Pouvoir partager avec vous les secrets d’un paysagiste aussi créatif que l’est Long Tran Hoang, est pour nous une grande satisfaction. Le contenu tiré de cette rencontre est conséquent et nous le  publions en deux parties; en voici la deuxième.

Première partie de l’interview 

Floraquatic: parlons un peu de Green Convergence. Cet aquarium a changé l’idée que nous avions  des paysages aquatiques dans le monde et de nombreux aquascapers depuis s’en inspirent.Pourriez-vous partager avec nous quelques images de la conception de cet”ovni” qui a terminé troisième lors de l’IAPLC de 2012? Quels sont vos secrets pour  maintenir en équilibre l’architecture de  cet extraordinaire décor ?

LTH: j’ai modifié le harscape de nombreuses fois; je n’ai donc pas tant d’images que cela. J’espère que celles que voici seront suffisantes pour expliquer mon travail . Afin de maintenir le décor en place, j’utilise des barres en inox, en perçant les pierres pour les tenir entre elles ainsi que de la glue. Les pierres de type Ohko StoneBlack Lava Stone sont tout à fait apropriées à ce genre de montage.

Floraquatic: vos projets “Delicate World” et ” Green Convergence”  sont une prouesse technique et esthétique de par leur construction. Avez-vous pratiqué beaucoup de tests avant de commencer ces bacs afin d’obtenir ce rendu ; combien de temps avez-vous passé pour concrétiser ces projets?

LTH: J’ai réalisé beaucoup de tests avec différents matériaux avant d’en arriver aux  hardscapes finaux. Pour ces projets Il m’a fallu deux à trois mois afin d’ajuster le décor définitif, en y consacrant quelques heures chaque jour et ce sans aucune contrainte de calendrier. C’est toujours le moment le plus intéressant de la création de mes aquariums. J’apprécie vraiment ces instants.
 

Floraquatic:  Pouvez-vous partager avec nous quelques détails?

Ici nous voyons les câbles utilisés pour rythmer, donner la position et la direction des Ohko Stone utilisées pour la fabrication de ce hardscape. À l’aide de barre en inox et de glu, les Ohko stones légères et faciles à modifier ont été le meilleur allié.

Floraquatic:  concernant votre façon  de concevoir vos projets et votre “philosophie”, quelle est la chose la plus importante pour nourrir votre inspiration?

LTH: c’est sans aucun doute l’émotion que procure la nature. Je l’ai en tête de façon permanente et j’essaye toujours de faire ressortir cela dans mes projets. C’est à chaque fois mon challenge personnel.

Floraquatic: : lorsque l’on regarde vos aquariums, on découvre une ligne, une organisation mais le chaos est là, présent… Ce sentiment est très proche de la nature et c’est finalement ce que bon nombre d’artistes cherchent à obtenir: reproduire la nature dans sa complexité. C’est un “must” dans la pratique de l’aquariophilie et c’est ce qui fait que les paysages aquatiques, grâce à des créateurs  comme vous l’êtes, sont élevés au rang des pratiques artistiques. Les artistes utilisent depuis longtemps les mêmes matériaux que l’on retrouve dans les paysages aquatiques: le bois, la pierre, le végétal. Ceci est tout à fait contemporain.

 Au final,lorsque les plantes sont à terme, la seule trace qui permet de partager son travail avec les autres  est la photographie. La photographie est un plus, une prolongation naturelle du travail effectué ; elle aide à créer le hardscape, sert à sublimer ce  travail de création et à laisser une trace. Mais tout le monde n’est pas expert en photographie. Comment faites vous tout au long de vos projets?
 

LTH: je ne suis pas un bon photographe, j’utilise seulement mon téléphone pour prendre des images et je les ouvre sur un ordinateur pour constater les évolutions après des gros changements. Je demande de l’aide à des amis lorsqu’il s’agit de prendre une image qui conviendra pour l’IAPLC.

Floraquatic: l’aquascaping peut sembler être un hobby solitaire, mais lorsque l’on cherche un peu, on se rend compte que l’esprit de communauté y est important. En partageant et en échangeant des savoirs, le niveau de qualité des réalisations monte. Le Vietnam,par exemple, qui géographiquement est un petit pays comparé à la Chine est celui qui a une communauté réellement active et talentueuse. Il suffit de regarder les statistiques des participants à l’IAPLC et le nombre de bacs présents dans le top 100
 

LTH: oui, la communauté est très importante pour les aquascapers. Je suis très heureux car je peux recevoir beaucoup d’aide et de soutien concernant la maintenance grâce à la communauté vietnamienne. Toutefois actuellement, avec l’explosion des plateformes comme Facebook, l’échange est devenu international et simplifié pour partager nos expériences et nos passions avec des amis du monde entier. Tous, nous sommes une seule et unique communauté; nous  partageons les mêmes centres d’intérêt, le même amour pour la nature et nous prenons conscience ensemble de l’importance de l’écologie. Ceci crée le concept de “Nature-Aquariums ” comme nous les rêvons. En sept années de pratique, je suis vraiment heureux d’avoir eu la chance d’apprendre et de partager mon hobby avec beaucoup de paysagistes talentueux du  monde entier. Nous avons progressé ensemble sans aucune frontière. Je peux voir beaucoup de mes amis internationaux dans le top27, et non seulement des Vietnamiens. Ceci est à l’évidence la preuve que tout le monde peut créer un bon hardscape et figurer dans les meilleurs mondiaux; il suffit pour cela de trouver la méthode pour améliorer son travail.

Voici le dernier aquarium réalisé par Long Tran Hoang, après de nombreux déboires il n’a pas eu la possibilité le faire concourir cette année. Mais cette réalisation, dans la veine de ses précédentes réalisations nous a vraiment enthousiasmés une fois de plus.

Floraquatic: pour conclure, que recommanderiez-vous à un débutant où même à un aquascaper confirmé qui souhaite progresser?

LTH: d’après moi,faites-vous des amis, partagez votre passion avec les aquascapers. Via des groupes, essayez de progresser et participez à des concours nationaux et internationaux comme IAPLC et AGA…ceci vous ouvrira des portes et vous permettra d’élargir votre réseau. Une astuce pour ceci, via Facebook, ajouter à votre page petit à petit vos aquascapers préférés, ces amis virtuels de Facebook deviendrons alors un véritable réseau qui vous permettra de poser des questions ou d’obtenir les critiques qui vous feront progresser

Floraquatic: Merci ! Merci Beaucoup Long Tran Hoang pour cette rencontre très enrichissante !

 

Articles similaires

Pas de commentaire

Laisser un commentaire