Tags Posts tagged with "paysagisme"

paysagisme

0 131

La beautée, la volupté de notre avant plan d’Utricularia graminifolia, est sur la durée son point faible. Si arriver à une telle densitée a été obtenu sans que nous intervenions , et ce à aucun moment pendant les cinq premiers mois. Il nous faut aujourd’hui procédé à une légère réfection de celui-ci afin de pouvoir partager avec vous cette méthode déja pratiqué avec notre premier Iwagumi et qui c’est avéré très efficace.

Lorsque le tapis, aussi beau soit-t-il, commence a prendre trop de hauteur, il est fort à penser que la base , manquant de lumière va sans doute  pourrir et se décoller.

La méthode est simple et vraiment efficace mais comme nous ne l’avons encore jamais pratiqué avec cette plante nous allons laisser quelques zones intact afin de pouvoir observer avec vous ce qui se passe.

 

Mille et un Jardins I La taille from Floraquatic on Vimeo.

milleet1jardin-134

Données techniques:

Aquarium Floraquatic 90x45x45

Filtration Fluval G6 

Rampe Paradiso Easy Life graduable +  6 T5 14 w Philips HE865

Co2  Ista 1 bulle par seconde pendant l’allumage

Taille et changement d’eau de 10% : le vendredi, nous taillons une plante par semaine afin de ne pas rompre l’équilibre.

Fertilisation : Profito: 16ml par semaine  chaque lundi + Easy Life EasyCarbo + Easylife Kalium + Easy Life Nitro + Fosfo ( 2,5 ml par jour)

Décor:

Deux racines Desert Wood ADA Aquasoil New Amazonia

Plantes: Rotala  indicarotundifoliawalichii,  Juncus repensHydrocotyle verticilata Limnophila sessilifloraHemianthus micranthémoidesHygrophila polyspermaUrticularia graminifoliaGlossostigma elatinoides

Invertébrés: caridina cantonensis var Taïwan Bee cardina cantonensis black crystal grade A à SS 

Paramêtres :  PH 6,8  KH 4 GH 6 conductivitée:  +- 350 ms , température 24°c

8 378

Mille et un Jardins est l’aquarium le plus surprenant que nous ayons lancé à l’atelier depuis le début de notre installation. Véritable Jardin Aquatique en Mouvement, il ne demande finalement que très peu d’entretien, le jardinier étant désormais face à un décor évolutif, très rapidement stabilisé en raison de plusieurs paramètres. 

Installé sur un Aquasoil vieux de presque deux années et qui a été très planté, le nouveau bac a, en à peine un mois, atteintun développement saisissant.

Techniquement les choses sont simples et , en dehors des tailles que nous effectuons au coup par coup afin que le bac soit toujours présentable au public les samedis après midi, nouseffectuons  notre travail très régulièrement , ce qui semble lui convenir à merveille. Cependant ce bac, extrêmement fourni en plantes, reçoit une véritable fertilisation, à la limite du dopage…

Données techniques:

Aquarium Floraquatic 90x45x45

Filtration Fluval G6 

Rampe Paradiso Easy Life graduable +  6 T5 14 w Philips HE865

Co2  Ista 1 bulle par seconde pendant l’allumage

Taille et changement d’eau de 10% : le vendredi, nous taillons une plante par semaine afin de ne pas rompre l’équilibre.

Fertilsation : Profito: 16ml par semaine  chaque lundi + EasyCarbo + Easy Kalium + Easy Life Nitro + Fosfo ( 2,5 ml par jour)

Décor:

Deux racines Desert Wood + 2 sac 9 L ADA Aquasoil New Amazonia

Plantes: Rotala  indicarotundifoliawalichii Juncus repensHydrocotyle verticilata Limnophila sessilifloraHemianthus micranthémoidesHygrophila polyspermaUrticularia graminifoliaGlossostigma elatinoides 

Invertébrés: caridina cantonensis var Taïwan Bee cardina cantonensis black crystal grade A à SS 

Paramêtres :  PH 6,8  KH 4 GH 6 conductivitée:  +- 350 ms, température 24°c

Le Jardin Aquatique en Mouvement, pouvant s’adapter en suivant toutes ces écoles, s’inspire directement de la théorie du jardinier/paysagiste Gilles Clément quipropose seulement d’observer plus et de jardiner moins. Le jardinier est désormais face à un décor évolutif.

Cette démarche tranche avec les habitudes  des paysagistes classiques chez lesquels les plantes sont jardinées et contrôlées d’après des schémas bien définis. Dans le nouveau genre de paysages que Clément nous propose, les plantes ne rencontrent pas d’obstacles que l’on aurait d’habitude érigés pour les forcer à suivre une géométrie, une teinte où tout autre choix arbitraire privilégiant l’apparence.

Que va-t-il advenir de ce jardin ? Jusqu’à quand pourrons nous conserver un bel aspect à un espace aussi clos que celui d’un aquarium? Comment adapter cette théorie des jardins extérieurs à celle des jardins aquatiques, l’aquarium étant un espace clos et défini moins libre que ne l’est un jardin ?

C’est bien cela l’intérêt de cette démarche expérimentale menée avec ce type de projet: « Jardiner moins, observer plus », qui consiste à laisser le paysagiste aquatique  face à un magnifique tapis d’Utricularia graminifolia envahissant la Glossostigma elatinoide avec ce dilemme: « Dois-je enlever cette plante  ou bien dois-je la laisser croitre et vagabonder  à sa guise ? »

Rejoignez-nous