Mises à part les plantes purement aquatiques, la plupart des espèces végétales que nous retrouvons dans nos aquariums sont des plantes semi-aquatiques. Leur adaptation aux conditions d’aquariums est grandement facilité par  la méthode que nous utilisons dans nos serres.

Cependant une des particularités, parfois insoupçonnées des plantes est aussi leur changement de forme, de couleur et de taille, ceci non seulement lors de leur introduction dans un aquarium, mais également en fonction de leur disposition. Ce qui veut donc dire que la qualité de l’eau, la puissance de l’éclairage, le volume et la fertilisation changent leurs apparences.

Dans un même aquarium, la même plante, selon les endroits et parfois aussi selon son voisinage végétal, voir animal ou minéral  peut prendre des formes variées.

Au fur et à mesure de l’évolution des bacs plantés dans l’atelier nous partagerons avec vous ces changements.

Cryptocoryne wendtii brown

Cette Cryptocoryne est de loin la plus répandue en aquarium à travers le monde en raison de sa croissance optimale et de son manque d’exigences. Sa multiplication par stolons est très rapide, et elle aura vite fait de couvrir une zone vide. Plantée dans un espace dégagé et ombragé, elle formera une touffe très compacte.

Deuxième jour, les feuilles émergées commencent déjà à fondre.

Cinquième jour, déjà des nouvelles feuilles sortent du substrat. Celle ci seront donc directement adaptés aux conditions de l’aquarium, la forme et la couleur pouvant varier selon les paramètres cités ci-dessus.

Quinzième jour, toutes les feuilles émergées ont disparu laissant place aux feuilles immergées. À ce moment-là, les plantes sont la proie facile des algues, dans ce cas il ne faut surtout pas hésiter à couper les feuilles atteintes dès que possible afin que la plante puisse concentrer son énergie sur les feuilles saines.

Soixantième jour, les deux pots de Cryptocoryne wendtii brown forme un véritable bosquet.

 

Pas de commentaire

Laisser un commentaire