Avant de partir pour Tokyo un de nos contacts japonais, nous propose de  nous présenter un de ses très bons amis: Shinji Fujieda, adepte de la photographie à la chambre. En nous le présentant nous ne savions pas encore ce qui nous attendait. Non seulement Shinji Fujieda est un excellent aquascaper, membre du très fameux groupe Aquatic layout Freaks  mais plus encore …

Shinji Fujieda est membre fondateur du très célèbre groupe Aquatic Layout Freaks mais avant tout chose Shinji est le fils spirituel de maître Minoru Yamagishi, le père de la souche japonaise des Cardinas Cantonensis var Crystal Red, le père des célèbres Hinomaru.

Il nous a ouvert les portes de sa shrimproom qui maintient la souche originelle.

C’est avec la très célèbre attention des Japonais pour leurs hôtes que Shinji avant de nous permettre de rencontrer, chez lui, son père spirituel et ses amis va nous ouvrir les portes de sa pièce aquatique et nous livrer quelques-uns de ses secrets de maintenance.

Shinji Fujieda, professeur d’anglais dans un collège, fait partie des personnes qui ont la chance et la responsabilité de maintenir la souche originelle des crevettes sélectionnées par Minoru Yamagishi. Nous reviendrons plus en détail sur l’histoire de Minoru Yamagishi qui est indissociable de l’histoire des Caridinas Cantonensis Crystal Red. Cette souche, qui ne peut pas être plus pure, est maintenu dans des conditions qui chamboulent pas mal de principes sur la maintenance

Parlons tout d’abord du brassage et de la filtration, voici ce que nous trouvons sous un aquarium de 400 L : un filtre de bassin avec une masse de filtration énorme, ainsi que 3 autres très gros filtres, dont deux connectés entre eux, uniquement présents pour augmenter la masse de filtration.

Avec un tel brassage et une telle masse de filtration, les changements d’eau sont inexistants pendant parfois 6 mois, puis, grâce à la stabilité garantie par les filtres, de très gros changements d’eau peuvent être effectués sans aucune incidence sur la population, jusqu’à 90% en un seul changement.

Le sol, composé de New Amazonia Powder, sélectionné aussi pour sa petite taille est très épais, ce qui augmente considérablement l’effet tampon; son épaisseur permet d’isoler la surface de toute traces de pollution et ses grains fins protègent aussi les juvéniles.

La nourriture est un mélange de nourriture sèche classique et d’épinards frais blanchis.

Les bacs sont également tous remplis de pierres minérales de Montmorillonite, qui non seulement permet de purifier l’eau d’éventuelles traces de métaux lourds ou d’ammoniaques mais aussi rajoutent des minéraux qui vont renforcer la tonalité des blancs.

Nous reviendrons sur certains points qui nous ont véritablement surpris en découvrant les bacs de maintenance des crevettes, tous remplis de plantes, fonctionnant avec du CO2 branché sur électrovanne, un d’énorme bulleur fonctionnant la nuit et avec de l’engrais liquide. Cette « artillerie » nipponne n’est pas uniquement ce qui fait leur suprématie, pour la pureté des couleurs de leurs souches et la qualité de leurs crevettes qui sont très grosses et résistantes, mais il est difficile d’imaginer que tout ceci ne forme pas un tout.

4 commentaires

  1. merci pour cet article, c’est assez fou que ces souches soient aussi par ici…
    par contre je ne trouve pas si surprenant que les aquariums soient remplis de plantes avec du co2… pourquoi cela n’irait il pas?
    vous avez une idée par contre, des paramètres de l’eau? KH, GH, EC, PH, T°C?

    ça serait pas mal d’avoir une idée….

  2. @ David
    Lorsque nous avons posé la question à Shinji. Il a souri et nous a dit: « Je ne connais pas la conductivité de mes bacs, j’utilise de l’eau du robinet, au Japon le PH doit être plus où moins de 6.5 quelque chose comme ça.  » Sinon il n’effectue aucun relevé sur le KH et le GH, les bacs ne sont pas chauffés, le sol fait tampon, ils sont extrêmement oxygénés et en cas des soucis, il change 90% de l’eau et remet directement une couche de sol sans retirer les crevettes. Les nombreux filtres, qui eux ne sont jamais changés, garantissent l’équilibre.

  3. Très bon article, qui nous apprend certaines choses comme l’utilisation de pompes de bassins pour ces aquariums entre autre.

    Vivement la suite, car il n’y a que rarement de bon articles sur les crevettes, surtout sur ces souches !

  4. Voila qui chamboule mon idée de la rigueur japonnaise sur les elevages de cantonensis !
    Pour l absence de mesure de sa part, il doit faire confiance 100% a un tres bon sol technique, et au tres gros volume de filtration pour garder les « bons » parametres.
    Car sans des parametres au top il faut oublier les Caridina cantonensis…..

Laisser un commentaire