Quatre mois sont passés depuis le lancement de notre IwagumiIl est temps de vous en présenter les imagesL’aquarium est enfin stabilisé et bien équilibré;  voici venu le moment de procéder à quelques modification.

La fine Eleocharis acicularis, disposée à l’arrière du bac, renforce l’impression de profondeur. L’élégance avec laquelle elle a poussé confère  une présence puissante à l’Aku stone principale. Les mouvements de la plante avec le courant donnent de plus un rythme vraiment dynamique à l’ensemble du décor.

 

 

 

 

 

 Nous voyons sur la photo ci-dessus  avec quelle vivacité l’Eleocharis acicularis a entouré et magnifié la pierre maitresse. 

Quelques semaines auparavant nous avions fait un test un peu hasardeux. Nous avions mixé de la fissidens que nous avions laissé se positionner à sa guise dans l’aquarium. À notre grande satisfaction, les minuscules brins de Fissidens fontanus se sont fixés dans les anfractuosités des Aku stones. Le rendu obtenu est d’un naturel saisissant.

En revanche le premier plan, occupé par l’Echinodorus tenellus, est presque désertique. La  lenteur de son développement est due à nos choix. Nous voulions limiter l’éclairage et la fertilisation, afin de ne pas avoir une patine disgracieuse sur les Aku stones et limiter l’entretien du bac au strict minimum. 

Nous devons maintenant prendre une décision, soit nous augmentons la fertilisation, soit nous complétons notre plantation. La deuxième option semble être la plus raisonnable.

L’ensemble est vraiment agréable à l’œil . Afin de garder cet aspect et ne surtout pas modifier l’équilibre, nous procédons à un ajout de blocs de pouzzolane recouverts de Taïwan moss. Nous complétons également le tapis d’Echinodorus tenellus avec quelques greffes dUtricularia graminifolia.

.

Voici en image l’entretien minimaliste de cet Iwagumi: nous siphonnons les grains d’Aquasoil new Amazonia que nos quarante Caridinas multidentata rapportent sans arrêt le long de la vitre frontale et nous changeons 10% du volume d’eau  une fois par semaine . Nous ajoutons quelques minutes après 16 ml d’EasyLife Profito et d’Easylife Kalium, dose de fertilisant suffisante pour l’eleocharis acicularis; ainsi  les pierres restent-elles  propres et il ne nous reste plus qu’à espérer que cette dose suffise pour l‘utricularia graminifolia.

Mémoire”, notre premier Iwagumi rue Saint-Antoine suit ainsi son chemin pour notre plus grand plaisir.

 

 

Articles similaires

1 commentaire

Laisser un commentaire