Voici  plus d’une année que nous avons mis en eau cet aquarium cubique appelé la “Fracture”; maissuite à deux déménagements, nous avions eu quelques soucis pour lui faire retrouver l’équilibre perdu. Une fois le CO2 et la fertilisation réintroduits dans le bac, c’est petit à petit que ce projet a repris placeau cœur de notre atelier.

Aujourd’hui, après quelques réajustements les plantes ont pris toute leur place, sous la clareté des Led de l’aquasky 301 ADA. Nous avions remplacé les Rotalas du fond par de l’Eleocharis vivipara et  Eleocharis parvula. Désormais la photosynthèse fait scintiller notre aquarium quelques heures à peine après l’allumage.

Quant à notre Betta HM black orchid arrivé peu avant Noël, nous l’avons installé en urgence dans un bac qui lui est spécialement dédié appelé”Demi-lune “;mais si l’esthétique des pierres sombres et la beauté rare de ce halfmoonblack orchid  d’un noir opaque et profond, étaient du plus bel effet, il devenait une véritable gageure d’en imprimer la photo, le noir ne ressortant jamais vraiment noir.

En repiquant au fur et à mesurequelques brins de Glossostigma elatinoides, d’Hydrocotyle tripartita et l’Eleocharis parvula à l’avant plan, nous avons réussi à redonner à ce projet une seconde vie. L’ajout de CO2 a considérablement réactivé la reprise.

Au fil des jours, l’ambiance de ce bacest tout à fait surprenante. Exempt de taille, sans autre entretien que de faibles changements d’eau et un léger nettoyage des vitresce nano-bacest une vrai support à la contemplation.

Nous reprenons la fiche technique originale qui a depuis subit quelques modifications.

Nous avons réduit la premièrefiltration et c’est avec un filtre Eden 501 juste posé à l’arrière plan que nous filtrons l’eau de ce bac. La seule raison de cette baisse d’intensité de la filtration est la présence de notre Betta Halfmoon superblack, qui en raison de ses imposantes nageoires, nécessite une eau extrèmement calme et sans remous, ce que semble apprécier également l’Eleocharis vivipara.

 

Pas de commentaire

Laisser un commentaire