La filtration est-elle réellement nécessaire pour les bacs plantés ?

Les plantes étant d’excellents filtres biologiques, l’accumulation d’ammoniac due aux déchets de poissons peut être empêchée. Les excréments de poissons peuvent être un bon apport de nutriments pour les plantes. Cependant, dans un aquarium nouvellement installé, les fonctions des plantes ne sont pas encore établies. De plus, les déchets produits par les poissons peuvent être excessifs due à une population de poissons accrue.

En de telles circonstances, l’utilisation d’une filtration est encouragée. Un autre avantage de la filtration est la facilitation du mouvement de l’eau. A l’état naturel, les plantes aquatiques poussent en majorité dans des cours d’eau. Le flux de l’eau permet de maintenir les nutriments, dont le CO2, au contact des feuilles. Un système de filtration idéal permettrait de faciliter aussi bien la filtration mécanique que biologique.

Le filtre doit avoir un débit de 2 à 3 fois le volume de l’aquarium par heure. La filtration mécanique permettra d’éliminer les particules en suspension dans l’eau pendant que la filtration biologique permettra de minimiser l’accumulation de déchets toxiques dans le bac. Des filtres comportant des billes de céramique permettent la colonisation par des bactéries dénitrifiantes et baignent continuellement dans de l’eau oxygénée. Des systèmes de filtres humides et secs ne sont pas essentiels pour un aquarium planté, et peuvent parfois être désavantageux puisqu’il peut permettre au CO2 de s’échapper. 

Pas de commentaire

Laisser un commentaire