Tags Posts tagged with "Paludarium"

Paludarium

Suite de notre journal, la mise en eau est une étape importante. Le choix de la population et des plantes a été effectué.

La filtration va être extrêmement importante pour permettre à la partie immergée d’abriter une vraie population qui donnera à ce type de bac tout son caractère. En effet si par principe il est important de calculer le nombre de poissons en suivant le ratio 1 cm de poisson = 1 litre d’eau, ce type d’aquarium, à la géographie très particulière peut permettre d’avoir sous ses yeux un véritable morceau de rivière et une vie en adéquation. C’est pourquoi nous avons décidé d’installer pour ce bac de 100x50x15 cm un filtre EHEIM pro 3 E 2076 avec variations du flux, qui associé à une rampe Easy Life Paridiso et de son variateur SunDimm va créer un rendu au plus proche de la nature. Ce changement de débit de la sortie d’eau du filtre et les variations de lumière, en plus, stimuleront la croissance des plantes et la vie aquatique aura, elle aussi, un tout autre rythme.

Nous installons donc à droite une canne d’aspiration GUSH nano 13, qui en raison de sa petite hauteur nous permet de rendre invisible l’aspiration, un adapteur 13/17 Eheim nous permet sans soucis de la connecter au tuyau du filtre pro3 e 2076.

Le rejet quant à lui est réalisé avec une canne d’aspiration modifiée et d’un tuyau percé, au bout de celui-ci nous avons utilisé un petit système de diffusion de l’eau récupéré d’un filtre nano Dennerle.

Nous plantons les plantes choisies dans le panier et nous mettons en route le filtre de suite afin de lancer le processus de cyclage du bac.

Le système de rejet, fait maison, permet de donner l’impression d’un véritable lit de rivière rythmé par les variations de débit.

 

 

Données techniques :

Cuve 100x50x15, Eclairage Easy Life Paradiso SunnDimm, Verrerie GUSH nano 13, Filtration: Eheim pro 3 Electronic, Chgt d’eau 15%  tous les 15 jours.

Fertilisation :
Le premier mois: Easy Life Carbo

Hardscape : Redmoor Roots et Aku Stone. Sable Mekong Sand S, SS, Powder

Plantes :
Emergé: Hygrophila Pinnatifida, Hydrocotyle Sibthorpioides, Ophiopogon Japonicus, Polygonum Sao Paulo, Rotala sp-Green, Rotala Indica, Riccia Fluitans

Immergé: Anubias var Petite, Bolbitis Heudeloti, Hydrocotyle Vulgaris, Nymphea Glandulifera, Flame moss, Stringly moss, Weeping moss, X moss, Fissidens Fontanus, Riccia Rhenana, Pistia Stratiotes

1 749

Le lancement d’un bac plus spacieux pour la population de la Petite Rivière nous a donc permis d’imaginer, sans ajouter quoi que ce soit au niveau du hardscape,  un décor différent pour une population très particulière: un petit groupe de Stiphodon atropupureus et 5 Gastromyzon ctenocephalus. Ce genre de poissons aussi rare que passionnant à observer nous a donc motivé pour réaliser avec les élements présent un bac proche d’un biotope au niveau de la geographie.

 

Après avoir eu la chance d’observer des gobies indigènes sur l’Ïle de Yakushima nous décidons de modifier la geographie du bac.
Le bout de rivière longitudinale, se transforme en bout de rivière frontal.
Le panier de bassin qui servait de support pour les plantes à tiges disparaît et les pierres qui étaient utilisé pour cacher cette zone sont retirés. Nous gagnons ainsi une dizaine de litre d’eau en plus.

Les racines sont disposées d’une manière simple et nous allons travailler les supports existants que sont les pierres et les racines comme base de supports pour les plantes.

Les pierres que nous utilisons pour recréer le bord de la rivière sont des Aku stone, qui par leur tonalité et leur forme nous rappellerons le côté rouge et raide des dernières chutes d’eau entre les torrents de montagne et l’océan.

Les galets qui vont servir de zone de cache entre les stiphodons, et également de zone de dépôts d’algues, nourriture principale de nos chers protégés.
La dernière racine est simplement posée, nous créons également des zones de pierres, qui brisent le regard entre les poissons et donc crée des zones de repos, mais qui également serviront de zone de dépots des plantes, entre émergé et immergé.
Nous laissons l’aquarium ainsi quelques jours afin de valider le décor.

Décor qui doit être à la fois un lieu de bien-être pour nos écailles, mais également un lieu où nous pourrons observer cette vie et nous délecter avec ce sentiment de recréer un véritable « bout de nature ».

1 1112

Voici près d’une année que nous avons lancé ce bac, si la population de la première version était tout à fait à son aise et circulait sans aucune crainte malgré la très faible hauteur d’eau. Pour les Stiphodons, cette faible hauteur d’eau, qui est au plus proche de leur biotope a montré également ses limites avec ce genre d’espèce sauvage. Souvent la proie de prédateurs venus du ciel, comme les oiseaux, la moindre apparition dans l’atelier sonnait comme une alerte générale et tous les Stiphodons se regroupaient immédiatement sous les galets. De ce fait le stress et le partage visuel impossible nous ont donc obligé à réagir rapidement.

Ils ont tous donc été mis dans l’aquarium d’une personne passionnée, qui a dans son salon un aquarium spécifique pour ces poissons et qui a fait leur bonheur. La dernière photo de l’article montrant qu’en quelques jours les poissons au lieu de se cacher désormais posaient en paradant allègrement sans aucun complexe face aux objectifs des paparazzis nous a ravi.

C’est avec une certaine nostalgie que nous avons décidé de changer de format d’aquarium, mais également avec la plus grande excitation, car après la reproduction des Nanacara Anomala, des Inpaichtys Kerri il fallait tourner la page. Dans cet espace réservé à des recherches qui souhaitent mêler l’esprit des biotopes, avec celui de la reproduction d’espèces sauvages et également de la philosophie des Nature Aquarium qu’une toute nouvelle histoire est en train de prendre forme….

Désormais le petit groupe de Stiphodon Atropurpureus a rejoint un plus grand groupe dans un aquarium privé de 400 litres  d’un véritable passionné de stiphodon. Ils semblent tous aujourd’hui complètement libérés face aux objectifs des appareils photos…

Rejoignez-nous