©Karen Glaser

L’histoire de la Photographie est riche de courants: qu’il s’agisse de Paysages, de Portraits, de Reportages, de Documentaires, où d’écoles: Américaine, Française, Anglaise, Japonaise, Allemande pour ne citer qu’elle…  Karen Glaser, grande artiste, brise ces barrières à coup de photographies de paysage engagées. Comme dans la plus pure tradition de la photographie documentaire Américaine, en y empruntant le dynamisme de la Streetphotographie, la rigueur de l’architecture, la beauté du paysage et l’engagement du documentaire.

 

Elle nous donne à voir le monde autrement,  grâce à une prise de conscience de l’importance de la nature et de sa fragilité que seul l’art, au travers de la photographie, médium qui parle toute les langues pouvait  dénoncer. Loin des images coup de poing de la caravane de l’information, Karen Glaser a décidé de nous interpeller sur le drame des Everglades en Floride en nous montrant la beauté incroyable de son écosystème menacé.

Absolument inédit dans le monde de l’Aquariophilie et du paysage Aquatique les photographies de Karen Glaser  effacent toutes les frontières du possible entre toutes ces écoles. Réalisé sans aucun trucage, ces photographies montrent une autre facette de la Floride que nous connaissons tous aux travers de la masse médiatique , ces images surprenantes, belles, sont déja dans des musées d’art contemporains et font parties de l’histoire de la photographie américaine.

©Karen Glaser

Elles sont le fruit d’une formation artistique, d’un oeil aiguisé comme une lame, d’un amour pour la beauté, et d’un engagement sans faille pour l’environnement. Car Karen Glaser, loin de montrer les images chocs du démembrement des Everglades en raison d’une urbanisation effrayante, préfère enregistrer avec son appareil photo, dont le rôle premier est de conserver une trace de ce qui passe et, parfois disparaît pour toujours. Montrer l’immense beauté de ce que la société est en train de détruire est certainement la meilleure solution pour que le monde prenne conscience de la fragilité de notre planète.

 ©Karen Glaser

Springs et Swamps sont des images issues de deux travaux distincts. Difficile à classifier, l’ordre et la chronologie ont finalement peu d’importance. Leurs forces visuelles, en font des icônes surréalistes fonctionnants seules et en série. Springs et Swamps sont donc deux séries réalisées non loin des lieux urbanisés, aux abords des Marais, plus au nord, dans les rivières d’eau douce, entre les Marais, écosystème unique au monde et le parc National des Everglades.

 ©Karen Glaser

Karen Glaser continue encore aujourd’hui à parcourir ces zones humides de Floride afin de nous faire partager ces images envoutantes à la lumière si particulière. Karen aime à préciser que si ces images sont si belles c’est que le lieu qu’elle photographie l’est, avec une telle humilité et un tel regard de vrai photographe engagé, Karen nous transporte du marais au musée d’art moderne. Juste le temps d’espérer que les entreprises et le monde urbanisé qui détruit cet univers si précieux, le temps d’un vernissage, en buvant un verre d’eau en regardant ces immenses photographies, puissent  prendre conscience de l’importance majeur de cet élément : l’EAU.

 


Voici pour vous un portfolio de ce travail extraordinaire Springs and Swamps:

 

Toutes les photographies sont la propriété de leur auteur ©Karen Glaser et toutes reproductions et diffusion sans son accord engageront à des poursuites. Nous tenons à remercier Karen Glaser personnellement, de nous avoir autorisé à diffuser son travail dans la rubrique Articles et Médias. 

Articles similaires

1 commentaire

Laisser un commentaire