Voilà plus d’une année que nous avons planté et mis en eau notre premier Iwagumi. C’est aujourd’hui  avec une certaine satisfaction que, 448 jours plus tard, nous pouvons apprécier avec vous la réussite  de ce premier projet. Vous pourriez croire qu’un tel schéma de plantation s’avère, au fil des jours,bien monotone, fastidieux,ou encore difficile à maintenir en bon état ; or il n’en est rien. Sa pérennité, sa viabilité et son esthétique, font de ce bac d’apparence si dépouillée notre projet le plus abouti .

Voici notre aquarium quelques heures après la plantation. La photo a été prise le 08 mai 2012. Au premier plan nous avions disposé de la Glossostigma elatinoides, puis de l’Hemianthus callitrichoides cuba afin de donner une plus grande impression de profondeur à l’ensemble .

Au fil des mois, nos choix de plantes à feuilles similaires se sont avérés gratifiants. Le rendu naturel du tapis, nous paraissant  satisfaisant, nous avons ajouté de la Lindernia rotundifolia  pour faire une transition harmonieuse avec les pierres. Les rondeurs douces des feuilles et les nuances de vert en camaïeu ont réellement magnifié notre tapis, lui conférant une atmosphère somptueusement  épurée et  sauvage. De l’Hydrocotyle tripartita a été également planté  de manière très discrète.

Comment maintenir, sur une longue période un tel tapis ? La taille et l’entretien étant le seul secret nous allons revenir en vidéo sur la méthode employée. Nous vous conseillons d’effectuer cette taille une fois par mois , après avoir bien observé votre aquarium. Pour ce, utilisez de petits ciseaux courbes afin de retirer délicatement toutes les feuilles abimées.

Une fois les feuilles coupées, il se peut que votre tapis présente des zones quelque peu clairsemées. Si c’est ce cas, vous pouvez à nouveau disposer délicatement de l’Aqua Soil sur les zones taillées, à l’aide d’un ustensile tel qu’un instrument de rempotage. Une infime quantité se glissera naturellement dans les zones que vous avez mises à nu avec vos ciseaux et permettra à vos plantes de reprendre vigueur.C’est en procédant suivant ce protocole, que nous avons réussi à conserver à cet Iwagumi un tapis sain, dense, rythmé par les variations de tailles de feuilles et le choix des nuances de couleurs, Glossostigma elatinoides, Hemianthus callitrichoides, Hydrocotyle tripartita et Lindernia rotundifolia créant un ensemble de tons des plus naturels.

Articles similaires

Pas de commentaire

Laisser un commentaire