Prendre la photographie finale de ce bac, immortaliser un projet si inattendu et qui avait abouti à un véritable paysage, fut un moment très important pour nous . Nous avons réalisé  cette photo   en trois jours de prises de vue successives, analysant et corrigeant les défauts qui pouvaient l’être et acceptant ceux  que nous ne pouvions modifier .

localriver-Low-iaplc2012-229

Nous avons alors pu participer à ce concours. Le résultat fut une véritable surprise doublée  de la satisfaction d’avoir pu pousser si loin un aquarium alorsque nous l’avions juste créé pour le plaisir. L’aquarium est certes un bonheur pour celui qui le contemple, mais il offre avant tout l’intérêt de maintenir nos poissons dans le milieu le plus proche de leurs exigences.

localriver-Low-iaplc2012-228Ce projet nous a encouragé à poursuivre dans le sens de cette démarche; penser un aquarium qui offrira à ses habitants, un véritable échantillon de nature. Plantes aquatiques, escargots d’eau douce, crevettes d’eau douce et poissons y trouveront leur place et donneront un surcroit d’intérêts à tel ou tel élément du décor.

localriver-Low-iaplc2012-111Plusieurs semaines avant la photographie finale nous avons procédé à des tests de couleur de fond.localriver-Low-iaplc2012-109Le fond noir a été retenu et nous avons procédé à des changements importants: le gravier a été remplacé par du sable ADA La Plata Sand pour renforcer le contraste et nous avons ajouté de la Riccia fluitans au pied de l’Eleocharis vivipara.

localriver-Low-iaplc2012-197Un Stiphodon sp. sur le tapis de Riccia en pleine photosynthèse.

En paysagisme et en urbanisme, on insiste bien sur l’importance des espaces de verdure et des friches  ouverts au public; alors pourquoi ne pas adopter pour nos aquariums les mêmes démarches. A bien  observer les poissons, nous pouvons nous rendre compte que finalement un décor propice à leur bien être et un bac à l’ambiance naturelle mettent plus en valeur les subtilités de leurs teintes que ne le fait la maîtrise parfaite et stable des paramètres de l’eau .

localriver-Low-iaplc2012-200

Un Stiphodon sp. accroché à la pierre juste sous le rejet du puissant Hagen Fluval G6.

En milieu naturel, l’eau bouge, la température fluctue parfois de plusieurs degrés en 24 heures, le pH peut éventuellement varier, alors que les pierres ou les racines semblent, elles, immuables. C’est en combinant ces données que nous essayons de recréer non pas des biotopes, mais des décors à  l’ambiance naturelle.

A notre grande satisfaction, l’un des juges de” l’AGA Bailin Shaw” a noté dans ses commentaires que l”un des mâles siphodons de ce bac posait au nombre d’or et que ce paysage aquatique devait être, pour ces derniers, un véritable terrain de jeu.

localriver-Low-iaplc2012-127localriver-iaplc2012-66 localriver-iaplc2012-67

Fiche technique

Ce bac a fonctionné avec deux filtres, l’un dédié au CO2 avec un réacteur externe Ista et de la pouzzolane à l’intérieur. L’autre, le Hagen Fluval G6, a tourné à plein régime; la cartouche de pré-filtration a été retirée pour garder une puissance maximum sur une longue durée. Les paniers étaient remplis de divers matériaux de grosses tailles et petites tailles: Pouzzolane, ADA Bio Rio. Nous ne changeons jamais les masses filtrantes mais les rinçons avec l’eau du bac tous les six mois. Pour l’oxygénation, le rejet du Lily Pipe est sorti la nuit, juste à la surface de l’eau, l’agitation étant tellement puissante qu’elle permet un bon mélange de l’oxygène.

La conductivité est de 430ms/cm en permanence. Si l’eau du robinet sort avec un KH de 4°d, un GH de 6°d et un pHd 7,5, elle chute par contre à 6,5 dans le bac à cause du sol, ce qui correspond parfaitement à la maintenance de tous les animaux hébergés.

En ce qui concerne la population, un groupe de dix Stiphodon sp. “Rainbow” ( Stiphodon cf.atropupureus), deux mâles et 6 femelles, trois Gastromyson punctulatus, une dizaine de Microdevario Kubotai, un groupe de Caridina cantonnais var. Hummel + CRS (Crystal red Shrimp) +CBS (Crystal Black Shrimp), ainsi que Caridina multidentata. Pour la dernière ligne droite avant la prise de vue finale, les cantonensis var. CRS et CBS ont été retirées.

Pour la nourriture, outre les algues disponibles sur les pierres, les stiphodon après plusieurs test ont tous jeté leur dévolu sur les tablettes de Tantora et la poudre pour crevettes juvéniles en général!

Le décor a été réalisé avec des Frodo Stone.

Le bac était non chauffé, sauf en cas d’absence; la période hivernale étant même bénéfique pour les poissons, avec une température qui oscille entre 19°c et 26°c.

 

 

1 commentaire

Laisser un commentaire