L’idée de ce projet est venu tout naturellement lorsque nous avons récupéré à l’atelier la cuve fabriquée pour les démonstrations  d’Aquascaping réalisées par Grégoire Wolinski à Truffaut Ivry lors des Crevettes en Seine 2011 et 2012. Un bac assez particulier de part son format qui à l’origine était coupé devant pour permettre de faire des « hardscape » sans eau avec une face avant laissant très peu de hauteur d’eau possible.

Dans la nature les ruisseaux sont souvent les endroits où foisonnent les petites espèces de poissons et crustacés. La géographie et la conception du décor deviennent alors un atout majeur pour maintenir des espèces aux caractères parfois bien trempés. Les racines et les possibilités de niveaux, de cavitées et de barrières  lors des poursuites entre poissons vont nous permettre de créer un véritable bout de rivière. Un paludarium ouvert, demande finalement peu d’entretien et apportz un sentiment de réel petit coin de nature chez soi. C’est  un jardin ouvert lorsqu’on le regarde du dessus et une véritable rivière intérieure vu du dessous.

La semaine prochaine nous détaillerons toute la création de ce jardin aquatique d’interieur.

1 commentaire

Laisser un commentaire