Sur le papier les choses étaient assez simples : une tonne de pierre, des dizaines de racines, du sable ADA, des plantes uniques, des aquariums pilotés par des rampes Paradiso “Floraquatic”, des filtres Hagen Fluval G6, de la verrerie Gush et des bouteilles de CO2 Ista.


Dans les faits c’est avec fluidité et ce malgré les chutes de neige dans le sud qui ont immobilisés les camions des transporteurs juste le jour où Floraquatic avait programmé la livraison du matériel à Truffaut Ivry, que toute cette semaine de folie s’est déroulée, réglée comme du papier à musique. Les trois aquariums qui ont été réalisé la veille étaient tous les 3, grâce à la puissance des filtres G6, présentés au public avec une eau limpide dès le lendemain.

Le stand Floraquatic vous a permis de découvrir des pierres uniques encore jamais vues dans un bac planté tel que les Aku Stone, des racines comme les Désert Wood qui permettent des créations les plus incroyables ainsi qu’une sélection de grands classiques tels que les racines Red Moor Roots ou les pierres Seiryu Stone.


Chaque jour une démonstration d’aquascaping  et une conférence sur la pratique des Iwagumis ont rythmé les rencontres avec les Aquascapers présents sur le stand de Floraquatic du vendredi matin au dimanche soir.Trois Aquascapers: Mickaël Leroy Aka Kirua, Olivier Thébaud Aka Orchid et Grégoire Wolinski Aka Ceed, ont réalisé chacun un bac, différent mais complémentaire. Ces trois aquariums ont ainsi donné le ton de ce que Floraquatic, avec la diversité de ses produits, peut ouvrir comme porte à la créativité aquatique…


Malgré l’absence de concours d’élevage de crevettes, Truffaut Ivry a réussi à attirer un grand nombre d’afficionados  en proposant de très belles crevettes  en provenance des meilleurs éleveurs.

Une compétition de paysages aquatiques a été organisé par Truffaut qui a commandé à Floraquatic les racines et les roches afin d’offrir aux participants le pouvoir de s’exprimer. L’ambiance fut excellente et le niveau très élevé, laissant présager de beaux jours à l’Aquascaping français.


 

Pas de commentaire

Laisser un commentaire