Prendre le temps de préparer une séance de photos, sans pour autant sortir tout le matériel de la photo “officielle” avec fond rétroéclairé et lumière additionnelle est un moment important à plusieurs points de vue. Tout d’abord la photo d’un aquarium, comme la photo de voyage, de famille, plus généralement la photo tout simplement est avant tout un objet de mémoire. À l’ère du tout numérique nous oublions souvent ce rôle premier de la photographie. Ici alors que notre paysage est en mouvement perpétuel, que ce soit l’eau, les plantes ou les poissons, tout bouge, dans l’instant et jour après jour.

La photographie frontale est le meilleur allié du paysagiste pour méditer et affiner ses choix, que ce soit de déplacer une branche, changer l’alignement d’une plante, une hauteur, voir déplacer tout un massif. Car si un aquarium ne rend pas toujours bien en image, un aquarium qui est bien en photographie l’est également dans la réalité. Nous verrons plus tard au travers d’articles dédiés à la prise de vues aquatiques comment immortaliser son bac, sans pour autant avoir un matériel inabordable.

En attendant nous partageons avec vous une des dernières séances réalisées il y a deux semaines avec Halloween sur l’Amazone. Une séance qui nous a servi à travailler la plantation mais également à immortaliser ce bac à un moment où son rendu commence à devenir intéressant et prometteur.

`

 

 

1 commentaire

Laisser un commentaire