Etant donné les multiples systèmes de classification phylogéniques (tendances évolutionnaires avec la classification cladiste qui change de la classification linnéenne plus connues des aquariophiles) et comme ceux-ci peuvent changer de temps à autre à la découverte d’un nouveau fossile d’une plante ancestrale, nous allons ici décrire une classification très basique des plantes d’aquarium, afin de comprendre leur position dans le règne végétal.

Les divisions taxonomiques majeures du règne végétal tel que les Bryophytes, les Ptéridophytes et les Magnolophytes ont des représentants dans le monde aquatique.

 

La division des Bryophytes

La division des Bryophytes (les hépatiques et les mousses)

Les plantes faisant partie de cette division n’ont pas de systèmes vasculaires bien définis permettant de déplacer l’eau et les nutriments, ainsi leur développement est confiné aux zones humides. La génération diploïde (le sporophyte) est totalement dépendante de la génération haploïde dominante et indépendante (le gamétophyte).

  • Classe Hépatique
    Le gamétophyte d’espèces aquatiques est en forme de thalle prostrait. Le thalle ne se différencie pas en tiges et en feuilles. Les organes reproducteurs se développent sur la partie supérieure du thalle. Deux exemples de cette classe : Riccia fluitans (Ricciaceae) et Pellia endiviifolia (Pelliaceae).
  • Classe Musci (Mousses)
    Le gamétophyte est prostrait et extrêmement ramifié. Les ramifications sont composées d’un axe (la tige) sur lequel sont arrangés en spirale des appendices similaires à des feuilles. Ces ramifications sont ancrées au substrat au moyen de rhizoïdes multicellulaires. Les organes reproducteurs sont situés à la pointe de la ramification. Sont inclues dans cette classe les plantes aquatiques telles Fissidens grandifrons (Fissidentaceae), Fontinalis antipyretica (Fontinalaceae) et Vesycularia dubyana (Hypanaceae).

La division des Pteridophytes

La division des Pteridophytes (Fougères ou assimilés)

Le sporophyte est plus dominant que le gamétohphyte. Cependant, contrairement aux Bryophytes, le sporophyte et le gamétophyte sont physiologiquement indépendants l’un de l’autre. Le corps de la plante possède de réelles feuilles et racines, avec un système vasculaire bien développé (Xylème et Phloème) transportant l’eau et les nutriments. Le gamétophyte (Prothalle) est très petit et passe inaperçu. 

Elle est sous-divisée en Lycodiophytes, Equisetophytes, Psilotophytes et Polydiophytes. Sauf pour le cas des Polydiophytes, toutes les autres subdivisions ont leurs représentants dans le monde aquatique.

Sous-division des Lycopodiophytes

  • Classe des Isoetopsides (Isoetes)
    Les feuilles linéaires sont arrangées en rosettes sur une tige compressée. L’organe reproducteur (le sporange) se situe à la base de la feuille (un seul par feuille). La classe est composée d’une seule famille : les Isoetacaeae, et d’un seul genre : les Isoetes.
  • A noter : Une autre classe, les Sellaginopsodes, appartenant à cette sous-division comprend la plante de terrarium Sellaginella.

La sous-division des EquisetophytesClasse Equisetopsides (les prèles)

Les feuilles sont vestigiales et se fondent à la tige principale, au niveau du nœud. Les organes reproducteurs sont regroupés sous la forme d’un cône. Le cône se situe à l’extrémité de la tige principale ou de la tige fertile. Toutes les espèces de prèles de la famille Equisetaceae appartiennent au genre Equisetum.

La sous-division des Polidiophytes (fougères)

Cette classe comprend les vraies fougères. Les familles de plantes représentant cette classe dans le monde aquatique sont Azollaceae (Azolla), Lomariopsidaceae (bolbitis), Marsileaceae (Marsilea), Pteridaceae( Ceratopteris), Polypoidaceae (Microsorum) et Salviniaceae (Salvinia). Les feuilles sont souvent appelées frondes. Les frondes de ces plantes aquatiques submergées peuvent être entières (microsorum), pennées (Bolbitis et Ceratopteris) ou quadrilobées comme les trèfles pour Marsilea. Ces feuilles sont lovées de manière très serrée au début de leur développement. Elles possèdent le sporange sur la partie inferieure des frondes ou à la base de celles-ci. Toutes les espèces, sauf Ceratopteris possèdent des rhizomes horizontaux sur lesquels se développent les frondes. Cette classe comprend deux générations de fougères flottantes : Azolla et Salvinia, qui sont assez populaires dans le monde des aquariophiles. Les feuilles de l’espèce Azolla sont à deux lobes, dont le lobe inferieur est fertile, tandis que celle de l’espèce Salvinia sont trilobées ; la troisième feuille submergée est composée de structures semblables à des racines, sur lesquelles se trouvent deux rangées de sporanges.

La division des Magnoliophytes

La division des Magnoliophytes (Angiospermes)

Cette division comprend les plantes fleurissantes, dont les graines sont situées dans un ovaire. Cette division est considérée comme étant la division la plus avancée du règne végétal. La majorité des plantes aquatiques viennent de cette division.

  • Classe des Magnoliopsides (Dicotylédones)
    L’embryon possède deux cotylédons. Il y a environ 250 familles. Les familles suivantes sont représentées dans le monde aquatique.

    Acanthceae, Amaranceae, Apiceae, Asteraceae, Brassicaceae, Cabombaceae, Ceratophyllaceae, Crassulaseae, Callitrichaceae, Elatinaceae, Euphorbiaceae, Halograceae, Hippuriadiaceae, Lentibularaceae, Lobeliaceae, Lythraceae, Menyanthaceae, Nyphaeaceae, Onagraceae, Scrophulariaceae et Trapaceae.

  • Classe Liliopside (Monocotylédones)
    L’embryon ne possède qu’un cotylédon. Les familles suivantes sont les plus importantes dans le monde aquariophile :

    Alismataceae, Amaryllidaceae, Aponogetaceae, Araceae, Butomaceae, Cyperaceae, Eriocaulaceae, Hydrocharitaceae, Iridaceae, Juncaceae, Lemnaceae, Mayacaceae, Najadaceae, Orchidaceae, Poaceae, Potomogetonaceae, Ruppiaceae, Sparganiaceae et Typhaceae.

A noter : les familles sont notées par ordre alphabétique pour en faciliter la recherche et non dans leur ordre phylogénique.

Les algues, appartenant au groupe d’organismes primitifs, sont considérées comme nocives dans un aquarium. Cependant, la Chladophora aegagropila (boule de mousse) gagne en popularité étant donné qu’elle pousse sous forme de boule sans empêcher la croissance d’autres plantes.

Groupes de plantes basés sur leur méthode de croissance

Groupes de plantes basés sur leur méthode de croissance

Nous avons décrit la classification scientifique des plantes dans la partie précédente. Bien que cela nous indique leur place sur l’arbre phylogénétique, elle n’est cependant pas d’une grande aide pour disposer les plantes dans un aquarium. En groupant les plantes en fonction de leur croissance, bien qu’artificielle, aide les aquariophiles à mieux comprendre la nature des plantes ainsi qu’à créer un bel aquarium bien planté. 

  • Les plantes flottantes
    Pistia, Lemna, Azolla etc… sont des plantes qui flottent à la surface de l’eau. Ces plantes peuvent créer de l’ombre pour d’autres plantes n’ayant pas besoin d’un fort apport en lumière. Bien que le Riccia soit une plante flottante, il peut être attaché à des roches ou à du bois flotté et ainsi se développer de manière totalement immergé.
  • Les plantes à tiges
    Les espèces comme Cératophyllum, Hygrophila, Rotala etc… possèdent de longues tiges et les feuilles sont attachées à la tige de manière alternée, opposée ou spiralée. Lorsque les plantes atteignent la surface de l’eau, la tige peut soit pousser le long de la surface de l’eau (ex : Ceratophyllum demersum) comme des tiges flottantes, soit sortir de l’eau comme les espèces Hygrophila et Rotala. Les caractéristiques des feuilles submergées peuvent différer lors de la pousse émergée des plantes. Les plantes appartenant à ce groupe sont normalement adaptées à l’arrière et au moyen-plan dans l’aquarium. Ces plantes sont généralement vendues en bouquets. Elles poussent en général très rapidement et nécessitent d’être taillées très souvent.
  • Les plantes en rosette
    Ces plantes présentes des feuilles en rosette disposées sur une tige compressée. La majorité d’entre elles possèdent des organes spécialisés tels des bulbes, des rhizomes ou des tubercules, qui sont partiellement ou totalement sous-terre.
  • Plantes en rosette à bulbe

    Les plantes tel le Crinum développent des bulbes semblables aux oignons, qui servent de réserve de nourriture pour la survie. Ce bulbe a une partie plate à la base d’où se développent les racines, ainsi qu’une couche protectrice formée de couches séchées.
  • Plantes en rosette à rhizome
    Les Anubias, les Nuphars, et la majorité des espèces d’Echinodorus et de Nympheas possèdent une tige horizontale nommée rhizome, qui peut être souterraine ou partiellement enterrée. Les espèces de Cryptocorynes possèdent de très fins rhizomes. Le rhizome a beaucoup de points au niveau desquels il peut donner naissance à un nouvel individu.
  • Plantes en rosette à tubercules
    Certaines plantes en rosette tels les Aponogetons et certaines espèces de Nymphéas développent des tubercules souterrains permettant le stockage de nutriments. Les tubercules se différencient des bulbes par l’absence d’une partie plate à leur base. La plupart d’entre elles peuvent servir de plante isolée et être plantées au centre de l’aquarium.
  • Les plantes épiphytes
    Les plantes telles la Vesicularia dubyana (mousse de Java), le Bolbitis heudelotii et le Microsorum pteropus (fougère de Java) poussent en général dans des troncs d’arbres humides ou des racines dans leur milieu naturel. Lorsqu’on les plantent dans un aquarium, il est possible de les attacher sur un morceau de bois flotté.
  • Les plantes rempantes
    Le Glossostigma et le Lilaeopsis en sont les meilleurs exemples. Elles possèdent des tiges rampantes fines avec des feuilles opposées ou alternées. Les aquariophiles appellent ces plantes ” plantes tapis ” ou ” gazon ” car elles forment rapidement une couverture verte au premier plan de l’aquarium. Les plantes telles Echinodorus tenellus, Echinodorus latifolius, Echinodorus quadricostatus ainsi que certaines espèces d’Eleocharis ne sont pas des plantes rampantes en soit, mais produisent beaucoup de rejets. Chaque plante ressemble à de l’herbe avec des feuilles étroites et fuselées en rosettes et elles forment rapidement une couverture verte dans l’aquarium.
 

Pas de commentaire

Laisser un commentaire