Voici plus de 9 mois que nous avons lancé le premier aquarium de l’atelier. Réalisé tout d’abord lors des rencontres de Crevettes en Seine organisé par Truffaut Ivry en février 2012 et remonté tel quel à l’atelier. Cet aquarium phare, mettant en scène la fameuse Aku Stone, pierre unique, mérite sans doute une petite révision avant une éventuelle photo finale digne de ce nom.

Hors avec le temps le regard critique a pris le dessus. L’apparence majestueuse de cette pierre c’est tout doucement laisser envahir par une certaine vision solitaire, seule, au milieu de ce vide, cette pierre est soudain devenue presque triste.

Accroché à ce monstre et sa puissance, nous avons décidé de confronter cette question purement esthétique aux regards de quelques personnes, car seul, face à cette pierre depuis des mois il devenait difficile d’avancer sans hésitation.


La première remarque qui a été récurrente fût concernant la solitude de cette pierre, comme une évidence le rajout d’autres Aku Stone devenait incontournable, le dénivelé déjà retravaillé ne  se suffisait  pas.


C’est alors que nous avons décidé de trouver un « pendant » à cette pierre maîtresse, Oyaishi, plus petites mais pas moins sublimes, nous avons donc à l’aide de trois pierres, reconstitués une pierre d’apparence unique. La plantation a été également complètement déstructuré.

De l’Eleocharis vivapara et de la  Rotala sp green ont été discrètement rajouté derrière les deux pierres principales et de l’Eleocharis parvula déjà présente derrière Oyaishi a été greffé à tous les endroits du bac.

Nous avons également décidé de rajouter de l’Hydrocotyle tripartita et de la Marsilea crenata pour pousser encore plus loin le côté sauvage du tapis.

Une fois ces modifications apportées nous avons à nouveau confronté ce bac à des regards critiques, une remarque , faite alors que nous observions une photo du bac dans l’angle, concernait le côté plat de la pierre principale, alors qu’en fait elle avait uńvrai volume inexploité. En quelques clics et calques transparents nous avons donc superposé une photo prise du coté gauche sur une photo de face.


Photo brut

Photo avec calque en transparence

Photo trafiqué qui nous a permis de prendre la décision.


Quelques jours après nous avons donc décidé de lancer l’opération « grande rotation » de la pierre maîtresse. Une fois les habitants relogés, nous avons procédé au vidage complet du bac pour une modification dans les règles…

En espérant que ce chambardement n’ait pas trop perturbé l’équilibre, nous reviendrons d’ici quelques semaines sur la préparation d’une photo finale digne de ce nom…avec  gaffeur, diffuseur de lumière et morceaux de ficelle qui permettront peut-être à ce bac d’être immortalisé avant une totale réfection non pas du hardscape, mais de la plantation…

Pas de commentaire

Laisser un commentaire