Lors du lancement de cet aquarium spécifique nous avions décidé de chercher une solution pour pouvoir sortir et nettoyer les éléments du décor sans toucher au sol. Un lot de racine Desert Wood avait été sélectionné par rapport à la taille de l’aquarium, chaque racine se positionnant naturellement les unes avec les autres. Après plus de six mois sans aucun souci au niveau de l’entretien, nous pouvons dire que nous avons trouvé un système de maintenance pour crevette Caridinas Cantonensis de sélection vraiment sympathique. Car même si en effet ce projet n’est pas un bac de sélection pure et dure, d’ici trois à quatre mois nous procéderons à un tri de nos plus belles petites afin de repartir sur un autre hardscape et continuer notre travail de sélection.

MAD in Taïwan est une alternative à la maintenance classique de crevette dans des bacs à la sobriété proche de l’austérité et basée uniquement sur l’efficacité. Vous dire que ce bac est l’aquarium de l’atelier où nous passons le plus de temps assis, à observer la vie et l’infiniment petit dans ce grand décor, sans rien avoir à faire… serait assez proche de la réalité… Avoir un bout de nature, avec un décor présent et naturel ne demandant aucun travail est une chose possible. En effet nous misons sur le long terme et de nombreuses générations de crevettes dûment sélectionnées.

Comme nous l’avions constaté, des zones dans le fond étaient devenues une véritable jungle impénétrable et la Lomariopsis avait envahi le sol, si le rendu était des plus naturels, cette zone morte  a été fatale à plusieurs de nos crevettes qui allaient s’y réfugier pour muer ou pour se cacher. Nous avons donc décidé de tout sortir en quelques minutes, prendre doucement à la main la Lomariopsis et de siphonner très délicatement les zones mortes avec le nettoyeur de gravier Easy Clean qui permet de siphonner un sol sans remuer et polluer tout le bac.

Nous retirons donc une à une les racines, et nous allons arracher toutes les mousses en ne laissant que ce qui reste accroché. En procédant ainsi nous allons nous seulement retirer toutes traces de mousses mortes et créer un aspect vraiment naturel. 

 

Le décor est constitué de 3 racines L qui sont naturellement disposées. Les retirer en secouant légèrement, afin d’éviter que des juvéniles ne restes prisonniers dans les mousses. 

La dernière partie est constituée de deux racines XL qui sont attachées l’une à l’autre à l’aide de fixation en plastique d’électricien. Une fois retiré nous avons accès à toutes les parties du bac et nous pouvons intervenir sans aucun souci et faire le point…

À notre grande surprise la souche de crevette sur laquelle nous travaillons semblés en pleine forme et des dizaines de juvénile gambadons allègrement. Nous allons siphonner les zones les plus sales, à l’aide du nettoyeur Easy Clean de Marina, qui utilisé avec un débit très précis et doux permet de siphonner en profondeur sans perturber l’équilibre ni aspirer de juvénile.

Nous replaçons, tel un mecano,  les racines et quelques minutes après un changement d’eau assez rapide, et donc d’une baisse de la température de plus ou moins un degré Celsius, l’activité des crevettes reprend de plus belle…à suivre..

.

 

1 commentaire

Laisser un commentaire