapidement afin de conserver la même température. Nous remplissons le sac en doublant la quantité d’eau, puis nous vidons la moitié du volume d’eau obtenu . Nous effectuons cette opération plusieurs fois.

Envoi d'invertébrés par FloraquaticNous laissons doucement  les crevettes glisser d’elles-mêmes dans l’aquarium, leur évitant ainsi un stress supplémentaire et le risque de blessure ou d’infection que pourrait occasionner l’usage d’une épuisette.

Quelques minutes après  les avoir introduites dans leur nouvel environnement nous constatons que nos crevettes sont en pleine forme et superbes. Elles vont enrichir la souche de l’atelier et nous espérons qu’elles nous ferons de nombreux petits.Crevette Red Bolt

Voici les crevettes que nos avons ajoutées pour diversifier la faune de notre bac: une  Taïwan Bee Red Bolt, une Taïwan Bee Blue Bolt, une Taïwan Bee Red Wine, une  Caridina cf- cantonensis SSSS smiley  et une  Caridina cf- cantonensis  Red Crystal SSSS smiley .

1 576

 C’est avec un certain plaisir « macro-photographique » que nous abordons à nouveau l’observation de notre bac  » l’Arbre Noir« .
Ces dernières semaines, de nombreux juvéniles aux robes d’une grande diversité ont commencé à déambuler allègrement devant notre objectif.

Voici une femelle Caridina cf.cantonensis-Taïwan Bee Panda  pleine d’oeufs.

…ou encore un de nos juvéniles Tibee les plus intéressants…

Une Tibee Black Shadow se promène avec une bulle d’air accrochée aux antennes

Cette autre Tibee Black Shadow, aux  reflets bleus est d’une singulière  beauté.

Voici un juvénile né de nos croisements successifs qui s’avèrent être très encourageants.

Un mâle Taïwan Bee Panda et un juvénile Taïwan Bee King Kong se régalent avec notre nouvelle nourriture pour invertébrés Shrimp House -Kachiku Shiryo-Kihon

0 307

C’est avec un certain regard « macro-photographique » que nous abordons à nouveau l’observation de notre bac «  l’Arbre Noir« . Cette semaine nous avons constaté l’apparition de nombreux juvéniles aux robes étonnamment diverses. À peine plus grands qu’un grain d’Aqua Soil New Amazonia, ils se déplacent et nagentallègrement devant notre objectif.

Bac expérimental, laissant la végétation s’installer sur la sphaigne juste à la surface de l’eau, cet aquarium ne se prête guère aux photographies de paysages aquatiques classiques, la partie immergée étant juste destinée à la maintenance de crevettes d’eau douce de sélection. Ce bac est cependantun véritable échantillon de nature sauvage dans notre atelier. Le contraste entre sa partie émergée et celle qui est  immergée nous  invite à une rêverie  entre deux mondes.

Voici une des crevettes Tibee qui a vu le jour dans notre atelier. Née dans l’aquarium « Mad in Taïwan » elle est à l’origine de notre souche. 

Cette femelle noire et blanche, d’une beauté rare et qui depuis le début du printemps ne cesse de mettre au monde des juvéniles hybrides Tibee surprenants, est à l’origine de nombreuses de nos crevettes Tibee gène Taïwan bee.

 

L’hybridation apporte une véritable richesse de couleurs des crevettes.

Le travail d’hybridation est une expérience passionnante et nous sommes vraiment heureux de constater que nos deux années de sélection commencent à porter leurs fruits. 

 

 

0 1849

Poursuivons notre série Tips « trucs et astuces« . Cette fois-ci, nous désirons fixer des plantes sur une installation de racines Desert Wood, réalisée pour un bac réservé aux crevettes. Nous décidons de disposer des mousses et du microsorum sous la surface de l’eau et d’utiliser cet assemblage de branches pour fixer des plantes à tiges à l’aide de sphaigne du Chili.

La sphaigne est une mousse récoltée dans zones marécageuses. Elle possède des propriétés permettant de nombreuses utilisations. En aquarium, son usage est une véritable innovation. Ce que nous partageons avec vous n’est qu’un échantillon des possibilités que la Sphaigne du Chili peut nous offrir comme champ de créativité dans les articles à venir.

 

 

Après avoir déjà expérimenté avec succès cette méthode pour notre bac » la Petite rivière« ,nous décidonsde prolongericinotre expérience.

Le premier geste à effectuer est d’assembler les racines principales avec du fil de fer de jardinagepour mettre en œuvre ce décor. Nous sommes partisd’une idée assez réaliste pour ce bac à crevette: nous disposons une souche de Desert Wood  d’arbre immergée avecd’élégantes racines Desert wood qui émergent de l’eau. Ainsi, la végétation pourra-t-elle s’installer doucement entre ces deux éléments que sont l’air et l’eau

 

 

 Après avoir fixé les racines principales, nous choisissons de la sphaigne du Chili pour permettre aux plantes de s’enraciner. La sphaigne, utilisée pour la réalisation des murs végétaux, est parfaite pour ce projet. Une partie sera immergée et, comme elle « éponge » parfaitement l’eau de l’aquarium,la partie émergée sera en permanence humide, tout en permettant aux plantes d’avoir leurs racines dans l’eau.

 

 

 

 

 

Sous la surface de l’eau, nous glissons  et calons entre les racines  de la Cladophora aegrophila . Cette pelote d’alguedécoupéeainsi formera,autour des racines, un tapis de mousse qui ravira les crevettes. 

Sans hésiter nous enfonçons la Cladophora aegrophila dans touts les petits interstices,à l’aide d’une pince à planter. 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Nous ajoutons également quelques feuilles de Microsorum pteropus sp trident qui devraient s’installer doucement avec le temps. Comme vous pouvez le constater, notreréalisation est faite d’un seul tenant,  et peut être déplacée, ce qui nous facilitera grandement  la surveillance et la maintenance de nos crevettes. 

 

 

 

 

 

 

 

Pour commencer nous fixonssimplement dans la sphaigne quelques brins d’Hydrocotyle leucocephala Nous allons également tester quelques plantes ,comme de la Rotala indica et Polygonum Sao Paulo,afin de donner un côté vraiment sauvage à cette zone humide.

1 526

L’Arbre Noir aurait pu s’appeler « MAD in France », clin d’œil à notre précédent projet MAD in Taïwan, est le premier bac spécifique que nous installons dans notre nouvel atelier. Alors que depuis 2 ans nous concentrons nos recherches sur notre propre souche de Caridina cantonensis var Pure Black Line, nous avons, par curiosité expérimentale, introduit parmi elles une intruse. De ces croisements ne sont pas nés beaucoup de juvéniles; toutefois six ont vu le jour et se sont bien développées.C’est  avec une certaine curiosité que nous commençons aujourd’hui ce bac minimaliste, créé dans un but d’expérimentation et d’étude du développement de ces naissances inattendues. Si le transfert se passe bien, nous vous ferons bénéficier de nos observations  au fur et à mesure de l’évolution de ces crevettes. Deux types de crevettes bien distincts sont apparus: le premier très sombre, comme vous pouvez le constater ci-dessus . Ci-dessous vous pouvez découvrir  celui à robe noire et taches blanches.

Deux crevettes de ce type sont actuellement en pleine forme dans notre atelier.

Quatre autres juvéniles à la magnifique robe translucide sont également de la partie. En fonction du sexe de nos crevettes, nous compléterons la population du bac avec d’autres juvéniles, comme Pure Black Line où Taïwan Bee, notre choix portant plus vers une expérimentation esthétique  .

La mise en route d’un nouveau projet étant amorcée, voici en quelques minutes l’élaboration de notre substrat:

Nous mettons en place Bacter 100Clear SuperTourmaline BC, Penac W pour aquarium .

Nous déposons un sac de 9 litres entier d’Aquasoil ADA New Amazonia dans le fond du bac  et nous le nivelons à l’aide d’une équerre. Les éléments minimalistes du décor,choisis pour le bien-être des habitants et leur observation, seront quant-à eux d’aspect très naturel.

En attendant le « cyclage » du bac, voici une séquence vidéo :

Rejoignez-nous