« L’illusion de la nature » est la rubrique la plus féconde qu’il nous soit donné de partager avec vous. Toujours non loin de l’eau, nous essayons sans cesse de conserver ce lien entre la nature et nos décors d’aquarium.

Passons à la pratique à partir de photographies »de nature », jusqu’à la réalisation d’un aquarium. Depuis le lancement  de l’atelier, nous vous  avons signifié notre passion pour la nature, pour le végétal ainsi que pour le monde animal. Chacun de nos projets ayant été pensé pour ses habitants, nous allons une fois encore adopter cette démarche, mais en partant de nos photographies et de nos souvenirs.

L’idée de ce bac est née lorsque nous avons rejoint le bord de l’océan Pacifique sur l’île de Yakushima. Toutes ces images étant une source d’inspiration infinie que nous n’avons toujours pas terminé de partager avec vous, nous avons fait le choix de commencer par l’observation des dernières images réalisées là-bas. Lorsque l’eau douce de la montagne rejoint l’eau de mer, à cet endroit dit en « eaux saumâtres » les paysages balayent réellement tous nos a priori. toutes nos idées reçues.

 La première chose qui nous surprend est le mélange minéral; Il est constitué d’une lave noire, identique à la Black Lava Stone et côtoie des galets de granite, blanc, gris,ou ocre rouge ainsi qu’un basalte bleuté, qui lui-même touche une pierre qui pourrait être une Frodo Stone. Dès cet instant nos idées reçues  sont complètement rompues et les  projets de paysages deviennent instantanément infinis et novateurs avec ces sources d’inspiration. Un sable éblouissant couronnant la noirceur de la lave et notre choix minéral est fait: une structure sur une base de Black Lava Stone et un sable lumineux.

 

 

Il nous reste à trouver les racines qui vont  représenter ces derniers arbres avant l’océan, ces arbres qui poussent à la frontière de l’eau et qui semblent s’être enracinés à même la roche.

Une photographie de souche arrachée par la tempête constituera pour nous une base d’inspiration.

 

(source: localriver.tumblr.com)

 

Une dernière image, contrechamp de la première, nous convainc de réaliser ce paysage qui se veut être aquatique, tout en surfant à la frontière de l’eau et de la terre.

Forts de ces éléments, nous décidons de lancer le projet en testant sa viabilité. Avant de décider du schéma de plantation et d’effectuer  la mise en eau, nous allons poser les éléments que nous avons sélectionnés pour ce nouveau projet.

Pour le décor nous sélectionnons une racine Redmoor L, une S, deux XS, 5 morceaux de Black Lava Stone.

Nous positionnerons de plusieurs manières  nos éléments, pour ensuite les photographiers et nous réfléchirons  à la façon dont nous fixerons les racines, séparerons les sols ( Aquasoil et sable) et choisirons les plantes et les poissons. La semaine prochaine nous travaillerons sur la partie plantation, en réalisant un schéma précis, afin de n’avoir plus rien à effectuer une fois la mise en eau programmée. En attendant nous mettons les racines à tremper.

Déraciné I La conception from Floraquatic on Vimeo.

Articles similaires

Pas de commentaire

Laisser un commentaire