C’est avec un grand plaisir que nous inaugurons notre nouvel atelier avec un aquarium réalisé collectivement. La visite impromptue des deux  paysagistes aquatiques, Michaël Leroy alias Kirua, pionnier de l’aquascaping en France et de Nicolas Leseur, nous a permis d’installer un aquarium au centre du nouvel espace de l’atelier.

En mémoire de notre premier Iwagumi sp Aku, nous avons simplement demandé à Michaël de monter la base de l’aquarium à partir de pierres que nous n’avions pas encore utilisées: une association d’Aku stone et de Frodo stone. Ces deux pierres s’harmonisant parfaitement, nous avons sans aucun problème procédé à un mix.  

Étape par étape nous préparons le décor, avant de le photographier. Nous le laissons à l’air libre quelques jours afin de l’observer et de pouvoir éventuellement modifier la composition de l’aquarium.

 

 

 

Le premier geste que nous effectuons est de disposer dans le fond du bac la pouzzolane, excellent support bactérien, qui nous permet ici de rehausser le dénivelé, d’économiser l’aquasoil  ADA amazonia et de limiter les zones d’anaérobies.

L’étape la plus longue et délicate est la disposition de la pièce maitresse, nommé Oyaishi.

Oyaishi est la pierre maitresse de la composition. Il faut choisir la plus belle , celle qui a le plus de caractère . Sa hauteur devrait être approximativement aux 2/3 tiers de de celle de l’aquarium. Son inclinaison, dans le cens du courant devrait renforcer  l’impression cinétique du paysage.


Nous installons ensuite la deuxième pierre: Fukuishi . Choisissons la un peu plus petite, mais dela même texture et de la même couleur qu’Oyaishi.

 Des pierres de moindre importance, des Soeishi  sont disposées autour.

C’est une plus petite pierre qui est souvent placé juste à coté de l’Oyaishi. Son rôle est de souligner la beauté et la présence de cette dernière. 

Nous terminons maintenant cette installation en ajoutant quelques suteishi

Suteishi (Pierre Sacrificielle)

C’est une petite pierre qui peut être disposée en retrait de la composition principale. Elle pourra être temporairement engloutie par la végétation. Son rôle est d’apporter élégance et subtilité.

Comme nous allons étaler une plage de sable au premier plan, nous séparons la zone qui sera plantée de celle de la partie sableuse à l’aide depetites pierres qui seront englouties. Des cartons nous permettent de vider les deux sacs d’Aquasoil sans que les sols ne se mélangent.

Une fois ceci effectué nous pouvons retirer les cartons et commencer à réfléchir à la plantation.Pour représenter un futur rideau de plantes à tiges,nous installons dès maintenant  des petites baguettes .

 

Le choix de plantes devra servir la composition. Nous privilégierons un choix minimaliste.

 

Articles similaires

3 commentaires

  1. Merci ! @ Kevin, vendre les pierres au kilo n’est pas viable, car pour composer un aquarium c’est plus une question de proportions que de poids ! Tout dépend de vos souhaits, il faut partir sur une pièce maitresse, qui peut être assez fine ou massive selon vos gouts et aussi des arrivages. par contre sur la hauteur, vous pouvez compter au moins les deux tiers de la hauteur du bac, avec le sol une pierre de 15/20 cm peut suffire comme pierre maitresse. Après il faut compter quelques pierres intermédiaires, et là il vaut mieux en avoir un tout petit peu plus pour pouvoir composer. Je dirais deux pierres de 10 cm _ et des plus petites pour faire des chutes, des éboulis… après la Frodo stone a la particularité de se casser très facilement et donc d’obtenir des chutes vraiment sympa avec un aspect naturel… :)

Laisser un commentaire