C’est avec un certain regard « macro-photographique » que nous abordons à nouveau l’observation de notre bac «  l’Arbre Noir« . Cette semaine nous avons constaté l’apparition de nombreux juvéniles aux robes étonnamment diverses. À peine plus grands qu’un grain d’Aqua Soil New Amazonia, ils se déplacent et nagentallègrement devant notre objectif.

Bac expérimental, laissant la végétation s’installer sur la sphaigne juste à la surface de l’eau, cet aquarium ne se prête guère aux photographies de paysages aquatiques classiques, la partie immergée étant juste destinée à la maintenance de crevettes d’eau douce de sélection. Ce bac est cependantun véritable échantillon de nature sauvage dans notre atelier. Le contraste entre sa partie émergée et celle qui est  immergée nous  invite à une rêverie  entre deux mondes.

Voici une des crevettes Tibee qui a vu le jour dans notre atelier. Née dans l’aquarium « Mad in Taïwan » elle est à l’origine de notre souche. 

Cette femelle noire et blanche, d’une beauté rare et qui depuis le début du printemps ne cesse de mettre au monde des juvéniles hybrides Tibee surprenants, est à l’origine de nombreuses de nos crevettes Tibee gène Taïwan bee.

 

L’hybridation apporte une véritable richesse de couleurs des crevettes.

Le travail d’hybridation est une expérience passionnante et nous sommes vraiment heureux de constater que nos deux années de sélection commencent à porter leurs fruits. 

 

 

Articles similaires

2

3

Pas de commentaire

Laisser un commentaire