Bien connu des aquariophiles pour sa couleur incroyable et ses feuilles gracieusement ondulées, la Rotala macrandra est aussi réputée pour être une des plantes les plus difficiles à maintenir. Dans cet article nous ne reviendrons pas sur sa fiche et sur les conditions de maintenance qui lui semblent les plus appropriées, mais nous allons en détail revenir sur la transformation de la plante. En effet entre les petites feuilles vertes et rondes que vous recevrez, parfois légèrement abîmées car c’est une plante qui supporte assez mal le transport, et son adaptation en mode immergé, voici en quelques images les transformations qui ont eu lieu en l’espace de quelques jours à peine.

Le premier jour, après avoir rincé à plusieurs reprises la plante, et l’avoir laissé tremper délicatement dans l’eau de l’aquarium pendant plus de 24h nous l’avons planté directement, sans rien couper afin de ne pas augmenter le traumatisme que sont le transport et le changement d’eau. Les feuilles font grises mine, mais comme celles que nous voyons sont amenées à disparaître nous ne nous en faisons pas plus que cela.

 

 

 

 

Au bout de deux jours à peine, alors que de vilaines filamenteuses ont déjà commencé à attaquer les feuilles émergées, de toutes petites feuilles, d’un rouge tirant vers le bordeaux commencent déjà à pointer le bout de leur nez.

 

 

 

 

 

Douze jours exactement après la mise en eau, alors que les filamenteuses font toujours des ravages sur les vieilles feuilles. ( que nous coupons régulièrement, afin de ne pas laisser les algues, qui sont alors que le bac débute, tout à fait normal et que nous coupons afin de toutefois limiter leur présence. ) Toutes les têtes ont revêtu leur forme immergée, la couleur est même surprenante car extrêmement foncée. 

 

 

 

Vingt jours après la mise en eau, toutes les feuilles ont désormais pris leur apparence immergée, et plus aucune trace de filamenteuse n’est observée. À ce stade nous relevons les paramètres de l’eau de l’aquarium et la fertilisation n’a d’ailleurs toujours pas commencé.

 

 

 

 

 

Cinq mois plus tard la Rotala macrandra a définitivement pris sa place dans l’aquarium, ici nous avons décidé, une fois n’est pas coutume de l’utiliser en plante d’avant-plan afin de la sublimer . Cette place d’ailleurs semble lui convenir à merveille. Pour ce qui est de sa taille vous pouvez vous référer à un article réalisé précédemment. Pour ce qui est de la fertilisation, nous n’avons absolument rien changé depuis le lancement du bac, à savoir que nous utilisons le pack Easy Life ainsi qu’un traitement préventif à l’AlgExit. Nous utilisons de l’eau de conduite dont les paramètres sont les suivants: ph 7 GH 6 KH 4 conductivités 450 ms. Nous avons un système de diffusion de Co2 Ista branché avec électrovanne et le compte bulle Cal Aqua nous indique 1 B/S.

 

Pas de commentaire

Laisser un commentaire