2013 fût pour le monde du paysagisme, l’année “Le Nôtre”. Figure incontestée du paysagisme, architecte des jardins du roi Louis XIV, André Le Nôtre est connu pour ses créations symétriques et régulières. Ces types de jardins du XVIIème  appelé “Jardins à la Française”, tout  comme les ” jardins à L’italienne” qui correspondent à la période de la renaissance et les “jardins à l’anglaise” au XVIIIeme ont occulté des siècles de paysagisme avec leurs diversités.

Cela laisserait penser que seuls ces prestigieux jardins possèdent  les uniques styles de référence, par la suite  juste copiés. Il est difficile d’ôter ces idées préconçues de la conscience collective. Or de la Rome Antique, au monde arabe en passant par la Chine ou le Japon, chaque pays et chaque époque ont eu leurs jardins. Mais ce vaste sujet  nous éloigne de notre propos .

De grands paysagistes contemporains comme Gilles Clément, qui est à l’origine d’un de nos premiers projets de “Jardin Aquatique en mouvement” ont, depuis les années 80, réussi à  faire bouger bien des idées reçues . Un vent de liberté a soufflé sur le monde des jardins. Cet esprit de créativité et de liberté peut également se retrouver aujourd’hui dans la pratique des bacs plantés.

Les pratiques de l’aquariophilie sont encore cantonnées à certains dogmes. Entre l’aquascaping avec ses écoles Hollandaise et japonaise et ses concours qui brident parfois la liberté de création en raison de barèmes pré-établis et  l’aquariophilie et ses différents courants, trop de séparations sont établies. Aujourd’hui il est  temps de “penser”  l’aquariophile autrement, et de briser ce qui sépare les différentes pratiques.

C’est avec cet esprit de liberté que nous vous proposons de composer ce nouveau bac. Peu habitués à réaliser de tels aquariums, nous avons décidé de mettre les plantes au cœur du projet. L’espace sera petit à petit occupé par ces dernières  et c’est en suivant leur évolution dans le temps  que nous sculpterons le décor. 

Nous plantons les végétaux de manière à créer très vite deux zones où les poissons pourront s’abriter et bénéficier d’une bel espace  de nage. Ces deux zones seront séparées par 3 racines Desert Wood, qui en coulant se positionneront et s’entrelaceront naturellement. Pour la première fois nous ne ferons pas, au moment de la mise en eau, de décor à proprement parlé. C’est avec le temps et l’évolution des plantes que, comme dans un jardin en mouvement, nous façonnerons l’espace.

Après avoir préparé et rincé la majorité des végétaux ,nous les installons à l’aide d’une pince fine. La première plante que nous introduisons est l’Urticularia graminifolia, plante rare et superbe que nous n’avons jamais utilisée à l’atelier. Nous séparons les 4 pots de 4 cm en petites touffes et comme la plante n’a pas encore de racine, nous prenons garde à bien l’enfoncer à moitié dans l’Aquasoil new amazonia. Pendant quelques semaines nous devrons, le temps qu’elle prenne racines, régulièrement replanter les parties qui menacent de se décrocher du sol.

Puis nous disposons de chaque coté un des grands classiques des végétaux d’aquarium: Hygrophila polysperma. Le reste de la plantation est effectué de manière irrégulière.De la Rotala sp green souligne à droite la présence du bois en suivant la courbe d’une des branches. A gauche, nous reproduisons le même schéma avec de l’Hemianthus micranthémoides.

Derrière ces lignes imaginaires, nous disposons un bouquet de diverses Rotala, indica, rotundifolia, walichii, et nous plantons quelques grands classiques tels que Limnophila sessiliflora aux cotés d’une Eusteralis sp. Pour amplifier l’atmosphère  sauvage de notre bac, nous ajoutons deux têtes de Juncus repens et de l’Hydrocotyle verticilata.

 

 

 

 

 

 

En l’espace de huit jours,comme cette Rotala sp, la plupart des plantes ont commencé à prendre leur forme immergée.

La Glossostigma elatinoides a déjà pris sa place et commence à développer ses stolons. Il ne nous reste qu’à espérer qu’elle laisse à l’Urticularia graminifolia le temps de se développer, sinon nous serons obligé d’intervenir. 

A peine 10 jours après avoir commencé l’installation de l’aquarium sur les bases de notre précédent bac “ Sombre rivière“, nous venons d”effectuer la première taille.

 

Articles similaires

Pas de commentaire

Laisser un commentaire