Réaliser un paysage aquatique dans un Fluval Edge 2 peut au premier abord sembler être une gageure, tout comme peut être l’entretien. Ce qui séduit avec cet aquarium tout équipé particulier: c’est son design, l’épure de ses lignes, son apparente mise en suspension, son toit fermé et les trois  faces visibles. Mais ses points forts sont également ce qui peut poser question avant de craquer: peut-on réaliser un décor agréable dans un petit volume et est-il facile à entretenir?

La première des choses à faire pour créer le hardscape est donc de trouver des élements qui puissent rentrer par l’ouverture du couvercle et qui pourront être retirés aisément lors de l’entretien.

Pour cette raison nous avons sélectionné trois toutes petites racines de Mangrove  de taille XS que nous avons préalablement assemblées sur une table afin de voir si elles pouvaient s’emboîter aisément.

 

La forme générale de ces trois petites racines nous offre un rendu sympatique et nous pouvons valider ce hardscape.
Le côté sombre des racines sera adouci par l’utilisation d’un sable clair et fin au premier plan.

Non seulement cela va apporter de la lumière, créer un espace de circulation simplifier et l’entretien mais de surcroit  cela nous permettra d’avoir un avant-plan qui sera en permanence agréable à regarder.

 

Le secret pour réaliser aisément un décor dans un Fluval Edge 2 est d’utiliser des outils pratiques.

Pour mettre l’Aquasoil New Amazonia et le Mekong Sand S une petite pelle à substrat fera parfaitement l’affaire.

Le choix des plantes et la partie technique vont demander une certaine adaptation aux contraintes de l’aquarium, le bac fermé, le système LED très esthétique mais pas des plus puissants nous poussent donc à réfléchir à une plantation simple, efficace et esthétique à la fois.

Nous allons mettre toutes nos chances de notre côté en utilisant de l’Aquasoil New Amazonia dans le fond, trois litres sont amplement suffisants, et un petit sac de sabe fin de Mekng Sand pour l’avant-plan.
Le système de fermeture de cet aquarium nous oblige à trouver une parade pour quand même utiliser du CO2, nous utiliserons les pastilles effervescentes ISTA qui sont parfaitement adaptées à ce type d’aquarium et à ce format.

Le végétal est planté avec une pince fine, de l’Eleocharis parvula dans le fond, qui pousse facilement, de l’Hydrocotyle dissecta qui devrait pousser assez lentement sous l’éclairage est également planté à la frontière du sol technique et du sable. Naturellement attiré par la lumière, elle devrait apporter un peu de couleur dans l’ombre des racines et augmenter l’impact de l’avant-plan. Cinq Anubias Barteri nana var petite sont disposés sur les racines de Mangrove pour réaliser des bosquets miniatures entre le bois et le sable.

Voici le bac le lendemain de sa mise en eau. Dans 3 semaines, une fois l’Eleocharis parvula adapté aux paramètres de l’eau nous la taillerons à ras afin de favoriser sa pousse.

Articles similaires

4 commentaires

  1. c’est vrai que ce design m’a déjà fait plusieurs fois de l’oeil… et je suis bien tenté d’en mettre un ainsi dans mon hall de nuit… avec quelques Crystal Red …

    la filtration est réellement efficace? ou modifiable facilement? j’ai entendu dire qu’elle était faiblarde tout comme l’éclairage LED… cela serait intéressant de savoir si il est possible, avec un peu de savoir-faire, de modifier les accessoires.

    vous avez quelques images de ce que celà donne aujourd’hui? expérience concluante?

    en tout cas c’est un très beau design et prometteur pour le fluval 3!

Laisser un commentaire