A la une

4 1676

Avant de partir pour Tokyo un de nos contacts japonais, nous propose de  nous présenter un de ses très bons amis: Shinji Fujieda, adepte de la photographie à la chambre. En nous le présentant nous ne savions pas encore ce qui nous attendait. Non seulement Shinji Fujieda est un excellent aquascaper, membre du très fameux groupe Aquatic layout Freaks  mais plus encore …

Shinji Fujieda est membre fondateur du très célèbre groupe Aquatic Layout Freaks mais avant tout chose Shinji est le fils spirituel de maître Minoru Yamagishi, le père de la souche japonaise des Cardinas Cantonensis var Crystal Red, le père des célèbres Hinomaru.

Il nous a ouvert les portes de sa shrimproom qui maintient la souche originelle.

C’est avec la très célèbre attention des Japonais pour leurs hôtes que Shinji avant de nous permettre de rencontrer, chez lui, son père spirituel et ses amis va nous ouvrir les portes de sa pièce aquatique et nous livrer quelques-uns de ses secrets de maintenance.

Shinji Fujieda, professeur d’anglais dans un collège, fait partie des personnes qui ont la chance et la responsabilité de maintenir la souche originelle des crevettes sélectionnées par Minoru Yamagishi. Nous reviendrons plus en détail sur l’histoire de Minoru Yamagishi qui est indissociable de l’histoire des Caridinas Cantonensis Crystal Red. Cette souche, qui ne peut pas être plus pure, est maintenu dans des conditions qui chamboulent pas mal de principes sur la maintenance

Parlons tout d’abord du brassage et de la filtration, voici ce que nous trouvons sous un aquarium de 400 L : un filtre de bassin avec une masse de filtration énorme, ainsi que 3 autres très gros filtres, dont deux connectés entre eux, uniquement présents pour augmenter la masse de filtration.

Avec un tel brassage et une telle masse de filtration, les changements d’eau sont inexistants pendant parfois 6 mois, puis, grâce à la stabilité garantie par les filtres, de très gros changements d’eau peuvent être effectués sans aucune incidence sur la population, jusqu’à 90% en un seul changement.

Le sol, composé de New Amazonia Powder, sélectionné aussi pour sa petite taille est très épais, ce qui augmente considérablement l’effet tampon; son épaisseur permet d’isoler la surface de toute traces de pollution et ses grains fins protègent aussi les juvéniles.

La nourriture est un mélange de nourriture sèche classique et d’épinards frais blanchis.

Les bacs sont également tous remplis de pierres minérales de Montmorillonite, qui non seulement permet de purifier l’eau d’éventuelles traces de métaux lourds ou d’ammoniaques mais aussi rajoutent des minéraux qui vont renforcer la tonalité des blancs.

Nous reviendrons sur certains points qui nous ont véritablement surpris en découvrant les bacs de maintenance des crevettes, tous remplis de plantes, fonctionnant avec du CO2 branché sur électrovanne, un d’énorme bulleur fonctionnant la nuit et avec de l’engrais liquide. Cette « artillerie » nipponne n’est pas uniquement ce qui fait leur suprématie, pour la pureté des couleurs de leurs souches et la qualité de leurs crevettes qui sont très grosses et résistantes, mais il est difficile d’imaginer que tout ceci ne forme pas un tout.

1 1918

Prendre la photographie finale de ce bac, immortaliser un projet si inattendu et qui avait abouti à un véritable paysage, fut un moment très important pour nous . Nous avons réalisé  cette photo   en trois jours de prises de vue successives, analysant et corrigeant les défauts qui pouvaient l’être et acceptant ceux  que nous ne pouvions modifier .

localriver-Low-iaplc2012-229

Nous avons alors pu participer à ce concours. Le résultat fut une véritable surprise doublée  de la satisfaction d’avoir pu pousser si loin un aquarium alorsque nous l’avions juste créé pour le plaisir. L’aquarium est certes un bonheur pour celui qui le contemple, mais il offre avant tout l’intérêt de maintenir nos poissons dans le milieu le plus proche de leurs exigences.

localriver-Low-iaplc2012-228Ce projet nous a encouragé à poursuivre dans le sens de cette démarche; penser un aquarium qui offrira à ses habitants, un véritable échantillon de nature. Plantes aquatiques, escargots d’eau douce, crevettes d’eau douce et poissons y trouveront leur place et donneront un surcroit d’intérêts à tel ou tel élément du décor.

localriver-Low-iaplc2012-111Plusieurs semaines avant la photographie finale nous avons procédé à des tests de couleur de fond.localriver-Low-iaplc2012-109Le fond noir a été retenu et nous avons procédé à des changements importants: le gravier a été remplacé par du sable ADA La Plata Sand pour renforcer le contraste et nous avons ajouté de la Riccia fluitans au pied de l’Eleocharis vivipara.

localriver-Low-iaplc2012-197Un Stiphodon sp. sur le tapis de Riccia en pleine photosynthèse.

En paysagisme et en urbanisme, on insiste bien sur l’importance des espaces de verdure et des friches  ouverts au public; alors pourquoi ne pas adopter pour nos aquariums les mêmes démarches. A bien  observer les poissons, nous pouvons nous rendre compte que finalement un décor propice à leur bien être et un bac à l’ambiance naturelle mettent plus en valeur les subtilités de leurs teintes que ne le fait la maîtrise parfaite et stable des paramètres de l’eau .

localriver-Low-iaplc2012-200

Un Stiphodon sp. accroché à la pierre juste sous le rejet du puissant Hagen Fluval G6.

En milieu naturel, l’eau bouge, la température fluctue parfois de plusieurs degrés en 24 heures, le pH peut éventuellement varier, alors que les pierres ou les racines semblent, elles, immuables. C’est en combinant ces données que nous essayons de recréer non pas des biotopes, mais des décors à  l’ambiance naturelle.

A notre grande satisfaction, l’un des juges de » l’AGA Bailin Shaw » a noté dans ses commentaires que l »un des mâles siphodons de ce bac posait au nombre d’or et que ce paysage aquatique devait être, pour ces derniers, un véritable terrain de jeu.

localriver-Low-iaplc2012-127localriver-iaplc2012-66 localriver-iaplc2012-67

Fiche technique

Ce bac a fonctionné avec deux filtres, l’un dédié au CO2 avec un réacteur externe Ista et de la pouzzolane à l’intérieur. L’autre, le Hagen Fluval G6, a tourné à plein régime; la cartouche de pré-filtration a été retirée pour garder une puissance maximum sur une longue durée. Les paniers étaient remplis de divers matériaux de grosses tailles et petites tailles: Pouzzolane, ADA Bio Rio. Nous ne changeons jamais les masses filtrantes mais les rinçons avec l’eau du bac tous les six mois. Pour l’oxygénation, le rejet du Lily Pipe est sorti la nuit, juste à la surface de l’eau, l’agitation étant tellement puissante qu’elle permet un bon mélange de l’oxygène.

La conductivité est de 430ms/cm en permanence. Si l’eau du robinet sort avec un KH de 4°d, un GH de 6°d et un pHd 7,5, elle chute par contre à 6,5 dans le bac à cause du sol, ce qui correspond parfaitement à la maintenance de tous les animaux hébergés.

En ce qui concerne la population, un groupe de dix Stiphodon sp. « Rainbow » ( Stiphodon cf.atropupureus), deux mâles et 6 femelles, trois Gastromyson punctulatus, une dizaine de Microdevario Kubotai, un groupe de Caridina cantonnais var. Hummel + CRS (Crystal red Shrimp) +CBS (Crystal Black Shrimp), ainsi que Caridina multidentata. Pour la dernière ligne droite avant la prise de vue finale, les cantonensis var. CRS et CBS ont été retirées.

Pour la nourriture, outre les algues disponibles sur les pierres, les stiphodon après plusieurs test ont tous jeté leur dévolu sur les tablettes de Tantora et la poudre pour crevettes juvéniles en général!

Le décor a été réalisé avec des Frodo Stone.

Le bac était non chauffé, sauf en cas d’absence; la période hivernale étant même bénéfique pour les poissons, avec une température qui oscille entre 19°c et 26°c.

 

0 1082

La fin de l’année a comme toujours apporté son lot de statistiques. Celles du  journal Aqua, parlent d’elles-mêmes. Depuis le lancement de notre nouvelle maquette, à la rentrée de septembre 2014, vous avez été plus de 75000  visiteurs à surfer sur nos pages. Ce chiffre  impressionnant nous a vraiment convaincu de développer le contenu de ce support journalistique.

ateleir

Dans le journal Aqua, sur le web vous pouvez lire nos articles, voir nos portfolios et nos vidéos et ce sans aucune obligation d’achat. Malgré ce succès et pour continuer à diversifier et augmenter notre production d’articles et de reportages nous devons trouver des solutions, nous ouvrir.

Nous avons lancé il y a dix jours un projet de financement participatif. La défense de notre singularité et la poursuite de notre développement dépendent en grande partie de votre mobilisation financière à nos côtés.  Nous vous remercions par avance pour votre contribution!

ululescreNotre journal n’étant que numérique, créer un pont avec le support papier, support complémentaire et primordial, nous semble nécessaire aujourd’hui. Nous sommes aujourd’hui heureux de vous annoncer la naissance d’un partenariat avec Aqua Mag,  premier magazine-papier français spécialisé en aquariophilie et aquascaping.
http://aquamag.fr

646

Aquamag a été fondé en 2008 par Gireg Allain et Philippe Royer.
Dès ses débuts ce magazine spécialisé en aquariophilie a créé une rubrique Aquascaping et a couvert l’évènement de l’international aquatic layout plant Contest.
Aquamag,  collabore ainsi à ce concours désormais prestigieux.

 

 

 


En effet, Christian Piednoir a fait partie du jury aux côtés de Takashi Amano jusqu’en 2012; puis il a été relayé par Philippe Chevoleau, rédacteur en chef du journal depuis la parution du numéro 8 de la revue.  29167c

Macropodus ocellatus ©Aquapress

Vous pouvez trouver Aquamag dans les bons kiosques depuis 2013, n’hésitez pas à le réclamer à votre buraliste.

Portfolio  ©Aquapress

 

0 4112

En règle générale, nous abordons nos projets séparément, mais étant donné la proximité de ces deux cubes de l’atelier, il nous semble plus pertinent de montrer que deux nano-aquariums mis côte à côte créent un univers commun et peuvent également réduire le temps et la maintenance. _MG_0571 copyDe part leur plantation et leur décor, la maintenance de tels aquariums est simple et rapide à réaliser.

_MG_0594 copyMunis d’outils pour l’aquascaping appropriés, nous taillons les plantes des deux aquariums en un même temps. Nous utilisons une pince courbe pour tailler et  accéder plus facilement aux endroits les plus exigus des bacs. Si cela s’avère nécessaire, une pince fine et droite nous permet de repiquer certaines têtes et nettoyer les vitres en ajoutant un morceau de Sopalin à l’ extrémité de l’instrument. En réunissant les tâches, nous diminuons le temps de manipulation nécessaire à toutes les étapes. La taille et le siphonnage du sol sont effectués en cinq minutes. Puis nous utilisons une petite épuisette ou une pince pour récupérer les plantes taillées qui peuvent rester coincées dans des éléments du décor.

_MG_0607 copyNos décors sont presque entièrement amovibles. Ceci a été pensé lors de la conception des bacs, afin de nous donner la possibilité de retirer les éléments pour les nettoyer en cas de présence d’algues indésirables .

_MG_0580 copyLors de cet entretien mensuel, nous extrayons deux petites pierres Ohko stone de Tsingy du bac. Nous les brossons et les replaçons à leur place initiale. Nous profitons de cette manipulation pour tenter une légère modification. _MG_0619 copyAprès avoir taillé et récupéré les plantes coupées, nous procédons au changement d’eau. Cinq litres seulement sont ainsi remplacés dans chacun des projets. Lors de cette manipulation, nous n’oublions pas de nettoyer également les vitres. Certaines zones du décor étant assez difficiles à atteindre, nous y accédons plus aisément à l’aide d’ une pince fine et d’un peu de Sopalin, et non avec de la ouate qui risquerait de s’accrocher aux branches,  à la mousse ou encore aux pierres.

_MG_0569 copyUne fois la maintenance terminée nous passons sur les vitres juste au-dessus de la surface de l’eau un peu d’ouate , imbibée de vinaigre blanc. L’acidité du vinaigre nous permet d’effacer les traces de dépôts calcaires sur l’aquarium.

 

 

0 6238

Grégoire Wolinski, membre de la FACT, professionnel passionné et habitué des podiums des concours européens, vient cette année de rentrer dans l’histoire du paysagisme aquatique international en étant le premier européen remportant le premier prix de  l’IAPLC 2014. Grégoire, nous fait la faveur de répondre à nos questions.L1211021
– Bonjour Grégoire!
Nous tenons tout d’abord à vous féliciter pour  les places que vous avez obtenues aux concours internationaux les plus prestigieux de 2014! Vous êtes le grand vainqueur de l’IAPLC 2014  parmi plus de 2400 participants. Il s’agît d’une véritable performance, et d’une victoire historique puisque vous êtes le premier français à accéder à la plus haute marche du podium. Depuis, vous enchaînez les honneurs: premier au GAPLC, premier et best of show à l’AGA. La liste s’allonge de jour en jour. Nous reviendrons sur ce projet « Passage »  qui vous a fait gagner, au cours de notre discussion.

L1210504– Pouvez vous nous parler un peu de vous? Quel âge avez-vous, où vivez-vous, quelle profession exercez-vous? depuis quand pratiquez-vous  ce hobby passionnant?

– J’ai 37 ANS, je vis à champigny , j’ai une entreprise d’installation et d’entretien d’aquariums Aquaceed. Je suis aqua- designer pour les particuliers et les entreprises.
-Combien d’aquariums avez-vous actuellement en maintenance et combien de temps leur dédiez- vous?
-J’ai 3 aquariums, un de 310 litres, un de 60 litres et 20 litres. J’y consacre 2 heures par semaine pour les 3.

– Revenons sur votre dernière réalisation « Passage ». Cet aquarium a fait l’unanimité dans le monde de l’aquariophilie et du paysage aquatique.  Il possède une puissance graphique inégalée, avec un travail remarquable sur la perspective, l’ombre et lumière. Pour couronner le tout , les poissons semblent presque évoluer dans leur environnement naturel. Nous nous retrouvons immergés dans un monde englouti imaginaire. Cet ensemble fait un tout unique, un bac qui restera dans l’histoire des paysages aquatiques.

6Passage, 2014

Ce bac est d’’apparence simple, alors que la construction et la plantation en sont extrêmement  élaborées et réfléchies. Pouvez-vous nous parler un peu des différentes étapes de sa mise en œuvre, depuis sa conception jusqu’à sa finalisation?
– Effectivement c’est un aquarium qui sort de l’ordinaire. Cette année je cherchais une idée originale; jusqu’à aujourd’hui mes aquariums marchaient plutôt bien dans la plupart des concours en dehors de l’IAPLC.
Je voulais dès lors arriver avec un projet novateur. Je passe souvent du temps sur internet à découvrir des paysages lointains. Un jour je suis tombé sur des photos du temple battu en Malaisie. Immédiatement l’idée de retranscrire la puissance de ce lieu m’a captivé. Au fur et à mesure j’ai commencé à imaginer le projet, à entrevoir sa conception. Je suis tombé sur une peinture numérique d’une artiste; je me suis donc basé sur cette idée et le désir de recréer un monde que j’avais en tête.


Vidéo réalisé pour la projection qui a eu lieu lors de la Nature Aquarium Party 2014.

Après avoir finalisé le concept j’ai commencé à chercher la matière première pour élaborer le décor. Il me fallait une très grande quantité de pierres de forme spécifique pour réaliser un assemblage qui collerait à mon idée. Du concept à la création finale il m’a fallu presque deux mois. La mise en place de l’architecture, la recherche et la technique pour contenir l’ensemble m’ont pris environ deux mois. La structure principale était maintenue par de très grandes pierres et ensuite les plus petites ont été collées. J’ai dû procéder à des choix de matières, de formes et de teintes pour que l’ensemble donne l’impression d’être une seule pièce.

crop3
Concernant les photographies de la végétation qui recouvrent les falaises du temple, il fallait que je m’en rapproche. Avec les plantes qui pouvaient rappeler la réalité, mon choix a été celui de la simplicité en restant le plus proche possible de la réalité. J’ai donc choisi de l’Hemianthus callitrichoides cuba , très fine et claire dans le fond ainsi qu’une mousse pleurante, d’où le choix de la Weeping moss. Il me fallait également une mousse qui s’accroche aux supports comme une creeping moss. Je voulais peu d’espèces. L’important était qu’elles soient disposées naturellement.
Tout le travail c’est dès lors basé sur la taille des plantes. Celles qui étaient en hauteur étaient taillés beaucoup plus souvent afin de renforcer la perspective. Le timing avec la taille fût primordial .
Pour le premier plan, proche des zones d’ombre ,j’ai dû choisi des plantes qui avaient besoin de peu de lumière, de la Bucephalandra, de la Cryptocoryne parva, ont été plantées aux endroits les plus éloignés de la rampe d’éclairage. Les zones entièrement à l’ombre n’ont absolument pas été végétalisées. Pour cette partie j’ai choisi d’utiliser également des plantes avec de petites feuilles afin d’accentuer les proportions du décor.

ceedriver

Bords de Marne par Grégoire Wolinski

– Parlez-nous de  votre philosophie: D’où vient votre inspiration?
– Je n’ai pas vraiment de philosophie, j’aime la nature, j’aime les choses qui sortent de la nature. Tout m’inspire: une sculpture, une forme, une racine, la photographie de paysage. Même si j’ai un concept, mon inspiration peut venir de plusieurs fragments. Mon intérêt pour la photographie me stimule à créer un paysage dans un cadre.

1

À l’opposé de la photographie qui est un art de l’instantané, la peinture, que je pratique à mes heures perdues, m’a permis d’acquérir une autre vision; la démarche est différente. On part d’un croquis, puis chaque jour on peut corriger, faire évoluer le tableau. Chaque jour on y apporte un nouveau regard et on arrive ainsi à un aboutissement;
ce paysage aquatique a été réalisé sur la base d’une image numérique mais il a évolué et a été modifié comme peut l’être une peinture. C’est pour cette raison que je prends énormément de temps pour réaliser un décor qui sera destiné à des concours.
– Considérez vous la photographie comme une étape importante en Aquascaping? Pensez-vous à celle ci au moment de la conception du bac?
– Comme je travaille en prenant mon temps, à chaque fois que je déplace un élément, je le prends en photo pour pouvoir l’observer comme le public le verra . La photographie fait partie intégrante de la construction de l’aquarium. Si on regarde son aquarium chez soi, la vision est différente, l’angle change à chaque fois que l’on se déplace. Lorsque l’on participe un des concours, on soumet des photographies, pour l’IAPLC, une seule image va être jugée, il est donc primordial de penser à cela.
La photographie c’est une trace, mais c’est aussi l’écriture de la lumière, le rendu final est extrêmement important. La lumière peut changer beaucoup de choses sur la photographie que l’on va choisir pour immortaliser l’aquarium.

5

Grégoire Wolinski sur le stand de Floraquatic lors du salon Crevette en Seine à Ivry en 2011.

Lors d’une séance photographique, on peut éclairer différemment avec des lumières disposées à des endroits stratégiques. Au quotidien le plus souvent seul la rampe apporte la lumière, elle est plongeante et ne bouge jamais contrairement à la lumière du jour qui varie en intensité en permanence et qui à chaque instant à un angle différent. En jouant avec la lumière on peut jouer avec les ombres, conjointement cela va jouer sur l’ambiance du bac. Je le prévois dès le début , lors de la réalisation du hardscape mais aussi afin de travailler également sur la taille des plantes.

3

Création professionnel par Grégoire Wolinski

– Vous êtes un des membres fondateurs de la FACT, ce collectif de paysagistes créé il y a peu. Pouvez- nous dire ce que l’esprit de groupe apporte à une démarche artistique solitaire?
Nous sommes tous un peu des artistes, nous avons, il faut le reconnaitre un regard personnel et individualiste sur notre travail. En restant seul, avec le temps il devient impossible d’avoir un regard objectif sur notre travail. Ce groupe en plus d’être un stimulus, me permet de recevoir des critiques constructives. Avoir plusieurs regards sur un travail permet d’affirmer et confirmer que nous sommes sur la bonne voie ou pas.
– En dehors de l’Aquascaping avez- vous d’autres hobbys?
– j’aime la pêche, passer du temps au bords de l’eau, la peinture et dessiner.
-Pour terminer notre entrevue, auriez  vous un conseil à donner à un paysagiste débutant soucieux de progresser?
-Ne pas hésiter à s’inspirer des aquariums des autres aquascapers. Prendre son temps dans le choix du matériel, des plantes.
Malgré les échecs il ne faut pas lâcher l’affaire et corriger ses erreurs.

L1210755Nous sommes heureux de pouvoir également vous faire part de la  mise en ligne du nouveau site professionnel de Grégoire, sa maîtrise, son écoute et son talent vous permettront d’obtenir chez vous où pour votre entreprise, l’aquarium dont vous avez toujours rêvé :  AQUACEED.COM

 

Créations personnelles:

 

2 2146

La fin de l’année approchant à grands pas, nous en profitons pour vous offrir un récapitulatif de l’évolution des aquariums de l’atelier.

Commençons par “Déraciné” qui est un projet minimaliste de par son décor et lowtech pour sa maintenance. Nous publions à nouveau pour vous la mise en place du décor et la mise en eau, étape par étape.

Pour le décor nous utilisons des Black Lava Stone et du La Plata Sand. Cette opposition de teintes va nous permettre d’augmenter le contraste et la mise en place d’un chemin de fuite va renforcer l’impression de profondeur.  Dans le fond, là où nous allons planter la Lilaeopsis mauritania et la Crinum calamistratum nous préparons le substrat afin de garantir un enracinement optimal. Nous utilisons Penac W, Penac P, Bacter 100,

Quelques jours plus tard nous procédons  à la plantation et la mise en eau de l’aquarium.

La mise en eau se déroule suivant un protocole précis. Nous allons reprendre ici son déroulement.

-Nous préparons les plantes de manière à pourvoir les disposer de façon  très régulières et denses pour faciliter leurs enracinements. Sur la première photo vous pouvez apercevoir une plaque de polystyrène blanc. N’importe quel plateau fera l’affaire. Divisez et répartissez les végétaux de manière à pouvoir les attraper facilement avec une pince à planter fine et droite.

– Nous disposerons Anubias nana var petite  dans les interstices des racines et entre les Black Lava Stone.

Une fois ceci effectué, nous pouvons ajouter doucement l’eau de conduite. Une fois le niveau d’eau atteint nous mettons immédiatement le filtre en route. Certaines plantes vont se déraciner, nous les replantons tout de suite en les enfouissant plus profondément.

Pendant toute la durée du cycle et en attendant d’introduire les habitants nous procédons à des changements d’eau hebdomadaires assez importants, de l’ordre de 20 à 30%.

Nous observons les plantes et durant toute la durée du cycle, nous n’effectuons jusqu’à ce jour aucune modification. Nous n’entamons aucune fertilisation. Toutefois nous ajoutons  dès le premier jour et ce quotidiennement, de l’Easy carbo (cinq ml par jour)  ainsi que du Brighty K. (cinq ml tous les trois jours)

deracine-18Une fois le pic de nitrite passé nous allons introduire les premiers habitants:
– nous installons pendant quelques jours un tout petit groupe d’Heteropoda afin d’observer leur comportement. Aucun décès n’étant à déplorer, nous pouvons dès lors ajouter sans crainte un groupe de Caridina multidentata.

-Huit jours plus tard nous transférons les poisssons.

-Nous commençons également la fertilisation de manière très progressive afin de ne pas favoriser l’apparition des algues indésirables. Nous partons sur une base simple qui a fait ses preuves, du Profito Easylife, 5 ml la première semaine, après le changement d’eau, puis dix puis quinze.
Dès le troisième mois l’aquarium prend son rythme de croisière et nous n’effectuons jusqu’à ce jour aucune modification.

_MG_0016

Nous avons réussi à créer un aquarium minimaliste, ne demandant aucun apport en CO2, avec une fertilisation basique et surtout quasiment aucun entretien.

_MG_0007

Ce projet de biotope africain a légèrement évolué avec l’arrivée de Stiphodons sp, provenant du bac  “Régénération” et qui se sont remarquablement acclimatés.

Fiche technique:

– Aquarium floraquatic 90x45x45

– Filtration Hagen Fluval G6

-Décor : Black Lava Stone , Red Moor roots

-Substrat: Aquasoil Amazonia, Power sand special L; Bacter 100, Clear super, Tourmaline BC, Penac W pour aquarium, Penac P

-CO2: Aucun

-Aération:  Gros brassage avec une filtration volontairement exagérée.

-Engrais et traitements: Brighty K; EasyCarbo, ProfitoGreen gain

-Changements d’eau: 20 à 30% les deux premiers mois, puis simple siphonage du sable et remise à niveau, soit 10% tous les 15 jours.

-Paramètres de l’eau: température 20/21°c; PH 7;

-Plantes: Lilaeopsis mauritinia, Bolbitis heudelotii, Crinum calamistratum, Anubias nana var petite

-Animaux: Cardina multidentata, Cambarelus diminutus, Faunus ater sp red devil, Aplocheilichthys normani, Stiphodons sp rainbow

0 1344

Il est temps pour nous de reprendre en main notre Iwagumi  « Mémoire« . Lancé il y a maintenant presque un an, il a traversé les saisons sans vraiment requérir  beaucoup d’attention. Laissé volontairement à lui-même,le tapis a pris des allures de véritable champ sauvage.Nous pouvons l’observer de très près et faire un état des lieux avant une séance de prises de vues finales,prises de vues qui pourraient avoir lieu dans les prochaines semaines. _MG_0398Regardé avec un peu de recul, notre aquarium, même s’il vient de passer plus d’un mois sans apport de CO2, semble bien se comporter . C’est en nous approchant que nous  pouvons découvrir quelques carences et quelques feuilles abimées que nous allons devoir tailler.

_MG_0453

Quelques stolons de glossostigma anarchiques servent de terrain de jeu pour nos Caridinas cantonensis.

_MG_0409

Nous inspectons toutes les faces de l’ Iwagumi afin de bien observer ce qu’il va nous falloir lui  ôter.

_MG_0447

L’aspect sauvage pris par le tapis est vraiment séduisant et donne un côté très naturel à l’ensemble. Ce chaos mérite cependant un peu d’organisation.

Nous  effectuons la taille à l’aide de ciseaux à tailler vague.Leur poids et leur dimension nous permettent de travailler à la fois rapidement et avec la plus grande précision.

_MG_0495

Ceci étant fait, Nous pouvons dès lors reprendre  la fertilisation:

Nous reprenons la fertilisation tout de suite après l’entretien:

-CO2  1b/s

-Engrais liquide: Easy Life ProfitoADA Brighty K , EasyLife Easycarbo

_MG_0433

Fiche technique:

-Plantes: Glossostigma elatinoidesUtricularia gramninifoliaEleocharis acicularisEchinodorus tenellus

-Animaux: Paracheirodon simulans, Cardina cf cantonensis grade ss hinomaru, sss mosura, sss mosura black, ss hinomaru black

 

Rejoignez-nous